Actu

Oppo est désormais plus populaire que Huawei en Chine

08 mars 2021
Par Thomas Estimbre

La situation se complique encore un peu plus pour le géant chinois Huawei. Détrôné sur son propre marché par Oppo en janvier, le constructeur n’est plus que troisième et sa chute devrait se poursuivre tout au long de l’année.

Huawei est dans une situation délicate depuis bientôt deux ans, avec une chute vertigineuse de ses ventes à l’international. Sanctionnée par les États-Unis et privée des services de Google, la marque n’est pas la bienvenue outre-Atlantique et voit ses ventes s’effondrer en Europe. Le géant chinois pouvait néanmoins compter sur son marché intérieur pour limiter la casse, une époque désormais révolue. Habitué à la première place en Chine depuis plusieurs années, Huawei est désormais devancé par Oppo et Vivo, selon les chiffres du cabinet Counterpoint Research. En janvier 2021, Oppo était le fabricant le plus populaire en Chine avec une part de marché de 21 %. Vivo se retrouve à la deuxième place (20 %), tandis que Huawei, relégué à la troisième place avec une part de marché de 16 %, et à égalité avec Apple et Xiaomi.

 L’Oppo Reno4 Z © LaboFnac
L’Oppo Reno4 Z © LaboFnac

Ce nouveau podium, qui ne s’appuie que sur des ventes mensuelles, témoigne du succès de la stratégie d’Oppo. Le constructeur affiche une progression de 26 % sur une année, grâce notamment à sa gamme Reno 5 et à son Oppo A72 5G (une variante 4G a été lancée en France). Pour l’analyste Varun Mishra, Oppo « a réussi à repositionner ses gammes de produits en 2020 » et la marque a été en mesure de répondre à la demande en matière de 5G « sur une large fourchette de prix » en Chine. Cette dynamique et « le déclin » de Huawei expliquent cette tendance qui devrait se confirmer dans les mois qui viennent. Notons que cette gamme Reno pourrait prochainement débarquer en France sous un autre nom.

Oppo est le nouveau n°1 du smartphone en Chine

En Chine, l’absence des services de Google n’est pas un problème pour Huawei et les raisons de cette baisse sont ailleurs. Selon Counterpoint, les sanctions américaines et la pénurie de composants sont responsables des problèmes actuels de Huawei. La firme de Shenzhen a lancé moins de nouveaux modèles et s’est tournée vers le haut de gamme, délaissant les segments de l’entrée et milieu de gamme. Cette stratégie à la Apple permet de soigner ses marges, mais elle ne permet pas de rivaliser en termes de volume avec ses principaux rivaux. Plus problématique, Huawei peine également à s’approvisionner en composants 5G et ses stocks s’amenuisent, alors que 65 % des smartphones vendus en Chine au quatrième trimestre 2020 étaient compatibles 5G. Nous avions relevé que Canalys mettait déjà en avant, pour cette même période, la forte baisse des ventes du géant chinois.

 © Counterpoint Technology Market Research
© Counterpoint Technology Market Research

La situation ne devrait pas s’améliorer dans le courant de l’année et Huawei fait également face à la vente de sa marque Honor, dont les résultats comptaient parmi les siens. La marque Xiaomi est, en Chine comme à l’international, celle qui profite le plus de ce contexte, selon Counterpoint. Cette annonce inquiète sur la situation de Huawei qui a toujours cité ses résultats en Chine pour faire face aux critiques. Désormais à la traîne dans son propre pays, Huawei fait également grise mine sur le marché européen du smartphone.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste