Actu

Mort d’Akira Toriyama : retour sur 3 œuvres imaginées par le mangaka légendaire derrière Dragon Ball

08 mars 2024
Mort d’Akira Toriyama : retour sur 3 œuvres imaginées par le mangaka légendaire derrière Dragon Ball
©TOEI

L’auteur de l’un des mangas les plus populaires au monde vient de disparaître. Il laisse derrière lui une œuvre considérable.

Le papa de Dragon Ball n’est plus. L’icône du manga, Akira Toriyama, vient de s’éteindre d’un hématome sous-dural à l’âge de 68 ans. L’occasion de revenir sur la carrière d’un homme qui a révolutionné le monde de la bande dessinée japonaise, notamment en France où sa série à succès a totalement chamboulé les habitudes des lecteurs.

1. Dr. Slump

On ne devient pas un maître incontesté du manga en un jour. Après avoir quitté son travail à l’âge de 23 ans, le jeune Toriyama décide de participer à un premier concours de BD qu’il échoue. Bien décidé à ne pas se laisser abattre aussi facilement, ce dernier retente sa chance et finit, l’année suivante, par percer dans les pages du prestigieux Weekly Shônen Jump après avoir travaillé d’arrache-pied.

Son style le démarque des autres, mais ses premières œuvres ne sont pas un succès. La parodie de Star Wars qui l’a fait découvrir ne peut être publiée légalement et ses premiers travaux sont un flop, jusqu’à Dr. Slump. En février 1980 (soit deux ans plus tard), les deux premiers chapitres de cette série qui raconte l’histoire d’une jeune androïde naïve et de son créateur éponyme sortent enfin. Le succès est instantanément au rendez-vous, et le manga en 18 volumes remporte même le prix Shōgakukan du meilleur shōnen. Grâce à son succès, Toriyama devient l’une des 35 personnes les plus riches de son pays.

À partir de
98,57€
Voir sur Fnac.com

2. Dragon Ball

Dès la fin de cette série, son éditeur lui en commande une plus orientée vers les combats et l’action. Située bien loin des inspirations SF appréciées par l’auteur, il se retrouve contraint de s’atteler à une nouvelle licence qui, de prime abord, ne lui donne pas envie. Lorsqu’il entend les mots « arts martiaux », le mangaka ne se sent pas à sa place dans un genre si éloigné du sien.

Il décide de tirer cette nouvelle histoire de plus en plus vers l’aventure. Et bien qu’il ressente initialement une grande distance avec son œuvre phare, Akira Toriyama finira par déclarer son amour pour Dragon Ball, à l’âge de 61 ans.

Dès sa première apparition le 20 novembre 1984 dans le Weekly Shōnen Jump, cette réinvention totale du conte chinois de Sun Wukong séduit de nombreux lecteurs. Il faut dire que l’histoire du jeune Son Goku et de sa quête pour collecter des œufs de dragon magiques pour défendre la terre d’une invasion extra-terrestre propose un véritable cocktail de genres.

Mélangeant action, mystère, aventure et humour, l’épopée Dragon Ball captive l’imaginaire de millions de jeunes gens à travers le monde. Si bien qu’elle participe directement à l’explosion du manga auprès du lectorat français au début des années 1990. Nul ne sait si la bande dessinée japonaise aurait autant fonctionné chez nous sans le travail de Toriyama.

À partir de
7,20€
En stock
Acheter sur Fnac.com

3. Sand Land

Il est triste de voir que l’actualité du mangaka soit teintée par sa mort, surtout lorsque l’on se penche sur cette nouvelle adaptation en série d’une licence qu’il avait imaginée il y a désormais 20 ans. Celle-ci sera diffusée dès le 20 mars sur Disney +, et le moins qu’on puisse dire, c’est que cette œuvre sur laquelle l’auteur était très impliqué porte sa marque de bout en bout. La série débutera sur le story arc du manga original (déjà adapté dans un film datant de 2023), avant d’enchaîner sur sept épisodes totalement inédits imaginés par Toriyama lui-même, pour l’occasion.

Sand Land se déroule dans un futur désertique et aride pourvu d’une seule source d’eau potable pour désaltérer le monde entier. Cependant, un roi bien mal intentionné la prend en otage afin de la monétiser. C’est pourquoi le shérif Rao décide de s’associer au prince démon Beelzebub (dont le style graphique incarne à lui seul la quintessence du travail du mangaka) et à un dénommé Thief avant de partir en quête d’une nouvelle source d’eau.

Celles et ceux qui veulent s’immerger encore plus à l’intérieur de la dernière œuvre de l’auteur pourront plonger dans un jeu vidéo qui se déroule dans le même univers, le 26 avril. En revisitant Sand Land 20 ans après l’avoir créé, Akira Toriyama offre un véritable chant du cygne à ses admirateurs. Un dernier cadeau de l’homme qui a révolutionné le manga à son public, avant de se dissiper dans la nuit.

À partir de
7,20€
En stock
Acheter sur Fnac.com

À lire aussi

Découvrez leur univers

Decouvrez cette série

Sélection de produits