Prise en main

Test Labo de la Canon Pixma MG6650 : lente, mais efficace

12 juin 2015

En résumé

Note LABOFNAC

Modèle multifonctions, la Pixma MG6650 de Canon est tout à fait efficace, bien qu’un peu lente. Son plus gros défaut réside sans doute dans la résolution moyenne constatée en sortie. C’est évidemment plus pénalisant dans le cas de photos à imprimer, exercice dans lequel elle compense toutefois par une restitution presque parfaite des couleurs. On lui pardonnera davantage ce petit défaut sur des documents, qu’elle est en outre capable de sortir avec de faibles marges et traces de banding en général, ainsi qu’avec de bons dégradés. Il faut encore ajouter à cela une bonne colorimétrie dans le cas des documents en couleurs, qu’il faudra cependant garder à l’abri de l’eau. L’impression en noir & blanc n’est pas parfaite non plus, avec des niveaux de gris (très) mal respectés. Reste que les prestations offertes par cette Pixma MG6650 sont globalement très bonnes, alors qu’elle se montre aussi facile d’emploi avec son écran tactile et sa connectivité étendue. Notons enfin la présence de réservoirs d’encre séparés qui permettront de les remplacer un à un et de réaliser ainsi des économies non négligeables en cas d’utilisation occasionnelle. Elle constitue donc un bon choix.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Qualité des impressions en général
  • Réservoirs d'encre séparés
  • Excellente colorimétrie
Les moins
  • Résolution moyenne pour la photo
  • Niveaux de gris mal respectés
  • Lenteur générale
Article rédigé par
Mathieu Freitas
Mathieu Freitas
Journaliste
Lionel Costa
Lionel Costa
Responsable du développement et Communication
Pour aller plus loin