Actu

Trois choses à savoir sur Ruben Östlund, président du Festival de Cannes 2023

28 février 2023
Par Edouard Lebigre
Ruben Östlund avait remporté sa deuxième Palme d'Or en 2022 pour "Sans Filtre"
Ruben Östlund avait remporté sa deuxième Palme d'Or en 2022 pour "Sans Filtre" ©Featureflash Photo Agency / Shutterstock.com

Le réalisateur suédois primés à deux reprises à Cannes pour The Square (2017) et Sans filtre (2022) sera le prochain président du jury du Festival de Cannes. Retour sur sa carrière en trois points.

Un passionné de ski alpin

Né à Styrsö en Suède, Ruben Östlund est sensibilisé très tôt à l’art par sa mère peintre. Amoureux de la montagne, il commence à filmer des vidéos de ski lorsqu’il travaille dans des stations alpines. Après une école de cinéma et la réalisation de plusieurs documentaires, il présente Happy Sweden en 2008 au Festival de Cannes, en sélection Un Certain Regard. Son goût pour la montagne se retrouve au centre de son premier succès, Snow Therapy (2014) où l’auteur filme avec un certain humour noir l’abandon d’une famille par le père lors d’une avalanche. Le film remporte le Prix du Jury au Festival de Cannes, avant de représenter la Suède lors des Oscars en 2015.

Un cinéma satyrique et clivant

Le cinéma de Ruben Östlund est traversé par un esprit satirique et une critique acerbe de la société. Dans Sans Fitre (2022), le réalisateur livrait une farce anti-capitalistique en se moquant des passagers d’une croisière de luxe. La Palme d’Or remise au film avait divisé la Croisette, avant de connaître un accueil mitigé dans les salles quelques mois plus tard. Le réalisateur proposait déjà une satire dans The Square (2017) avec cette histoire de directeur d’un musée d’art contemporain joué par Claes Bang, chargé de préparer une exposition sur la tolérance.

Deux Palmes d’Or

Avec ses deux Palme d’Or remportées en 2017 et en 2022 pour The Square et Sans Filtre, Ruben Östlund entre dans le cercle très fermé des double lauréats du Festival de Cannes. Une liste de neuf réalisateurs dont font notamment partie Francis Ford Coppola, Michael Haneke et Ken Loach. Un prestige aujourd’hui récompensé par sa nomination comme président du jury du Festival en 2023, dont la sélection n’a pas encore été dévoilée. Il succède ainsi à l’acteur Vincent Lindon, qui lui avait décerné la Palme en 2022.

À lire aussi

Article rédigé par
Pour aller plus loin