Prise en main

On a testé les mini enceintes Bluetooth Muzen, et c’est un gros coup de cœur !

21 mai 2021
Par Christian Ferreol
On a testé les mini enceintes Bluetooth Muzen, et c’est un gros coup de cœur !
©dr

Muzen est un fabricant chinois pas comme les autres, qui propose une gamme d’enceintes Bluetooth mêlant design retro et fabrication très sérieuse. Nous nous sommes intéressés aux modèles Button, Wild Mini et OTR de cette marque qui a collectionné les distinctions. Et autant le dire tout de suite, on a adoré !

Muzen est un fabricant chinois pas comme les autres, qui propose une gamme d’enceintes Bluetooth mêlant design retro, format compact et fabrication très sérieuse. Nous nous sommes intéressés aux modèles Button, Wild Mini et OTR de cette marque qui a collectionné les distinctions. Et autant le dire tout de suite, on a adoré !

Nous vous présentions récemment les enceintes Muzen, qui nous avaient alors paru très intéressantes. Nous ne pouvions donc pas laisser passer l’occasion qui nous était donnée de tester ces produits précédés d’un bouche à oreille plutôt flatteur. Partons donc à la découverte des enceintes Bluetooth Muzen Button, Wild Mini et OTR. 

Muzen Button

La plus petite des enceintes Muzen de ce test reprend la forme des platines vinyles en mallettes en vogue dans les années 70. Les deux exemplaires fournis pour les besoins de ce test s’affichent dans un coloris beige et orange pour l’une, rose pâle et vert foncé pour l’autre. Dans les deux cas, c’est très réussi comme on peut le voir sur le visuel ci-dessous. Retenons qu’elle existe également en coloris bleu et vert.

test_enceintes_Muzen_4

Le bouton rotatif sur la gauche permet de moduler le volume de la Muzen Button, tandis que le pseudo bras de lecture permet de naviguer dans les pistes. La molette située sur la droite permet d’allumer et d’éteindre l’enceinte. La charge se fait via une prise micro USB située sur la tranche gauche.

La marque annonce une autonomie de 4 heures. Le poids de 128 grammes et les matériaux de qualité utilisés (dont un alliage de zinc et d’aluminium pour la structure) font espérer une fabrication interne tout aussi sérieuse. Notons pour le côté pratique qu’une encoche permettra d’y faire passer une sangle.

test_enceintes_Muzen_6

La Muzen Button est livrée dans une belle boîte cartonnée et colorée. On trouve à l’intérieur un cordon micro-USB -étonnamment soigné pour ce type de produit- mais aussi une sangle, une plaque d’autocollants et un livret de mise en route. Puisqu’on en parle, la mise en route est on ne peut plus simple puisque la Button se met en mode appairage Bluetooth dès l’allumage. Quelques secondes plus tard elle est connectée à mon smartphone.

test_enceintes_Muzen_5

Dès les premières notes on comprend qu’il se passe quelque chose. Le son qui sort de cette petite enceinte est étonnant, surtout dans le rendu des aigus qui restent très propres même en poussant un peu le volume. Très logiquement, les basses sont écourtées et ce n’est pas une mauvaise chose. La Button ne cherche pas à se faire plus grosse qu’elle n’est, elle ne fait pas tout mais ce qu’elle fait, elle le fait bien.

Très bonne sur du jazz ou de la variété par exemple, elle sera moins à l’aise sur du rap si vous voulez la pousser dans ses retranchements. Ceci dit, testée sur le dernier album de Kodak Black, elle offre un son propre mais sans les impacts qu’on trouve sur des enceintes plus grosses. Une très belle entrée en matière dans la gamme Muzen et une idée de cadeau qui fera son petit effet.  

Muzen Wild Mini

Look quasi militaire pour cette enceinte qui évoque tout à la fois les briquets d’une célèbre marque américaine, un jerricane d’essence et les récepteurs radio utilisés par nos soldats. La Wild Mini envoie un message clair : je suis robuste et tout terrain ! Et cela se confirme en lisant la fiche technique. Elle est en effet résistante aux projections d’eau (norme IPX5) et dotée d’une encoche qui facilitera sa suspension à un sac à dos.

Test_enceintes_Muzen_8

Plus surprenant, elle est équipée d’une lampe torche qui offre 3 modes d’éclairage (Low, High et lampe de poche SOS !) et vous permettra de vous repérer lors de vos randonnées nocturnes. L’enceinte est livrée dans une valise au look tout aussi militaire que l’enceinte. L’acheteur y trouvera également un câble micro-USB pour la charge et un livret de mise en route. L’ensemble est, ici aussi, bien présenté et valorisé.

