Test Labo

Test Labo des Jabra Elite 65t : des True Wireless corrects

09 avril 2018
Par Jean-Charles Frelier, Ludovic Pierillas
JABRA Elite 65t
JABRA Elite 65t ©Labo FNAC

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquence
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Distorsion
Plus la note de distorsion est élevée et moins il y a de défaut, parasites ou décalage dans le signal sonore émis.
Sensibilité
Plus un casque est sensible et plus il aura un potentiel de puissance important.
Isolation
Cette note indique la capacité d'isolation du casque (elle intègre son isolation active et passive) C’est-à-dire, est-ce que lorsque j'utilise ce casque, je suis gêné par les bruits ambiants ?
Perturbation
Plus la note est haute et moins votre musique dérangera vos voisins ou personnes proches de vous
À partir de
134,85€
En stock vendeur partenaire
Note LABOFNAC
Voir sur Fnac.com

Notre test détaillé

L’ergonomie et le design

Plus fins et compacts que les Jabra Elite Sport, les Jabra Elite 65t se distingues comme des écouteurs true wireless finalement assez discrets, surtout par rapport à des modèles récemment testés dans nos colonnes comme les Bose Soundsport Free. C’est que le positionnement n’est pas sensiblement le même non plus. Contrairement à la proposition de Bose ou les Elite Sport, la marque cible ici un public dynamique et mobile, mais pas forcément sportif.

Jabra Elite 65t

© Fahim Alloul / LaboFnac

Pas question de refaire la roue ici. Les deux écouteurs sont livrés dans l’habituelle boîte de chargement chère aux true wireless, et on retrouve également un câble micro-USB afin de charger le dispositif, et plus de deux paires d’embouts afin de pouvoir adapter les écouteurs à la morphologie des oreilles. Comme d’habitude, le format du boitier de stockage/charge est fait pour que l’ensemble rentre dans la poche en cas de déplacement, et que l’on puisse charger les deux oreillettes en cas de batterie faible. Jusque là, tout est parfaitement normal.

Jabra Elite 65t 4

© Fahim Alloul / LaboFnac

Le port de charge du est situé en-dessous du boitier, et le témoin lumineux signalant le niveau de charge est situé à côté. A l’intérieur du boitier, le sens de pose des deux oreillettes est indiqué à côté des encoches, et l’on positionne les deux appareils sans aucun problème.

Jabra Elite 65t 2

© Fahim Alloul / LaboFnac

Les écouteurs, quant à eux, reste assez petits. On les distingue assurément à l’oreille, mais on n’est pas non plus en présence d’engins qui se remarquent d’assez loin en raison de capteurs volumineux, de système de réduction de bruit actif. Un point positif pour les utilisateurs qui souhaitent un dispositif discret en toutes circonstances. Les conceptions est soignée et les choix de design élégants.

Jabra Elite 65t 3

© Fahim Alloul / LaboFnac

La combinaison de couleurs, avec le noir utilisé pour l’ensemble du dispositif ainsi que les embouts, et le gris pour la partie la plus visible des Elite 65t, a fait ses preuves et s’avère passe-partout. Les petits trous qui ponctuent cette même façade donne un aspect un peu plus stylisé qui n’est pas désagréable à l’œil. Enfin, le nom de la marque est discrètement griffé sur chacun des deux boutons positionnés sur les deux oreillettes.

Jabra Elite 65t 4

© Fahim Alloul / LaboFnac

Le bouton de l’oreillette droite, appelé bouton « multifonction » sert aussi bien à appairer qu’à allumer le dispositif. Il sert également à mettre une musique en pause, ou la reprendre ; décrocher ou raccrocher ; refuser un appel avec deux pressions ou utiliser l’assistant vocal du terminal utilisé. Le bouton de l’oreillette de gauche, permet plus sobrement de monter ou baisser le volume du terminal : une pression sur la partie haute du bouton permet de le monter, sur la partie basse on le baisse. Jabra a fait en sorte de mettre en évidence deux petits points de part et d’autre du bouton afin de signaler l’endroit où appuyer, ce qui est assez pratique.

