Article

Vox de Christina Dalcher : le pays où les mots sont comptés

19 janvier 2019
Par Le Cercle Littéraire
Vox de Christina Dalcher : le pays où les mots sont comptés
©dr

LE CERCLE LITTÉRAIRE – Le coup de cœur de Gabrielle B. (Boulogne). Jean et Patrick un banal couple dans la quarantaine, quatre enfants : Steven un adolescent de 16 ans, les jumeaux Sam et Léo 11 ans, Sonia la petite dernière 6 ans. Ils vivent à Washington. Tout serait banal si Jean et Sonia ne portaient pas au poignet des bracelets qui enregistrent chaque mot prononcé.

Le Cercle littéraire_Nouveau_Logo_Novembre_2016

Vox

Le coup de cœur de Gabrielle B. (Boulogne)

Un ordre nouveau

Oui, ces bracelets sont des compte-mots et toutes les femmes aux États-Unis du président Myers en portent. Les États-Unis ont connu une révolution : les femmes n’ont plus le droit de travailler, de lire, d’écrire, et ont le droit de ne prononcer que 100 mots chaque jour. Pas un de plus, sous peine de punition par électrochoc émis par le bracelet. Cette révolution est celle des hommes et femmes Purs, la « Bible Belt », qui a fini par gagner et a imposé à tous les États le mode de vie conforme aux enseignements supposés de la Bible. Le mot d’ordre du nouveau président est : « Make America moral again ». À l’école, les cours de religion ont remplacé la biologie et l’histoire. Les LGBT sont en prison ou en camp de déportation.

Une échappatoire

Jean, comme toutes les femmes de son entourage vit très mal cette situation, d’autant que les hommes, même ceux de sa famille, semblent l’accepter sans trop d’état d’âme. Un jour, le Révérend Carl, chef de l’Église et âme damnée du Président vient proposer un marché à Jean : aider Bobby Myers, frère du président, devenu aphasique suite à un accident de ski, à retrouver la parole. En effet, Jean est la meilleure spécialiste du pays en neurologie, et notamment de l’aphasie. Très réticente au début, Jean finit par accepter pour permettre à sa fille Sonia d’être débarrassée, même temporairement, du compte-mots. Par ailleurs, elle apprend que son ancien collègue Lorenzo fera partie de l’équipe. Et Jean est amoureuse de Lorenzo…

Un combat

Jean, Lorenzo et Lin, également ancienne collègue et amie de Jean se mettent au travail, mais très vite ils se rendent compte que l’on se sert de leurs connaissances pour aller encore plus loin dans la soumission des femmes, les faire taire définitivement. Les trois scientifiques prennent des risques énormes pour s’opposer à la réalisation de ce sérum qui rendrait les femmes aphasiques, mais heureusement, la résistance s’organise.

Christina Dalcher nous présente un monde cauchemardesque et effrayant, mais rassurons-nous, c’est une dystopie. Heureusement !

Paru le 7 mars 2019 – 432 pages

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Michael Belano

Découvrez leur univers

Article rédigé par
Le Cercle Littéraire
Le Cercle Littéraire
l'espace où les grands lecteurs partagent leurs coups de cœur.
Sélection de produits