Test

Test du Hisense Sonic Laser TV 88L5VG : le meilleur de la TV et de la vidéoprojection ?

25 mai 2021
Par Sofian Nouira

En résumé

Après deux semaines passées en compagnie du Sonic Laser TV 88L5VG, nous pouvons écrire que Hisense a parfaitement réussi la synthèse des points forts des téléviseurs et des projecteurs avec ses Laser TV. Le 88L5VG n’offre pas un rendu parfait, mais dispose de suffisamment de qualités pour valoir le détour : la promesse de tout-en-un est vraiment respectée, il se révèle très ergonomique et il est facile à utiliser au quotidien.
De fait, ce n’est pas tant le produit en lui-même que le contexte qui nous fait hésiter à vous le recommander. Ou plutôt à vous recommander ce modèle précisément. Entendons-nous bien : si vous êtes à la recherche d’un produit qui vous procurera une très grande image de qualité et qui soit simple à utiliser, celui-ci ne devrait pas vous décevoir. Néanmoins, à l’heure où les téléviseurs affichent des diagonales toujours plus grandes, il y a fort à part que les TV de 85 pouces se démocratiseront dans les 18 prochains mois. Pour profiter encore longtemps d’un avantage de taille, nous vous conseillons donc de vous tourner plutôt vers le Laser TV 100l5f-b12 et son écran de 100 pouces ! Ce modèle-là ne dispose certes pas d’un système sonore intégré, mais il profite de toutes les autres qualités décrites dans cet article, tout en vous garantissant de profiter plus longtemps d’un écran plus grand que ceux des téléviseurs actuels.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Aussi rapide à allumer et facile à utiliser qu’un téléviseur
  • Rendu global de l’image
  • Performances audio de l’écran Sonic
Les moins
  • Contrastes corrects, sans plus
  • Le choix d’une focale fixe
  • Télécommande pas rétroéclairée

Notre test détaillé

Sur le marché de plus en plus concurrentiel des projecteurs à ultra courte focale, Hisense se démarque avec ses Laser TV, une solution tout-en-un qui comprend à la fois un projecteur, un écran et même un système audio dans le cas du Sonic Laser TV 88L5VG. Voyons ensemble si cette solution novatrice mérite que vous vous y intéressiez.

(Test réalisé à partir d’un produit prêté par le constructeur)

Si vous vous intéressez un peu à la vidéoprojection en général et aux projecteurs à focale ultra courte (UST) en particulier, alors vous connaissez sans doute déjà les Laser TV de Hisense. Pour les béotiens, sachez qu’il s’agit d’un projecteur à focale ultra courte, donc, vendu en pack avec un écran de projection. Le constructeur justifie ce concept par une offre clé en main. L’utilisateur a simplement à fixer l’écran à un mur pour profiter d’un très grand écran. Avec cette formule, Hisense propose donc en théorie le meilleur de deux mondes, avec à la fois la très grande taille d’écran des projecteurs et la facilité d’utilisation du téléviseur.

Le fabricant a même été plus loin avec le modèle 88L5VG qui nous intéresse ici. En effet, contrairement aux écrans de projection habituels, l’afficheur Sonic Screen livré avec le 88L5VG offre la particularité d’inclure 100 000 unités audio. Il s’agit d’un véritable système audio, intégré directement dans le corps de l’écran, qui est, en outre, compatible avec le Dolby Atmos.

Hisense Laser TV QLED

 

Hisense Laser TV 88L5VG

Ergonomie, design et fabrication

Le Laser TV 88L5VG prend la forme d’une grosse boîte rectangulaire. L’appareil, assez massif, est un beau bébé de près de 11 kg. L’écran Sonic Screen de 88 pouces ne passe pas non plus inaperçu une fois monté sur un mur. Néanmoins, l’ensemble reste nettement moins encombrant qu’un téléviseur de taille équivalente.

Hisense Laser TV QLED

© Hisense

Côté longévité, Hisense a eu la bonne idée d’opter pour une lampe laser, ce qui garantit une durée de vie théorique de 25 000 heures au Laser TV : 10 fois plus qu’avec une lampe classique de projecteur… En pratique, cela signifie que vous pourrez laisser le projecteur allumé pendant presque 7 heures par jour pendant 10 ans !

Au rayon connectique, le produit affiche complet, avec quatre ports HDMI 2.0 (dont un avec gestion ARC), un Composite, une entrée Sub‑D15, un stéréo RCA, un auxiliaire mini-Jack 3,5 mm, deux ports USB 2.0, un port CI+, un port Ethernet et une sortie optique.

Hisense Laser TV QLED

L’appareil propose une connectique très riche. / © Hisense

Comme écrit un peu plus haut, vous ne pourrez pas acheter ce projecteur seul. En tout cas, à l’heure où nous écrivons ces lignes. Hisense entend en effet maîtriser de bout en bout l’expérience qu’il offre à ses utilisateurs. Une intention certes louable, mais qui n’est pas sans poser certains problèmes. Ce qui nous a le plus dérangés lors de notre test est l’impossibilité de régler le focus de l’image. Hisense vend en effet son produit comme étant “à taille fixe”. Le projecteur est donc réglé pour 88 pouces uniquement. Or, l’avantage des projecteurs UST est justement de pouvoir faire varier facilement la taille de l’image, simplement en changeant le recul de l’appareil par rapport au mur ou à l’écran sur lequel l’image est projetée. Avec le 88L5VG, il faudra donc impérativement vous en tenir à ce que préconise Hisense. Un usage fixe qui se rapproche finalement beaucoup de celui d’un téléviseur, et qui justifie de fait pleinement l’appellation “Laser TV”. Un positionnement d’ailleurs renforcé par l’intégration d’un tuner TV.

Hisense Laser TV QLED

La télécommande s’avère très complète. Dommage qu’elle ne profite pas d’un rétroéclairage. / © Hisense

On apprécie aussi le point le plus innovant de cet afficheur Sonic Screen de 88 pouces, à savoir son système sonore embarqué. Le constructeur affirme que son écran intègre 100 000 unités audio, qui permettent de le transformer en véritable enceinte. L’ensemble se révèle de plus compatible son surround 360°, et même Dolby Atmos. Le tout dans un système passif, puisque l’écran n’est branché à aucune prise.

Hisense Laser TV QLED

On distingue bien les très nombreuses unités audio à l’arrière de l’écran.

Autant vous dire que nous n’étions pas très convaincus par cette promesse d’Hisense d’offrir un son de grande qualité par le biais d’un écran, passif qui plus est. À tort, puisque le résultat s’est révélé très bon ! La puissance audio nous a bluffés, et le son vient vraiment de partout. Plus étonnant encore, même les basses sont bien au rendez-vous. Cet écran Sonic remplace donc avantageusement la plupart des barres de son. Seuls les puristes à la recherche de l’expérience sonore ultime lui préféreront une coûteuse barre de son compatible Dolby Atmos.

Hisense Laser TV QLED

La technologie audio Sonic est passive : il suffit de relier les deux câbles rouge / blanc du projecteur à l’écran pour que cela fonctionne. De plus, un seul câble électrique permet d’alimenter l’ensemble.

L’interface

Il ne faut que quelques secondes au Laser TV pour s’activer lorsqu’il est éteint et que vous pressez le bouton de la télécommande pour l’allumer. Il se rapproche en cela aussi d’un téléviseur plutôt que d’un projecteur. Il faut en effet beaucoup de temps à un projecteur à lampe classique pour s’allumer, dans la mesure où les lampes doivent chauffer auparavant.

L’interface Vidaa / © Hisense

Une fois le Laser TV allumé, l’utilisateur est accueilli par Vidaa U4, la plateforme Smart TV proposée par Hisense depuis début 2020. Cette interface n’est pas sans rappeler celle d’Android TV. Simple et épurée, elle profite d’une ergonomie efficace. Côté services, vous trouverez d’emblée certaines des applications les plus populaires, telles que Netflix, YouTube, Molotov, RMC Sport, etc. Comme dit plus haut, le Laser TV intègre également un tuner TV, ainsi qu’un lecteur média : pas besoin de source externe pour diffuser la TNT, tant que vous le reliez à une antenne ou à une connexion Internet !

La qualité d’image

S’il y a bien un point sur lequel on attend ce projecteur UST, c’est la qualité de l’image. Hisense s’appuie ici sur la technologie XPR, un procédé de wobulation capable de générer 8 millions de pixels par image à partir d’une matrice de 1920 x 1080 pixels. Concrètement, cela signifie que la puce DLP est nativement en Full HD, mais que le procédé de wobulation permet d’obtenir une véritable image UHD 4K en sortie. L’ensemble bénéficie également de nombreux traitements d’images tels que la correction géométrique, la compensation de mouvement, l’upscaling Ultra HD, etc. Rappelons enfin que Hisense annonce une luminosité à 2 150 lumens. D’autres projecteurs font certes mieux, mais le 88L5VG étant à ultra courte focale, il y a moins de déperdition de luminosité puisque la lumière est projetée à moins de 50 cm, tandis qu’un projecteur traditionnel est forcément positionné à plusieurs mètres.

Hisense Laser TV QLED

© Hisense

Voilà pour la théorie. En pratique, l’image projetée par le Laser TV tient en grande partie les promesses faites par le fabricant. La colorimétrie est très bonne (en mode cinéma), tandis que la luminosité permet de regarder l’écran même dans une pièce éclairée ou en journée, tant que la lumière du soleil ne tombe pas directement dessus. On apprécie également la précision et la fluidité des images, notamment grâce à un système d’interpolation propre et efficace.

Enfin, le constructeur promet un input lag de moins de 50 ms en mode jeu. Nous avons testé et approuvé ce mode avec une ribambelle de jeux multi sur Nintendo Switch et Sony PS4. Que ce soit sur un FPS tel que CoD Warzone ou un jeu de course comme Mario Kart 8 Deluxe, nous n’avons jamais été gênés par la moindre latence perceptible lors de nos (trop) nombreuses parties.

Hisense Laser TV QLED

© Hisense

Au rayon des défauts, on remarque que la colorimétrie dérape lorsque le mode HDR est activé. Heureusement, il est possible de corriger la dérive vers le vert qu’on observe alors en jouant avec les paramètres de l’image. Néanmoins, il aurait tout de même été appréciable que l’appareil gère seul ce point. Plus gênant : les contrastes sont corrects, mais pas exceptionnels. Comme souvent, on le remarque plus particulièrement dans les scènes sombres.

Conclusion

Après deux semaines passées en compagnie du Sonic Laser TV 88L5VG, nous pouvons écrire que Hisense a parfaitement réussi la synthèse des points forts des téléviseurs et des projecteurs avec ses Laser TV. Le 88L5VG n’offre pas un rendu parfait, mais dispose de suffisamment de qualités pour valoir le détour : la promesse de tout-en-un est vraiment respectée, il se révèle très ergonomique et il est facile à utiliser au quotidien.
De fait, ce n’est pas tant le produit en lui-même que le contexte qui nous fait hésiter à vous le recommander. Ou plutôt à vous recommander ce modèle précisément. Entendons-nous bien : si vous êtes à la recherche d’un produit qui vous procurera une très grande image de qualité et qui soit simple à utiliser, celui-ci ne devrait pas vous décevoir. Néanmoins, à l’heure où les téléviseurs affichent des diagonales toujours plus grandes, il y a fort à part que les TV de 85 pouces se démocratiseront dans les 18 prochains mois. Pour profiter encore longtemps d’un avantage de taille, nous vous conseillons donc de vous tourner plutôt vers le Laser TV 100l5f-b12 et son écran de 100 pouces ! Ce modèle-là ne dispose certes pas d’un système sonore intégré, mais il profite de toutes les autres qualités décrites dans cet article, tout en vous garantissant de profiter plus longtemps d’un écran plus grand que ceux des téléviseurs actuels.

Article rédigé par
Sofian Nouira
Sofian Nouira
Journaliste
Pour aller plus loin