Article

Cannes 2023 Jour #1 : la cérémonie d’ouverture, Maïwenn, et le Jury

17 mai 2023
Par La rédaction
Catherine Deneuve est sur l'affiche officielle de la 76e édition du Festival de Cannes.
Catherine Deneuve est sur l'affiche officielle de la 76e édition du Festival de Cannes. ©RVB

L’Éclaireur sera à Cannes tout au long de la semaine. Le coup d’envoi du 76e Festival a été donné ce mardi 16 mai, et on revient sur les temps forts de sa première journée.

Le ciel est bleu, les talons claquent sur le sol et les passants sont prêts à dégainer leur téléphone à tout moment  ; c’est officiel, le Festival de Cannes est lancé. En ce premier jour, les derniers préparatifs se mettent en place. Sur la Croisette, des odeurs de poisson grillé s’échappent des restaurants en attendant leurs premiers invités de prestige et les (nombreuses) petites mains s’activent à finaliser les installations et les décors pour faire de cet événement une nouvelle fête exceptionnelle. Le tapis rouge a été installé sur les marches (qui ne sont finalement pas si nombreuses) et l’armée d’escabeaux est déjà au garde-à-vous pour ne pas louper l’arrivée de Maïwenn et son équipe venue présenter Jeanne du Barry en ouverture de cette 76e édition.

©Mathilde Petit-Boh / FDC

L’émotion comme maître-mot

Le traditionnel bal des conférences de presse cannoises s’est ouvert avec celle du Jury de cette 76e édition. Cette année, c’est le doublement Palmé Ruben Östlund qui le présidera. Le réalisateur suédois est d’ailleurs revenu sur cette nouvelle responsabilité en confiant : « C’est un vrai honneur, mais ça arrive peut-être dix ans trop tôt. Quand on m’a proposé ce rôle, je me suis dit que j’étais trop jeune, puis j’ai accepté après avoir réfléchi pendant une journée. C’est un excellent exercice d’être à Cannes et de voir un film après l’autre. »

Accompagné des membres de son jury, accueillis sous un tonnerre d’applaudissements et une horde de journalistes prête à dégainer appareils photo et téléphones portables, Ruben Östlund a par ailleurs dévoilé son plan d’attaque pour départager les 21 films présentés en sélection officielle en vue de la Palme d’or : « Quand on dirige un jury, on essaye de créer une atmosphère où les gens ne doivent pas être toujours intelligents ; il faut avant tout parler de ce qu’on ressent. Dans ce jury, je vais essayer de faire en sorte que chacun puisse s’exprimer comme il le souhaite. On doit surtout suivre notre premier instinct. »

©L'Éclaireur Fnac

Un point de vue que partage la cinéaste Julia Ducourneau, lauréate de la Palme d’or pour Titane en 2021 : « Ce qu’il y a de bien quand on est membre de jury, c’est qu’on peut voir les films avec l’esprit ouvert, sans préjugé. J’arrive l’esprit vierge pour pouvoir honorer le travail de ces réalisateurs. »

Tous ont en tête le poids d’une Palme d’or dans la trajectoire d’un artiste. L’acteur français Denis Ménochet, qui a créé la surprise dans As Bestas l’an dernier, a reconnu que les jurés avaient une « grande responsabilité », car ils doivent juger « des gens qui ont donné des années de leur vie pour ces films ». Julia Ducourneau a quant à elle confié que ce prix était « le Graal pour tous les cinéastes » car il peut changer leur vie. « Il ne faut pas prendre cette décision à la légère. Ce n’est pas qu’un titre honorifique, c’est un tremplin colossal qui leur permettra de continuer à s’exprimer dans leurs films, qu’ils pourront plus facilement négocier auprès des producteurs. »

Les temps forts de la cérémonie d’ouverture du Festival de Cannes 2023

Hier soir, Chiara Mastroianni a officié en tant que maîtresse de cérémonie. Malgré quelques cafouillages de micro et des langues qui ont fourché, la cérémonie a été marquée par la Palme d’or d’honneur remise à Michael Douglas par Uma Thurman, après la diffusion d’une rétrospective retraçant ses meilleurs rôles, mais aussi la présentation du Jury du 76e Festival. Ruben Östlund a d’ailleurs tenu à rappeler la force de la salle du cinéma et du grand écran dans un discours fidèle à l’esprit du réalisateur.

Sa fille a animé la cérémonie, mais c’est bien Catherine Deneuve qui a donné le coup d’envoi du Festival de Cannes. Affiche officielle de cette 76e édition, la présence de l’actrice au cœur du Palais cannois était hautement symbolique aux côtés de Chiara Mastroianni. Pour l’occasion, Catherine Deneuve a déclamé un poème en hommage à l’Ukraine, avant de déclarer aux côtés de Michael Douglas le Festival officiellement ouvert. Puis, les lumières se sont éteintes doucement afin que le public présent dans la salle puisse découvrir le film d’ouverture, Jeanne du Barry.

À lire aussi

Article rédigé par