Actu

Dessiner pour résister : c’est quoi cette série engagée diffusée ce soir sur Arte ?

06 mars 2024
Par Agathe Renac
“Dessiner pour résister” est disponible sur Arte.tv.
“Dessiner pour résister” est disponible sur Arte.tv. ©Clin d’oeil Films

Diffusée les 6, 7 et 13 mars sur Arte, cette création originale nous conte le destin de six dessinatrices à travers le monde. Un documentaire essentiel, qui éveille les consciences sur des réalités difficiles.

De Grâce, Papillons noirs, Icon of French Cinema… Dans le paysage sériel, Arte se démarque par ses productions engagées, décalées et poétiques. De la politique au thriller en passant par l’intime, la chaîne développe et partage des petites pépites. Diffusée les 6, 7 et 13 mars (et déjà disponible sur la plateforme Arte.tv), Dessiner pour résister s’inscrit dans cette tradition. Cette dernière s’intéresse aux dessinatrices de presse, des personnes qui « jouent un rôle fondamental dans notre ère de médias sociaux, de populisme et de “fake news”, offrant une perspective et une voix singulières capables de percer le vacarme et d’apporter de la clarté dans un océan d’informations », détaillent les showurnners et co-scénaristes de la série, Vincent Cohen et Guillaume Vandenberghe dans un communiqué. Ce documentaire en six épisodes met en lumière le destin et le combat de six femmes, qui nous sensibilisent sur la réalité de leur métier dans leur pays.

Six portraits forts et bouleversants

Mexique, Inde, Russie, Syrie, Égypte, États-Unis… Le show nous fait voyager aux quatre coins du monde en mêlant des images documentaires, des dessins et de l’animation pour nous raconter des histoires profondes, dures et émouvantes. On y fait la rencontre de six dessinatrices qui détaillent leur parcours et nous parlent des difficultés et des dangers qu’elles rencontrent en exerçant leur travail. Certaines sont humiliées, renvoyées, voire menacées de mort.

« Être une caricaturiste féminine signifie souvent affronter une double menace : être attaquée pour ses dessins et simplement pour être une femme, détaillent les créateurs de la série. Pourtant, elle possède également un double pouvoir : défier non seulement l’élite politique, mais aussi la société dominée par les hommes. En tant que cinéastes, ce paradoxe nous fascinait, car il offrait la possibilité de créer des personnages complexes et audacieux, évoluant sur plusieurs niveaux [et qui] remettent en question le statu quo et les injustices de leur société. »

Originaire de Syrie, Amany Al-Ali est la seule femme dessinatrice de presse d’Idlib. Confrontée aux raids aériens russes permanents et aux autorités islamistes qui dirigent la ville, elle a décidé de dénoncer leurs actions et de les combattre à travers ses dessins. Si son travail est reconnu et exposé dans des galeries françaises et italiennes, il n’a jamais été mis en lumière dans son propre pays. Elle se bat donc quotidiennement pour organiser sa première exposition en Syrie, malgré les menaces, les humiliations et les condamnations.

De son côté, la « feministe et queer » mexicaine de 24 ans, Mar Maremoto, se bat contre les violences faites aux femmes – 10 d’entre elles étant tuées chaque jour au Mexique. Le documentaire décrit son combat et son engagement auprès des victimes. La série dresse ainsi le portrait de six personnalités fortes et engagées (dont Rachita Taneja, connue en Inde pour avoir créé le webcomic des « sanitary panels » (les panneaux sanitaires), et rappelle à quel la liberté est fragile et menacée. Dessiner pour résister est une création originale forte et essentielle, à binger sans modération sur Arte et Arte.tv à partir de ce 6 mars.

À lire aussi

Article rédigé par
Agathe Renac
Agathe Renac
Journaliste