Test Labo

Test Labo du Focal Listen Wireless : un passage réussi au sans-fil

28 janvier 2018

En résumé

Note LABOFNAC

Pour son premier essai dans le domaine du casque sans-fil, Focal arrive à placer la barre assez haut avec son Listen Wireless. S’il n’est pas parfait, avec une isolation largement perfectible qui pourrait éventuellement bénéficier d’un système de réduction active, ainsi qu’une force d’appui considérable qui pourra gêner les plus sensibles surtout durant les premières sessions d’écoute, le résultat global reste très bon. La qualité sonore, d’excellente facture, est très similaire, qu’on l’utilise en filaire ou en Bluetooth. La perturbation acoustique, elle, autorise des frasques auditives sans risque de passer pour une personne de mauvais goût en présence d’un auditoire fourni. Quant aux commandes sans-fil, elles s’avèrent plutôt intuitives après une poignée d’utilisations, en plus de répondre rapidement. Un point positif supplémentaire qui vient s’ajouter à une l’autonomie de 22 heures, tout à fait convenable pour un casque haut de gamme. Une transformation réussie, en somme.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Autonomie solide
  • Elégant
  • Excellente perturbation acoustique
  • Réponse en fréquence plutôt égale, en filaire et en Bluetooth
  • Faible distorsion
Les moins
  • Force d'appui un peu trop exacerbée
  • On aurait souhaité des matériaux plus résistants
  • Isolation perfectible

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Distorsion
Plus la note de distorsion est élevée et moins il y a de défaut, parasites ou décalage dans le signal sonore émis.
Sensibilité
Plus un casque est sensible et plus il aura un potentiel de puissance important.
Isolation
Cette note indique la capacité d'isolation du casque (elle intègre son isolation active et passive) C’est-à-dire, est-ce que lorsque j'utilise ce casque, je suis gêné par les bruits ambiants ?
Perturbation
Plus la note est haute et moins votre musique dérangera vos voisins ou personnes proches de vous

Notre test détaillé

Annoncé en juin 2017, le Focal Listen Wireless est la première incursion de la marque française dans le domaine de l’écoute sans-fil avec un casque. Une proposition qui s’arme donc du Bluetooth 4.1 ainsi que d’une compatibilité AptX afin de pouvoir draguer le public iOS qu’elle laissait de côté avec les précédentes itérations, filaires. Est-ce suffisant pour se faire une place sur le marché ? Réponse après son passage au Labo.

Comme souvent pour les produits du type, le casque est accompagné de quelques petits éléments supplémentaires dans l’emballage. On retrouve ainsi une sacoche de transport tout ce qu’il y a de plus classique, ainsi qu’un câble audio pour ceux qui préféreraient une écoute en filaire. Enfin, un câble USB constitue la dernière partie du kit, et servira à recharger le casque en cas de batterie à vide.

Focal Listen Wireless 2

L’ergonomie et le design

Pour le design de son casque, Focal a tout logiquement repris un certain nombre d’éléments qui faisaient déjà l’identité de son Listen en version filaire. On retrouve du coup un objet plutôt imposant dans son ensemble, à la conception principalement composée de plastique. Pourtant, contrairement à ce que cela pourrait suggérer, son aspect ne donne aucunement dans le cheap. S’il n’est pas des plus discrets de l’extérieur, ce modèle circum-aural affiche plutôt fièrement ses deux oreillettes, assez massives.

Focal Listen Wireless 3

Tout de noir vêtu, le Listen Wireless alterne pourtant entre le mat et le brillant afin de donner un peu de contraste et une touche d’élégance supplémentaire. La façade extérieure des oreillettes en use et en abuse d’ailleurs, sur tout le pourtour ainsi que les parties les plus visibles. Ce qui apporte autant de cachet, que cela peut mettre en évidence quelques vilaines traces de doigts. On retrouve en outre l’emblème de la marque griffé sur chacune des oreillettes, sous la base de l’arceau, avec un gris/argenté qui ressort plutôt bien sur le noir.

L’arceau, lui, est tout simplement composé de plastique d’un noir mat, et reste plutôt discret. On retrouve le nom de la marque rappelé sur chacun des côtés, alors qu’on aurait sans doute préféré un matériau un peu plus solide pour pouvoir le régler à la morphologie du crâne. Ce dernier point pourrait également déranger par le manque de réglages possibles : le bout de course arrive assez rapidement, un point à souligner pour les utilisateurs qui ont une grande tête, donc. Le contact du crâne se fait sur une surface en silicone noir, qui se doit de mitiger la pression sur le cuir chevelu.

Focal Listen Wireless

Autrement, les oreillettes proposent un rembourrage en similicuir qui fait convenablement son travail. Le tout s’avère plutôt confortable, bien que l’on ressente tout de même les effets d’une force d’appui de 789 gf. Si les oreilles s’habituent assez rapidement à la formule délivrée par le Listen Wireless, le haut du crâne pâtit un peu plus du résultat, on aurait préféré un rembourrage plus généreux pour amortir le choc. N’espérez pas ménager votre coiffure en le portant ! Du côté du poids, on reste en revanche sur une mesure tout à fait convenable de 307 grammes.

Poids
307 g

Au rayon du Bluetooth, un simple bouton On/Off sera roi. Ce dernier permet d’activer ou non la technologie sans-fil, avec un appairage qui se fait le plus simplement du monde. Comme souvent, une petite voix nous indique le bon déroulé de la manipulation. L’oreillette droite est the place to be pour gérer le volume de la piste audio, ou encore gérer le défilement des musiques. Et la latence de 150 ms relevée par le Labo nous indique peu d’inconfort s’agissant de la transmission des informations en mode sans-fil, ce qui se vérifie plutôt bien dans les faits.

Focal Listen Wireless 1

Pour le gain de place, les oreillettes pourront évidemment se rabattre à plat, mais ne pourront néanmoins pas pivoter sur l’axe horizontal, ce qu’il faut avoir en tête en cas de petits pépins. En revanche, l’arceau reste assez flexible, ce qui peut prévenir de situations malencontreuses. Enfin, le Listen Wireless de chez Focal réalise un sans-faute en ce qui concerne la perturbation acoustique. C’est simple, vous pourrez écouter les musiques les plus honteuses : vos camarades de métros n’en sauront rien.

Bande passante perturbation

La qualité audio

Le moins que l’on puisse dire en jetant un simple coup d’œil aux courbes relevées par le Labo, c’est que le Focal Listen Wireless reste plutôt égal dans sa réponse en fréquence, qu’on opte pour une utilisation filaire, ou Bluetooth. Le type de liaison n’impactera donc pas énormément la qualité du son que l’on recevra dans les oreilles. Concrètement, on observe une préaccentuation assez légère des basses : entre 50 et 200 Hz, on se trouve ainsi au-dessus des 0 dB à (référence à 1 kHz), alors qu’en Bluetooth les mêmes fréquences touchent les 0 dB au plus bas.

Le reste de la courbe reste relativement égal jusqu’à 2 kHz, aussi bien en câblé que sans-fil, où l’on tourne souvent entre 0 et -5 dB, après on accusera une baisse une peu plus nette en progressant dans les aigus et suraigus. Surtout en filaire où la chute sera assez brutale à partir de 6,3 kHz. On note du reste assez peu de distorsion, que l’on se place avec ou sans-fil : hormis une petite faiblesse à 200 Hz, connecté en jack, les scores sont très satisfaisants.

Bande passante

L’isolation (passive)

L’isolation ne sera pas le meilleur des points forts de ce casque Focal. Il est même tout juste correct dans ce domaine. Disposant simplement d’une réduction de bruit passive grâce aux coussinets, le Listen Wireless reste, comme souvent pour ce type de produits, assez faible quand il s’agit d’éliminer les sons graves en provenance de l’extérieur. Une amélioration notable survient toutefois quand il s’agit de filtrer les médiums, alors que les aigus sont parfaitement isolés par le dispositif natif du produit.

Graphique de bande passante de l’isolation
Isolation fréquentielle passive et active (si un réducteur de bruit est présent)
Isolation
5.9

L’autonomie

Prévu pour durer jusqu’à 20 heures en une seule charge, le Focal Listen Wireless nous a pourtant surpris durant les tests. Les mesures que l’on a pu effectuer ont démontré qu’avec 2 heures et 50 minutes pour remplir la batterie, il a pu remplir son office pendant 22 heures. Ce qui est donc au-delà des prévisions du constructeur, et qui reste une marge d’écoute autonome tout à fait convenable avant de devoir passer par la case recharge.

Conclusion

Note LABOFNAC

Pour son premier essai dans le domaine du casque sans-fil, Focal arrive à placer la barre assez haut avec son Listen Wireless. S’il n’est pas parfait, avec une isolation largement perfectible qui pourrait éventuellement bénéficier d’un système de réduction active, ainsi qu’une force d’appui considérable qui pourra gêner les plus sensibles surtout durant les premières sessions d’écoute, le résultat global reste très bon. La qualité sonore, d’excellente facture, est très similaire, qu’on l’utilise en filaire ou en Bluetooth. La perturbation acoustique, elle, autorise des frasques auditives sans risque de passer pour une personne de mauvais goût en présence d’un auditoire fourni. Quant aux commandes sans-fil, elles s’avèrent plutôt intuitives après une poignée d’utilisations, en plus de répondre rapidement. Un point positif supplémentaire qui vient s’ajouter à une l’autonomie de 22 heures, tout à fait convenable pour un casque haut de gamme. Une transformation réussie, en somme.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
Distorsion
Sensibilité
Isolation
Perturbation
Article rédigé par
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo
Pour aller plus loin