Actu

PC gaming, console : les ambitions de Huawei dans le jeu vidéo

11 février 2021
Par Thomas Estimbre

Huawei souhaiterait se diversifier en misant sur les jeux vidéo. Le géant chinois aurait des PC gaming dans ses cartons et envisagerait de lancer une console pour concurrencer PlayStation et Xbox.

Les sanctions américaines n’ont, semble-t-il, pas entamé le moral de Huawei. Le géant chinois garde espoir de pouvoir négocier avec l’administration Biden et reste confiant sur ses chances de « survie ». En difficultés sur le marché du smartphone, Huawei souhaiterait miser sur d’autres secteurs pour se relancer. La firme chinoise propose déjà des écouteurs comme les FreeBuds Pro (voir notre test) et des ordinateurs réunis sous sa gamme MateBook. Les PC intéressent la marque et cette dernière devrait continuer à lancer de nouvelles machines en 2021. Selon une publication sur le réseau social Weibo repérée par Huawei Central, Huawei souhaiterait lancer une nouvelle série d’ordinateurs portables pour joueurs.

 Le PC Gaming Hunter V700 © Honor
Le PC Gaming Hunter V700 © Honor

L’annonce ne serait qu’une demi-surprise dans la mesure où Honor – alors détenue par Huawei – avait dévoilé le Hunteer V700. Destiné au marché chinois, ce PC portable gaming reprenait les codes du genre au niveau de son design avec une fiche taillée pour le jeu. La marque a depuis été revendue et c’est en son propre nom que Huawei souhaiterait continuer l’aventure. Un premier modèle serait déjà prêt et aurait pu sortir fin 2020, mais le bannissement américain a sans doute repoussé les ambitions du géant chinois. En plus d’une gamme gaming, Huawei continuerait à lancer des MateBook et proposerait ses alternatives aux services américains (dont l’AppGallery) sur ses machines.

Un PC gaming… et une console Huawei ?

Plus surprenant, Huawei souhaiterait également concurrencer les PlayStation et Xbox en lançant une console. Le lancement d’une console de jeu interviendrait dans un second temps et permettrait au géant de Shenzhen de partir à l’assaut d’un marché qui a connu une année record. Il est toutefois peu probable que Huawei puisse se mesurer à Sony, Microsoft ou Nintendo, tout du moins en Occident. La firme chinoise a les moyens de lancer une console sur le plan matériel, mais le match se joue avant tout sur le contenu.

Persona non grata aux États-Unis, Huawei devrait faire sans de nombreux développeurs américains pour les jeux de sa machine. Plutôt qu’une console avec son propre OS (ou HarmonyOS), il est plus probable de voir Huawei lancer un mini-PC sous Windows pouvant être connecté à un téléviseur. L’autre option est de voir le géant chinois réserver son projet au marché chinois, plus enclin à faire l’impasse sur les studios occidentaux. Si l’arrivée d’un PC gaming est plus que probable, l’idée d’une console Huawei est à prendre avec des pincettes. Notons que la firme chinoise avait déjà tenté l’expérience en 2014 en lançant une console sous Android, la Tron.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin