Actu

USB-C : l’UE contraint Apple et les autres fabricants à passer au chargeur unique

08 juin 2022
Par Johanna Godet
L'iPhone 13 dispose encore du port Lightning pour le rechargement.
L'iPhone 13 dispose encore du port Lightning pour le rechargement. ©Apple

C’est officiel, tous les constructeurs de mobiles et de petits appareils électroniques devront opter pour cette norme d’ici à fin 2024. D’autres mesures sont également au programme.

La Commission européenne vient de trancher. Après plus de dix ans de réflexion, Bruxelles avait présenté en septembre dernier un projet de loi visant à faire adopter le chargeur universel par tous les fabricants. C’est désormais chose faite.

Tous les constructeurs de smartphones proposent déjà un rechargement par un port USB-C, à l’exception d’Apple qui continue à équiper ses appareils électroniques de chargeurs propriétaires. Une différence stratégique et technologique, notamment appliquée sur les iPhone et iPad, que le groupe de Tim Cook ne pourra plus maintenir à l’avenir. La Commission européenne impose en effet à tous les fabricants de téléphones mobiles d’adopter cette norme d’ici à l’automne 2024.

Vers une charge rapide normée

Les législateurs vont plus loin et souhaitent que les technologies de charge rapide soient harmonisées et que la vitesse de charge soit elle aussi normée. La question de l’innovation en la matière se pose alors que nombre de constructeurs comme Oppo, Xiaomi, ou encore Vivo travaillent activement sur une charge ultrarapide des smartphones dépassant le seuil des 200 W.

Apple a un peu plus de deux ans pour se préparer à ce changement de norme, ce qui signifie que théoriquement, ni le prochain iPhone ni le suivant qui sera dévoilé à l’automne 2023 n’en seront équipés.

Tablettes, consoles, écouteurs… d’autres appareils concernés

Le Commissaire européen Thierry Breton a été clair. L’objectif est de parvenir à un unique chargeur pour l’ensemble de ses appareils.

L’USB-C sera donc imposé au-delà du seul marché des smartphones. Seront également concernées les tablettes, les liseuses électroniques, les écouteurs intra-auriculaires, les appareils photo numériques, les casques et les écouteurs, les consoles de jeux vidéo portables et les enceintes portables. Les ordinateurs seront concernés dès 2026.

La Commission européenne ajoute que « les ordinateurs portables devront également être adaptés aux exigences dans les 40 mois suivant l’entrée en vigueur du texte ».

Une telle initiative n’a pas uniquement pour objectif de faciliter le quotidien des utilisateurs. Dès les premiers échanges sur ce projet, les eurodéputés des 27 pays de l’UE avaient en tête avant tout de réduire la quantité de déchets électroniques. En effet, chaque foyer concentre un nombre important de chargeurs de tous types et de puissance variée. L’UE estime que « les chargeurs jetés et inutilisés représentent environ 11 000 tonnes de déchets électroniques par an », soit un chiffre exorbitant.

Nombre de fabricants, comme Apple et Samsung notamment les avaient déjà ôté de l’emballage de certains de leurs smartphones. Dans deux ans, cette pratique sera obligatoire.

À lire aussi

Article rédigé par
Johanna Godet
Johanna Godet
Journaliste
Pour aller plus loin