Sélection

Dragon Ball : la liste de tous les jeux vidéo tirés du manga culte

08 novembre 2022
Par Louis Duval
Dragon Ball : la liste de tous les jeux vidéo tirés du manga culte
©Toei Animation

Créé fin des années 80, Dragon Ball est un licence culte du genre manga. Sa renommée lui a permis d’obtenir un animé également culte, mais aussi des jeux vidéo, qui se comptent en dizaines ! Voici la liste des jeux sortis en Europe de Dragon Ball !

L’histoire vidéoludique de Dragon Ball en Europe

Alors qu’au Japon l’histoire vidéoludique de Dragon Ball est vaste en ayant beaucoup de séries de jeux, toutes ayant plusieurs opus, c’est plutôt décousu en Europe. En effet, depuis 1990, plus d’une cinquantaine de jeux sont sortis sur le marché européen, profitant de la popularité du manga et de l’animé. Beaucoup de ces jeux sont des jeux de combat, d’autres des jeux d’aventure, mais on ne voit que peu de diversité.

Malgré un désordre de sortie, certains jeux ont réussi à se faire une place sur le vieux continent. Voyons entre autres deux jeux Dragon Ball qui ont marqué à leur manière l’esprit des joueurs.

Dragon Ball Evolution

Si les visages se crispent à l’écoute du titre Dragon Ball Evolution, c’est en référence au film live action sorti en 2009, qui a déçu la quasi-intégralité du public, notamment les fans de la licence Dragon Ball. Atteignant même une note sur allociné de 0.8/5 avec près de 8000 avis, ce qui est réellement catastrophique.

Mais le film Dragon Ball Evolution n’est rien comparé au jeu qui l’a accompagné. Si ce jeu est certes passé inaperçu, noyé dans la masse des jeux de l’époque, et surtout étouffé à cause du film, il n’en a pas moins existé et déçu une fois de plus les fervents fans de la série. 

Pour commencer, Dragon Ball Evolution est un jeu de combat. Le peu d’histoire qu’il contient vient directement du film, qui n’a rien à voir avec l’univers du manga ou de l’animé. Logiquement, le jeu n’est donc pas du tout en rapport avec la véritable histoire du monde de Goku. C’est vrai que l’histoire est en soit dérisoire puisque c’est un jeu de combat et non un jeu d’aventure, mais lorsqu’on ne reconnaît même pas les personnages iconiques de la série, c’est qu’un réel problème s’est installé. (voir le combat entre Piccolo et Goku ci-dessous)

Dragon-Ball-Evolution

Au sujet des personnages présents dans le jeu, il n’y a que 11 personnages jouables, ce qui est très peu. Parmi les présents, on trouve forcément Goku et Piccolo, mais aussi Bulma et Chichi, qui ne sont pas vraiment des combattantes, mais aussi des personnages beaucoup moins connus, comme Ful-lum ou Néo Piccolo. 

Le jeu est mauvais sur tous les points, tant graphiquement que mécaniquement. Il a d’ailleurs été décrit de « tas de déchets », de « catastrophe brûlée sur un UMD » (un UMD est un disque PSP, contenant le jeu), ou encore de « concurrent du pire jeu sur PSP ». Seul quelques médias japonais trouvent le jeu moyen, dû certainement à un attachement trop important de la licence. 

Dragon Ball Fighter Z

Sorti en 2018, Dragon Ball Fighter Z est l’un des jeux Dragon Ball Z qui a su s’ouvrir à un public plus large et ne pas se reposer uniquement sur le public habituel de la licence. En effet, encore aujourd’hui, le jeu possède une communauté de joueurs, venant principalement des jeux de combat et non de réels fidèles de la licence, qui eux sont partis sur des jeux plus récents de la licence comme Dragon Ball Xenoverse 2 ou encore Dragon Ball Z : Kakarot

Mais pourquoi ce jeu en particulier a eu autant de succès ? Tout d’abord, il faut savoir qu’en Europe, et principalement en France, la licence Dragon Ball est très connue et très aimée du public. 

En 2018, deux licences monopolisaient l’univers des jeux de combat, à savoir Tekken et Street Fighter. Les derniers jeux de chaque licence étaient Tekken 7 et Street Fighter V, sortis respectivement en 2015 et 2016, sans avoir de suite pour le moment (seul Street Fighter 6 a été annoncé). Dragon Ball Fighter Z sort donc entre deux générations de jeux, apportant une nouveauté aux jeux de combat, tant mécaniquement que graphiquement. Ce timing joue donc en la faveur du jeu puisqu’il se retrouve sans gros concurrent à ce moment-là. 

Contrairement à Street Fighter et Tekken, Dragon Ball Fighter Z a su attirer de nouveaux joueurs tout en convertissant les joueurs des licences concurrentes, comme a pu le faire Super Smash Bros Ultimate fin 2018. Ajouté à une campagne de communication bien dosée de la part de Bandai Namco, l’éditeur du jeu, Dragon Ball Fighter Z s’est vendu à plus de 2 millions d’exemplaires au cours de la première semaine, pour atteindre 8 millions d’exemplaires en 2021. 

 Fighter z

Dragon Ball Fighter Z est un jeu de combat où deux équipes de 3 combattants s’affrontent. Au cours des combats, un seul personnage est jouable par équipe, qui peut être échangé avec l’un des deux autres partenaires. Ces partenaires peuvent également intervenir en soutien du personnage au combat dans le but de créer un enchaînement atypique et surpuissant. 

Avec 24 personnages à la sortie du jeu, le jeu a reçu plusieurs DLC faisant monter à 44 le nombre de personnages jouables. Ces nombreux personnages apportent beaucoup de diversité au jeu, puisque généralement les jeux de combat comportent peu de personnages. 

Un mode histoire est également disponible, ce qui plaît en grande partie aux fans de la série. L’intrigue se déroule dans l’univers de Dragon Ball Super, entre les arcs Univers 6 et Future Trunks. L’antagoniste principal est C-21, un cyborg qui s’est divisé en 16. À l’aide des boules de cristal, C-21 va réssusciter les plus grands antagonistes de l’histoire de la série, notamment Cell et Freezer. Il faudra donc réunir les l’ensemble de saiyens et faire revenir le calme dans le monde. 

La liste des jeux Dragon Ball en Europe

LÉGENDE : Consoles fabriquées par SonyMicrosoftNintendoSEGA, autres.

Toutes les adaptations jeux vidéo des mangas les plus célèbres

Article rédigé par
Louis Duval
Louis Duval
Conseiller fnac.com en jeux vidéo
Sélection de produits