IMG Appli

Autant d’éléments qui sont renseignés dans la notice d’utilisation incluse dans l’application Jabra Sound+. Une app mise à disposition par la marque et qui permet de gérer l’assistant vocal, le volume Hearthough, mais aussi de modifier les propriétés des appels ou d’ajuster un égaliseur audio sur cinq bandes afin de personnaliser son expérience. Autant de petits éléments mis bout à bout qui donnent un certain nombre d’options plutôt intéressantes pour ceux qui aiment bien jouer avec les possibilités. Le petit bémol pour les utilisateurs allergiques à l’anglais, les textes seront dans la langue de Shakespear. On pourra en revanche modifier la langue des indications vocales dans l’application, moyennant quelques manipulations ainsi que le téléchargement d’un pack de langues supplémentaire.

La qualité audio

Du côté de la réponse en fréquence, les Jabra Elite 65t s’avèrent relativement convenables. Les mesures relevées par le Labo donnent, à première vue, une courbe plutôt linéaire. Rappelons toutefois que les différents niveaux annoncés par les tests sont toujours pris par rapport à une référence de 0 dB à 1 kHz. Pour commencer, on note une très légère préaccentuation des graves, avec une mesure de 3 dB à une fréquence de 50 Hz. Un niveau qui se maintient globalement jusqu’à 100 Hz (3 dB). La courbe baisse toutefois jusqu’à 250 Hz où l’on note -1 dB.

Les médiums traduisent cependant d’une meilleure retranscription du signal, avec une croissance atteignant les 4 dB à 630 Hz. La fin du spectre sonore (des médiums) connait cependant une nouvelle baisse, avec un premier gros creux enregistré à 1,6 kHz (-3 dB). Pourtant, cette entrée dans les aigus se fait sur une courbe croissante : on enregistre -2 dB à 2 kHz, 1 dB à 2,5 kHz, un chiffre qui reste stable jusqu’à 3,15 kHz. La progression vers les suraigus entraîne une inéluctable baisse, ce qui est habituel avec les appareils du genre.

La sensibilité est quant à elle le meilleur point des Elite 65t. Avec 93 mV, les écouteurs pourront fonctionner avec n’importe quelle source en Bluetooth et sans aucun problème. La distorsion reste un sujet un peu plus épineux : tout juste convenable à 80 et 100 Hz, elle s’avère en revanche beaucoup plus problématique à 200 Hz, comme cela a été relevé lors de nos tests sur deux niveaux acoustiques. Quelques déformations du signal sont donc à prévoir.

Bande passante
©Labo Fnac

L’isolation (passive)

Pas de miracles du côté de l’isolation. Les Jabra Elite 65t sont ici dépourvus de réduction active du bruit, ce qui limite de facto l’atténuation des bruits en provenance de l’extérieur. Le constat est simple ici, les sons graves ne seront que très peu isolés par la solution proposée par le dispositif, et cela sera encore pire pour les aigus. Seul les médiums seront légèrement mitigés par l’isolation de ces écouteurs true wireless, mais rien qui ne sauve les meubles.

Si on veut voir le bon côté des choses, on sera bien au fait de ce qui se passe autour de nos lors de pérégrinations urbaines. Enfin, une fois n’est pas coutume, on recommande encore une fois de bien choisir les embouts à positionner sur les écouteurs afin d’assurer le meilleur maintien dans l’oreille, en plus de tirer le maximum du faible potentiel d’isolation de l’appareil.

Graphique de bande passante de l’isolation
Isolation fréquentielle passive et active (si un réducteur de bruit est présent)
©Labo Fnac
Isolation
4.1

Autonomie

En théorie, Jabra promet une autonomie de 5 heures d’écoute avec les Elite 65t. Dans les faits, avec les mesures du Labo, nous avons pu tirer 4 heures et 45 minutes d’écoute, avec un temps de recharge de 2 heures et 10 minutes du boitier. Il faut garder à l’esprit que l’on peut recharger les écouteurs deux fois en aval de la première utilisation. Mais dans les faits, on est un peu en deçà des prévisions de la marque.

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 4 (182 avis)
Article rédigé par
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo