Test Labo

Test Labo du Nokia 3 : une entrée en gamme limitée

08 juillet 2017
NOKIA 3 ©Labo FNAC

En résumé

Note LABOFNAC

Présenté lors du MWC 2017, le Nokia 3 est le smartphone d’entrée de gamme d’HMD. Mais qui dit entrée de gamme dit aussi faiblesses, et principalement au niveau des performances CPU et GPU, assez limitées. Forcément, l’endurance de la batterie n’est pas non plus idéale, puisque les sollicitations du chipset auront tendance à faire fondre l’autonomie. L’écran n’est pas non plus le point fort du téléphone, qui ne bénéficie d’ailleurs que d’une résolution HD, et pèche principalement en matière de contraste et progressivité, ainsi qu’en respect des couleurs. Il ne faut pas non plus compter sur un miracle côté audio, quoique le haut-parleur se montre convenable, à l’inverse des écouteurs fournis avec le mobile, qui se révèlent quant à eux plutôt médiocres. Le point positif vient de la sensibilité radio, plutôt bonne et qui permet de conseiller le téléphone en rase campagne, quand la directivité est par contre plutôt moyenne. Enfin, la résolution photo est un peu faible, même si les clichés produits par le Nokia 3 ne sont pas mauvais.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Sensibilité radio
  • Design élégant
Les moins
  • Performances en retrait
  • Écran limité
  • Écouteurs médiocres

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Cette note reflète la qualité globale de l'écran
Autonomie
Plus la note est elevée et plus le smartphone restera allumé sans avoir à être rechargé.
Performance et rapidité
Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Qualité audio
Cette note reflète de la qualité globale du système audio du smartphone

Notre test détaillé

Introduction

Fidelité des couleurs
4.7
Contraste et progressivité
1
Directivité
5
Densite des pixels
1
Communication
6.5
Autonomie
3
Temps de charge
03:23:30
Réponse en fréquences des Haut-Parleurs
Qualité audio
6

Conclusion

Note LABOFNAC

Présenté lors du MWC 2017, le Nokia 3 est le smartphone d’entrée de gamme d’HMD. Mais qui dit entrée de gamme dit aussi faiblesses, et principalement au niveau des performances CPU et GPU, assez limitées. Forcément, l’endurance de la batterie n’est pas non plus idéale, puisque les sollicitations du chipset auront tendance à faire fondre l’autonomie. L’écran n’est pas non plus le point fort du téléphone, qui ne bénéficie d’ailleurs que d’une résolution HD, et pèche principalement en matière de contraste et progressivité, ainsi qu’en respect des couleurs. Il ne faut pas non plus compter sur un miracle côté audio, quoique le haut-parleur se montre convenable, à l’inverse des écouteurs fournis avec le mobile, qui se révèlent quant à eux plutôt médiocres. Le point positif vient de la sensibilité radio, plutôt bonne et qui permet de conseiller le téléphone en rase campagne, quand la directivité est par contre plutôt moyenne. Enfin, la résolution photo est un peu faible, même si les clichés produits par le Nokia 3 ne sont pas mauvais.

Note technique

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Autonomie
Performance et rapidité
Qualité audio
Article rédigé par
Laure Renouard
Laure Renouard
Journaliste
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo