Actu

Le Consentement : Jean-Paul Rouve dans la peau de Gabriel Matzneff pour l’adaptation du livre de Vanessa Springora

13 octobre 2021
Par Félix Tardieu

Le récit autobiographique de l’éditrice Vanessa Springora, vendu à 180 000 exemplaires, est porté à l’écran par la réalisatrice Vanessa Filho. Le tournage est prévu en février prochain, deux ans après la parution de l’ouvrage.

Quelques mois après le séisme déclenché par la parution du livre de Vanessa Springora, un projet d’adaptation cinématographique a été annoncé. Dans Le Consentement (Grasset, 2020), Vanessa Springora se confie en détails sur l’emprise physique et psychologique que le romancier Gabriel Matzneff a exercé sur elle pendant plusieurs années, alors qu’elle était encore mineure. Son témoignage avait conduit le parquet de Paris a ouvrir une enquête pour “viols sur mineurs” de moins de quinze ans à l’encontre de Gabriel Matzneff, alors âgé de 83 ans. Toujours ouverte, cette enquête pourrait aboutir à un classement sans suite pour cause de prescription.

Comme l’a révélé le quotidien de l’audiovisuel et du cinéma Satellifax, c’est à Jean-Paul Rouve qu’a été confiée la lourde tâche d’endosser le rôle de l’écrivain décrié. Le rôle de la jeune Vanessa Springora a quant à lui été attribué à Kim Higelin, petite-fille de l’illustre chanteur, remarquée notamment pour son rôle dans la série Plan B (TF1). Un rôle tout aussi délicat à endosser. Le film sera réalisé par Vanessa Filho, remarquée à Cannes en 2018 dans la sélection « Un certain regard » pour son premier long-métrage, Gueule d’ange, avec Marion Cotillard.

Le Consentement, Vanessa Springora (éd.Grasset), 2020 ©Grasset

Si elle se dirige vraisemblablement vers un classement sans suite, l’affaire Matzneff n’est néanmoins pas totalement terminée : fin septembre, l’ancienne journaliste Francesca Gee, entendue comme témoin dans l’enquête, auto-publiait un ouvrage intitulé L’arme la plus meurtrière, dans lequel elle revient sur la relation traumatisante qu’elle aurait vécu avec l’écrivain dans les années 1970 alors qu’elle n’avait que 15 ans et lui 37. Elle y accuse entre autres ce dernier d’atteintes sexuelles et de harcèlement. Confrontée aux refus de multiples éditeurs, c’est finalement la publication du livre de Vanessa Springora qui lui aurait donné le courage de publier son propre témoignage.

Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste
Pour aller plus loin