Test Labo

Test Labo des Divacore AntiPods : des écouteurs True Wireless pour tous

10 décembre 2017

En résumé

Note LABOFNAC

Les AntiPods de Divacore comptent parmi les écouteurs True Wireless les plus abordables à ce jour. Très simples à utiliser, ils profitent d’un bouton pratique pour contrôler la musique, mais qui ne permet pas de régler le volume. Malgré leur petit prix, les AntiPods offrent une qualité d’écoute très satisfaisante. Ils pèchent néanmoins par une isolation très faible qui limite leur usage dans les lieux les plus bruyants, et par la qualité des appels téléphoniques.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Le rapport qualité/prix
  • L’autonomie en écoute musicale
  • La facilité d’utilisation
Les moins
  • L’isolation
  • Les perturbations
  • La qualité des appels téléphoniques

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Distorsion
Plus la note de distorsion est élevée et moins il y a de défaut, parasites ou décalage dans le signal sonore émis.
Sensibilité
Plus un casque est sensible et plus il aura un potentiel de puissance important.
Isolation
Cette note indique la capacité d'isolation du casque (elle intègre son isolation active et passive) C’est-à-dire, est-ce que lorsque j'utilise ce casque, je suis gêné par les bruits ambiants ?
Perturbation
Plus la note est haute et moins votre musique dérangera vos voisins ou personnes proches de vous

Notre test détaillé

Avec ses AntiPods, le français Divacore vient chasser sur les terres d’Apple. Plus abordables et tout aussi simples d’emploi, ces écouteurs True Wireless font-ils le poids face aux AirPods de la Pomme ?

Divacore Antipods

L’ergonomie et le design

Avec leur design très classique, les AntiPods du Français Divacore ont l’avantage d’être plus discrets que les AirPods d’Apple, dont l’embout dépasse de l’oreille. À ce titre, ils s’apparentent plus aux IconX de Samsung avec un format intra-auriculaire et deux coloris au choix : le noir passe-partout ou le blanc plus chic.

Divacore Antipods

Trois embouts sont fournis pour s’adapter à toutes les morphologies d’oreilles et les AntiPods sont plutôt agréables à porter, d’autant qu’ils sont extrêmement légers. Chaque écouteur est équipé d’une petite diode qui clignote pour indiquer l’état de l’écouteur, et d’un seul et unique bouton qui est parfaitement intégré et facilement accessible. Celui-ci a plusieurs fonctions. D’abord d’appairer les AntiPods avec n’importe quel appareil équipé d’une connexion Bluetooth. La procédure est enfantine avec un appui long et maintenu pour mettre les écouteurs sous tension et lancer le jumelage.

Divacore Antipods

Une fois connectés, une voix féminine identifie les écouteurs droit et gauche au cas où vous vous seriez trompé d’oreille. Notez également que chaque écouteur peut être associé à une source différente, par exemple pour dépanner un ami. Contrairement à ceux des IconX de Samsung, les boutons des AntiPods ne sont pas tactiles. Ils offrent des fonctionnalités très basiques, mais suffisamment pratiques pour ne pas avoir à dégainer son smartphone à tout bout de champ. Un appui court suffit à mettre la musique en pause ou à répondre à un appel entrant. Deux pressions permettent de passer au morceau suivant et trois pressions au précédent. En revanche, il n’est pas possible de régler le volume d’écoute par ce biais.

Divacore Antipods

Misant sur la simplicité (et le petit prix), Divacore fait l’impasse sur l’application mobile qui accompagne généralement ce type de produits. Enfin, les AntiPods sont livrés avec un boîtier de transport qui permet également de les recharger, et qui fait aussi office de batterie de voyage. Toutefois, à l’inverse de celui des AirPods, celui-ci est plutôt encombrant et moins évident à glisser dans la poche avant d’un pantalon.

Divacore Antipods

Confort et fuites

On l’a dit, les AntiPods sont légers et suffisamment confortables à porter, surtout si on prend le temps de bien choisir son embout. En revanche, les fuites vers l’extérieur sont conséquentes, ce qui est assez étonnant dans le cas d’écouteurs intra-auriculaires. Nous avons mesuré des fuites jusqu’à 49,7 dB, ce qui ne fera pas forcément les affaires de votre voisin de siège à la bibliothèque qui profitera lui aussi un peu de votre musique.

Bande passante perturbation

La qualité audio

Nos mesures montrent que les AntiPods n’ont rien à envier aux AirPods en ce qui concerne la bande passante. Celle-ci est très correcte, malgré une pré-accentuation dans les graves, notamment entre 63 et 100 Hz. Le reste du spectre est bien équilibré.

La distorsion est également très correcte, malgré une petite faiblesse à 200 Hz. Si les AntiPods se débrouillent très bien en écoute audio, ils sont beaucoup plus décevants lors des appels téléphoniques, notamment pour nos interlocuteurs qui nous ont rapporté un son de piètre qualité et surtout une sensation marquée d’éloignement.

La sensibilité est quant à elle excellente, avec une valeur mesurée à 90 mV. De quoi profiter d’un volume sonore élevé sans monter le son de la source qui verra sa batterie préservée d’autant.

Bande passante

L’isolation (passive)

S’agissant d’écouteurs intra-auriculaires, on aurait pu croire que les AntiPods allaient littéralement enterrer les écouteurs bouton des AirPods. C’est malheureusement bien loin d’être le cas. Testés avec l’embout de taille moyenne, les AntiPods ne filtrent rien en dessous de 800 Hz.

Graphique de bande passante de l’isolation
Isolation fréquentielle passive et active (si un réducteur de bruit est présent)
Isolation
3.2

Autonomie

Divacore annonce une autonomie confortable de huit heures sur une seule charge, chose que nous avons vérifiée au Labo avec 7h34. C’est beaucoup mieux que les AirPods d’Apple (5H15), les IconX de Samsung (deux heures environ), ou que les Elite Sport de Jabra (4h30 pour la nouvelle version, 3h20 pour l’ancien modèle). En contrepartie la charge complète des AntiPods demande un peu plus de deux heures. Accompagnés de leur boîtier de transport/charge, les écouteurs peuvent fonctionner pendant 24 heures loin d’une prise de courant.

Divacore Antipods

Enfin, nous avons mesuré une latence de 111 ms seulement. Les AntiPods sont donc adaptés au visionnage de vidéos d’autant qu’un mode 3D est censé offrir une plus grande spatialisation du son.

Conclusion

Note LABOFNAC

Les AntiPods de Divacore comptent parmi les écouteurs True Wireless les plus abordables à ce jour. Très simples à utiliser, ils profitent d’un bouton pratique pour contrôler la musique, mais qui ne permet pas de régler le volume. Malgré leur petit prix, les AntiPods offrent une qualité d’écoute très satisfaisante. Ils pèchent néanmoins par une isolation très faible qui limite leur usage dans les lieux les plus bruyants, et par la qualité des appels téléphoniques.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
Distorsion
Sensibilité
Isolation
Perturbation
Article rédigé par
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste
Pour aller plus loin