Actu

Moto G, Watch et One : le vrai-faux retour de Motorola dans l’univers des montres connectées

01 mars 2021
Par Thomas Estimbre

Après la Moto 360 en 2020, trois nouvelles montres Moto fonctionnant sous Wear OS devraient être lancées en 2021. Appelées Moto G, Moto Watch et One, elles ne seront toutefois pas conçues par Motorola.

Largement dominé par Apple, le marché toujours en croissance des montres connectées continuent d’intéresser les fabricants. Longtemps présentées comme un prolongement du smartphone, elles ont gagné en fonctionnalités pour s’imposer au poignet et dépasser les montres de l’industrie horlogère traditionnelle. Les compétences en matière de suivi de la santé et la perspective de jouer un rôle dans la lutte contre la Covid-19 contribuent à la popularité de ces accessoires. La smartwatch a pourtant mis du temps à prendre son envol et certains fabricants s’y sont cassé les dents. C’est notamment le cas de Motorola, qui fut pourtant le premier à lancer une montre connectée dotée d’un écran circulaire.

 eBuyNow a dévoilé ses futurs produits © CE Brands
eBuyNow a dévoilé ses futurs produits © CE Brands

Pour s’opposer aux LG G Watch et Samsung Galaxy Gear, la marque avait opté pour ce format plus traditionnel dès 2014. Elle a aussi été l’une des premières à mettre en valeur Android Wear, le système d’exploitation de Google pour les wearables. Après une deuxième version en 2015, Motorola avait finalement décidé de se retirer d’un marché jugé pas assez attractif. Propriété de Lenovo, la marque a préféré se concentrer sur les smartphones. Pourtant, trois nouvelles montres Moto s’apprêtent à voir le jour comme le rapporte le site 9to5Google.

Une feuille de route évoque l’existence d’une Moto G Smartwatch dont la sortie est prévue pour le mois de juin 2021, tandis que des Moto Watch et Moto One sont prévues pour le mois de juillet. Toutefois, ces informations ne proviennent pas directement de Motorola, mais d’une présentation aux investisseurs réalisée par les sociétés eBuyNow et CE Brands Inc.

Des montres Moto sans Motorola

La société eBuyNow n’est pas inconnue des amateurs de montres Moto. Début 2020, cette firme canadienne avait fait parler d’elle en lançant une nouvelle Moto 360. À l’image de TCL avec BlackBerry, eBuyNow a en effet conclu un accord avec Motorola lui permettant d’utiliser la marque Moto sous licence. Cette opération qui sera reconduite cette année et eBuyNow a depuis conclu un accord de fusion avec CE Brands Inc. Ces trois nouvelles montres Moto ne seront donc pas conçues par Motorola.

 © CE Brands
© CE Brands

La Moto G Smartwatch fait toutefois directement référence aux smartphones de la marque. Une première image indique qu’elle devrait reprendre le design de la Moto 360 avec un boîtier blanc/argent. Selon 9to5Google, il pourrait s’agir d’un modèle abordable au regard de son nom. Elle sera accompagnée durant l’été d’une Moto Watch rectangulaire et inspirée de l’Apple Watch, tandis que la Moto One semble être le modèle le plus haut de gamme. Ces informations devront être confirmées, tout comme les caractéristiques de ces montres. Des puces Snapdragon Wear 3100 et 4100 sont évoquées.

Après l’échec Android Wear, Wear OS attend sa revanche

Pour l’heure, on s’attend à ce que l’ensemble de cette gamme fonctionne sous WearOS. La firme canadienne eBuyNow fait en effet partie des partenaires de Google. Depuis quelques mois, le système WearOS est au cœur de l’actualité, et nourrit l’ambition de revenir au premier plan. Les nouvelles montres Moto pourraient permettre à WearOS d’offrir une alternative aux montres Fossil (qui appartient en partie à Google) ou à l’Oppo Watch. Le retour au premier plan d’une montre Moto sous WearOS serait également un clin d’œil au début de Motorola sur ce segment.

 © CE Brands
© CE Brands

Alors que l’Apple Watch est un immense succès commercial et fait aujourd’hui figure poule aux œufs d’or pour Apple, Google n’est pas parvenu à imposer Android Wear (devenu Wear OS en 2018) sur les montres comme il l’a fait pour son système Android sur les smartphones. Aujourd’hui, les principales rivales de l’Apple Watch chez Samsung, Huawei, Garmin ou Fitbit disposent d’un système d’exploitation propriétaire.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin