Test Labo

Test Labo du LG 55QNED816RE : des couleurs splendides, mais un contraste trop faible

22 décembre 2023
Par Pierre Blanc, Driss Abdi
LG 55QNED816RE
LG 55QNED816RE ©LG

Bien équipé, le LG 55QNED816RE affiche des images surprenantes à plus d’un titre.

En résumé

Note LABOFNAC

Prix doux pour le LG 55QNED816RE de 55 pouces, qui sort du lot par sa formidable richesse colorimétrique. Les tests du Labo montre qu’il est particulièrement à l’aise dans les tons bleus, qui paraissent plus riches qu’attendus. On pourra toutefois lui reprocher quelques limites dans les rouges et, dans une moindre mesure, les tons verts. L’échelle des gris de l’écran QNED (qui est un dérivé du LED, rappelons-le) affiche aussi un beau dégradé. Dommage que la luminosité du LG 55QNED816RE soit un peu en reste, ce qui tire la note de contraste vers le bas.

Globalement, ce modèle manque aussi légèrement d’uniformité au niveau des couleurs. Cela signifie qu’une couleur à un endroit de l’écran ne sera pas forcément affichée de la même manière à un autre endroit. Un manque d’homogénéité qui ne devrait déranger que les plus pointilleux. En l’état, nous avons ici affaire à un bon rapport qualité-prix.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • La richesse des couleurs
  • L'échelle des gris, progressive
  • Le rapport équipement-prix
Les moins
  • Petit manque d'uniformité
  • Contraste un peu faible
  • Pas de prise en charge de Dolby Vision

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle
À partir de
687,18€
En stock vendeur partenaire
Note LABOFNAC
Voir sur Fnac.com

Notre test détaillé

Prise en main et ergonomie

La gamme QNED81 de LG regroupe les téléviseurs équipés d’une dalle Quantum Nano Emitting Diode. À ne pas confondre avec le rétroéclairage mini-LED ni même l’OLED, il s’agit ni plus ni moins de la technologie LED Edge classique. En pratique, les téléviseurs QNED associent les cristaux du QLED au procédé NanoCell+ de LG afin d’afficher des couleurs fidèles et d’une grande richesse. À voir si la promesse est tenue lors de la partie dédiée aux tests du Labo que vous retrouverez plus bas. Déclinée dans cinq références, du 50 à l’imposant 86 pouces, c’est le LG 55QNED816RE de 55 pouces qui nous intéresse ici.

©LG

En matière de design, le LG 55QNED816RE s’inscrit dans la tradition du constructeur d’offrir de beaux objets qui font la part belle à la finesse du châssis. Le pied central renforce l’effet et se révèle plus pratique que l’utilisation de deux pieds aux extrémités pour poser le téléviseur sur un meuble de faible largeur. Ce dernier devra néanmoins être suffisamment profond.

©LG

Le LG 55QNED816RE est aussi bien loti en matière de connectique. Le téléviseur dispose de quatre entrées HDMI, dont deux HDMI 2.1 qui prennent en charge la 4K à 120 images/seconde, l’eARC pour brancher une barre de son et les technologies ALLM et VRR qui feront le bonheur des utilisateurs de consoles de dernière génération.

À cela s’ajoutent deux ports USB, mais qui restent au format 2.0 alors que l’USB Type C est enfin bien installé et que la plupart des périphériques ont désormais adopté ce standard. Le téléviseur dispose enfin d’une sortie audio numérique optique, d’un port Ethernet RJ45, d’un port CI+ et de deux prises antenne-satellite. Il est bien entendu équipé du Bluetooth (5.0) et du wifi.

La partie audio est très classique avec deux haut-parleurs qui délivrent une puissance de 20 W. LG propose quelques fonctionnalités comme l’AI Sound Pro, censé offrir une virtualisation 5.1.2 ou encore l’amélioration des dialogues, mais pas de prise en charge du Dolby Atmos. Une barre de son est donc recommandée si vous voulez vraiment un rendu audio plus impressionnant et immersif.

©LG

Comme tous les téléviseurs de la marque en milieu et haut de gamme, le LG 55QNED816RE est animé par le système d’exploitation WebOS. Ce dernier est en version 23 avec une interface inspirée de celle de l’Apple TV. Celle-ci est simple à utiliser, d’autant que le système est toujours associé à la télécommande Magic Remote. Pour rappel, il suffit de la pointer vers l’écran pour déplacer un curseur et faire sa sélection. WebOS donne accès à toutes les applications attendues sur un téléviseur, mais aussi à des fonctionnalités avancées.

©LG

On peut notamment citer la reconnaissance vocale, la prise en charge des webcams pour se filmer en utilisant le mode image dans l’image pendant une séance de sport par exemple, sans oublier le mode Galerie d’art pour afficher des œuvres quand l’écran n’est pas utilisé. En revanche, vu son positionnement prix, le LG 55QNED816RE fait l’impasse sur des fonctionnalités avancées telles que Miracast, Apple AirPlay 2 ou encore Homekit. On ne peut pas non plus tout avoir. À présent, place aux tests.

©LG
Résolution
3840 X 2160
Diagonale écran (en pouces)
55 "
Diagonale écran (en cm)
140 cm
Ratio d’image
16/9
Ecran incurvé
plat

Le LG 55QNED816RE est un téléviseur doté d’une dalle QNED 4K Ultra HD (3 840×2 160 pixels) avec une diagonale de 55 pouces. Il prend en charge les HDR10 et HLG, mais pas le HDR10+ Adaptative ni le Dolby Vision. Quoi qu’il en soit, ces fonctionnalités sont désactivées lors des tests du Labo, ce qui permet de comparer les téléviseurs entre eux sur un pied d’égalité.

Contraste

Contraste
6
Le contraste d’un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d’intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
* Les écrans OLED n’affiche aucune lumière dans le noir, donc aucun taux de contraste n’est calculable.
©Labo Fnac

Le LG 55QNED816RE affiche une luminosité plutôt moyenne, que l’on pourra certes pousser plus loin via le HDR. Mais, en l’état, le téléviseur doit se contenter d’une valeur relevée par le Labo de 314 cd/m2. Les fuites de lumière sont plutôt bien gérées par la dalle avec 0,121 cd/m2 sur la partie supérieure du cache qui est appliqué à l’écran pour les tests, 0,169 cd/m2 sur la partie inférieure, 0,114 cd/m2 sur la partie droite et 0,087 cd/m2 à gauche.

Par ailleurs, le niveau de noir est largement perfectible à 0,254 cd/m2. Rappelons que plus ce chiffre est proche de zéro et plus les noirs sont profonds, ce qui n’est donc pas le cas ici. Dès lors, le LG 55QNED816RE affiche un taux de contraste vraiment trop juste à seulement 1 236.

Progressivité

Progressivité
8.5
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.

Le Labo évalue la progressivité des téléviseurs en comparant la courbe de gamma du signal vidéo de référence en entrée à celui en sortie. Le graphique ci-dessous permet de voir que les deux courbes sont globalement parallèles, preuve que le téléviseur gère correctement les dégradés.

Ce test est complété par des mesures de directivité à partir de cinq zones d’observation et un angle qui varie de 45 degrés. En procédant de la sorte, le Labo est capable de représenter les différentes positions d’observation du téléviseur, par exemple quand le téléspectateur choisit de s’asseoir en face ou sur le côté de l’écran. La luminosité passe de 314 cd/m2 dans l’axe à 129 cd/m2 dans l’angle droit, et 115 cd/m2 dans l’angle gauche, ce qui est satisfaisant, surtout que le HDR est désactivé pendant ce test.

Directivité

Directivité
7.1
Être capable de regarder l’écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d’image de face comme sur les côtés)*Les écrans OLED n’ont pas de rétro-éclairage, il n’y aura donc pas de fuites de lumière dans les noirs

Le test de directivité du Labo permet d’évaluer la dérive des couleurs en fonction du point d’observation. Pour ce faire, la luminosité est réglée sur la valeur maximale pendant toute la durée du test. Le balayage est réalisé sur plusieurs points, avec des positions d’observation différentes. Une fois de plus, il s’agit pour le Labo d’évaluer les angles de vision des téléviseurs, en se concentrant cette fois sur le niveau de noir.

Alors que le niveau de noir est décevant dans l’axe du LG 55QNED816RE, il affiche une valeur qui va en s’améliorant dans les angles. En effet, on passe de 0,254 cd/m2 en face du téléviseur à 0,164 cd/m2 dans l’angle gauche et 0,149 cd/m2 dans l’angle droit. Certes, ces valeurs ne sont pas non plus exceptionnelles, mais on constate un léger mieux. En revanche, la perte de luminosité dans les angles est immédiatement sanctionnée par un taux de contraste encore plus faible. De 1 236 dans l’axe, il tombe encore à 701 dans l’angle gauche et 866 dans l’angle droit. Il est donc préférable de se placer en face du LG 55QNED816RE autant que possible.

Colorimétrie

Couleur
8.9
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Richesse des couleurs
9.2
©Labo Fnac

Grâce à la technologie QNED, LG promet monts et merveilles en matière de colorimétrie, même à ce niveau de prix. Bonne nouvelle, cela se confirme lors des tests du Labo ! Le LG 55QNED816RE couvre aisément le triangle colorimétrique de référence EBU et même pratiquement le triangle DCI-P3 qui est encore plus exigeant.

Les rouges et dans une moindre mesure les verts pourraient aller encore plus loin, mais, dans l’ensemble, difficile de faire la fine bouche face à un tel spectacle, surtout pour un tel budget.

Uniformité

Uniformité
6.8
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle
Luminance
7
Chrominance
6

Pour ce dernier test, le Labo divise la dalle du téléviseur en 35 zones de même taille afin d’identifier celles où la luminosité est maximale et minimale. L’écart de luminosité est très correct avec une différence de 29 % entre le point le plus lumineux et le point le moins lumineux. Le maximum de 322 cd/m2 est atteint en plein centre de la dalle de 55 pouces, tandis que le minimum de 230 cd/m2 est à aller chercher dans le coin supérieur droit.

Dommage que l’écart d’uniformité des couleurs ne soit pas du même acabit avec un delta U’V’ plutôt moyen à 0,0065. Pour mémoire, plus ce chiffre est proche de zéro et plus les couleurs sont fidèles et uniformes sur toute la surface de la dalle. L’uniformité des couleurs sur toute la surface de la dalle de 55 pouces est donc là aussi perfectible.

Slot carte mémoire
0
Ports USB
2
Prises HDMI
4
Prises HDMI Comp. 4K
4
Compatible ARC sur 1 HDMI
Oui
Wi-Fi
integre
Ethernet
Oui
Bluetooth HID
Non
Bluetooth Audio
Oui
Prise Casque
Non
Sortie audio numérique
optique
OS
03.10.75
Compatible HBBTV
Oui
Compatible HDR
Oui
Fonctions enregistrements sur USB
Oui
Consommation en veille (en W)
0 W
Consommation en marche (en W)
0 W

Conclusion

Note LABOFNAC

Prix doux pour le LG 55QNED816RE de 55 pouces, qui sort du lot par sa formidable richesse colorimétrique. Les tests du Labo montre qu’il est particulièrement à l’aise dans les tons bleus, qui paraissent plus riches qu’attendus. On pourra toutefois lui reprocher quelques limites dans les rouges et, dans une moindre mesure, les tons verts. L’échelle des gris de l’écran QNED (qui est un dérivé du LED, rappelons-le) affiche aussi un beau dégradé. Dommage que la luminosité du LG 55QNED816RE soit un peu en reste, ce qui tire la note de contraste vers le bas.

Globalement, ce modèle manque aussi légèrement d’uniformité au niveau des couleurs. Cela signifie qu’une couleur à un endroit de l’écran ne sera pas forcément affichée de la même manière à un autre endroit. Un manque d’homogénéité qui ne devrait déranger que les plus pointilleux. En l’état, nous avons ici affaire à un bon rapport qualité-prix.

Note technique

Détail des sous notes

Contraste
Progressivité
Couleur
Directivité
Uniformité

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 5 (7 avis)
Article rédigé par
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste
Pour aller plus loin