Test_enceintes_Muzen_10

La Muzen Wild Mini pèse 248 grammes et mesure 6 x 3,5 cm pour une hauteur de 7,8 cm. L’interrupteur principal permet de l’allumer et de l’éteindre en le faisant tourner 3 secondes dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Vous pouvez réinitialiser le Bluetooth en le maintenant dans la direction inverse pendant le même laps de temps. Et l’activation de la lampe -ainsi que la sélection du mode d’éclairage- se fait en le maintenant enfoncé puis en appuyant brièvement dessus. La molette style briquet sert à moduler le volume. Pour finir, le bouton rotatif situé sur la droite permet de naviguer dans les pistes.

Test_enceintes_Muzen_11

Côté son, la Muzen Wild Mini se situe clairement entre sa petite sœur et la Muzen OTR. Elle emprunte à la première son aigu dépourvu d’agressivité et expressif, tandis qu’elle lorgne vers l’étendue dans le grave de la seconde, sans faire aussi bien cependant. Sur l’écoute de l’album Companion de la pianiste jazz Patricia Barber, on sent une plus grande présence par rapport à la Muzen Button mais peut être aussi un poil moins de finesse dans le haut du spectre.

L’enceinte s’en tire tout aussi bien lorsqu’il s’agit de restituer le nouveau Morcheeba « Blackest Blue », avec une spatialisation encore une fois étonnante. N’hésitez pas, à ce sujet, à la placer un peu en hauteur et sur un support stable, tournée vers l’auditeur, elle apprécie visiblement cette configuration.

Muzen OTR

La Muzen OTR propose un superbe exercice de style, depuis la boîte style trolley case jusqu’à son design imitant les radios des années 50-60, en passant par les deux câbles fournis (un jack pour brancher une source auxiliaire et un micro USB destiné à la charge). Et ce n’est pas tout, l’utilisateur trouvera aussi dans la boîte une sacoche de transport, une plaquette d’autocollants sur le thème de la musique, une antenne radio qui se branche sur le port micro-USB, une fiche de présentation des modèles de la marque, sans oublier un joli livret de mise en route logé dans une enveloppe aux armes de la marque.

test_enceintes_Muzen_3

Là encore, le poids de cette minuscule enceinte surprend quand on la soupèse. 447 grammes (avec antenne) pour une enceinte qui tient dans la main, cela n’a rien d’habituel ! Rappelons qu’elle ne mesure que 5,7 x 8,5 cm pour une profondeur de 4,8 cm !

La face avant donne accès au bouton de réglage du volume, à celui de sélection de la source (auxiliaire, Bluetooth ou radio FM) et à la recherche des stations. Un indicateur lumineux donne des informations de connexion. La Muzen OTR offre une autonomie de 8 heures (à 65% du volume) pour une durée de charge de 2 à 3 heures.

test_enceintes_Muzen_2

Au moment de tester cette mini-enceinte, le scepticisme cède rapidement la place à l’étonnement. Car la Muzen OTR surprend, et dans le bon sens ! On pourrait s’attendre à ce qu’un produit aussi soigné dans son style soit moins convaincant sur le plan audio ; il n’en est rien, la Muzen OTR produit un son sans rapport avec son format. On peine à croire qu’un tel son sort d’une si petite boîte. J’ai pris un grand plaisir en dégustant l’album Q Sessions du génial contrebassiste Christian Mac Bride sur cette enceinte qui se montre très polyvalente

Elle n’offre pas une tenue en puissance monstrueuse, ce qui est normal vu sa taille, mais on peut atteindre un niveau vraiment confortable avant de toucher ses limites. En réception radio, elle s’en sort encore mieux, avec une sensibilité de réception étonnante et un rendu de qualité plus que satisfaisante. Encore une fois elle ne se destine pas à sonoriser une grande salle mais elle n’a eu aucun mal à remplir mon bureau de bonne musique. Si je devais résumer mon avis sur cette étonnante enceinte aussi belle que performante, il tiendrait en un mot : Excellente !

Conclusion

Les points positifs

– Design rétro très réussi

– Packaging au top

– Qualité de fabrication

– Connexion rapide 

– Musicalité étonnante !

– Joli rapport qualité-prix

Les points négatifs

– euh….

test_enceintes_Muzen_1

Très gros coup de cœur donc pour cette gamme d’enceintes qui m’était totalement inconnue malgré une moisson de récompenses glanées au CES Las Vegas. Muzen propose des enceintes très bien fabriquées, délicieusement rétro dans leur finition et très douées pour faire de la bonne musique dans le cadre d’une écoute de proximité, dans une pièce petite à moyenne. Foncez, vous ne serez pas déçus ! Moi je vous laisse, je retourne écouter du jazz sur mon enceinte Muzen, devinez laquelle …

Toutes les enceintes sans fil

Article rédigé par
Christian Ferreol
Christian Ferreol
Conseiller fnac.com high tech
Sélection de produits