Test Labo

Test Labo du B&O Beoplay H4, design et grosses basses

14 avril 2017
Test Labo du B&O Beoplay H4, design et grosses basses

Pour le Beoplay H4, B&O s’inspire de sa société sœur, Bang & Olufsen, en misant sur le design. Dessiné par le designer danois Jakob Wagner, ce casque Bluetooth associe un design épuré avec des matériaux nobles. Nous avons voulu savoir si la qualité audio était du même acabit.

En résumé

Note LABOFNAC

Le B&O Beoplay H4 est un bel objet qui bénéficie d’une finition soignée avec des matériaux premium. Relativement léger, il appuie néanmoins sur les oreilles, ce qui finit par être désagréable lors d’une écoute prolongée. Côté son, les amateurs de graves seront aux anges, les autres un peu moins. Néanmoins en installant l’application Beoplay, il est possible d’ajuster le rendu.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • La qualité de fabrication
  • Le rendu audio
Les moins
  • Appuie sur les oreilles
  • Les graves très prononcés
  • Les petits boutons de contrôle

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Distorsion
Plus la note de distorsion est élevée et moins il y a de défaut, parasites ou décalage dans le signal sonore émis.
Sensibilité
Plus un casque est sensible et plus il aura un potentiel de puissance important.
Isolation
Cette note indique la capacité d'isolation du casque (elle intègre son isolation active et passive) C’est-à-dire, est-ce que lorsque j'utilise ce casque, je suis gêné par les bruits ambiants ?
Perturbation
Plus la note est haute et moins votre musique dérangera vos voisins ou personnes proches de vous

Notre test détaillé

L’ergonomie et le design

Le B&O Beoplay H4 est un bien bel objet. Dessiné par Jakob Wagner, un designer danois, il fait également la part belle aux matériaux nobles, notamment au niveau de l’arceau et des coussinets, qui sont habillés de cuir d’agneau.

B&O Beoplay H4

Grâce à leur garniture à base de mousse à mémoire de forme, ces derniers s’adaptent à la morphologie de l’oreille pour garantir l’ajustement. B&O a soigné tous les détails de son casque, à l’image des disques des écouteurs qui sont en aluminium poli et anodisé, du logo gravé au laser dont la couleur est assortie aux écouteurs et à l’arceau.

B&O Beoplay H4

Même le cordon qui relie chaque écouteur est enveloppé dans un tissu tressé pour ne pas dépareiller. Enfin,  le réglage à glissière en acier inoxydable est couvert de PVD brossé, mais on aurait aimé un système cranté pour plus de précision. Dans tous les cas, le B&O Beoplay H4 est un très bel objet.

B&O Beoplay H4

Modèle circum-aural, le B&O Beoplay H4 fonctionne avec ou sans fil. D’après le constructeur, la batterie lithium-ion de 600 mAh lui confère une autonomie jusqu’à 19 heures en écoute de musique. Le temps de charge est de 2,5 heures. Un câble 3,5 mm est fourni, mais ce n’est pas le cas d’une pochette ou d’une housse de transport.

B&O Beoplay H4

Le casque se connecte à n’importe quelle source audio grâce au Bluetooth avec les profils A2DP pour l’écoute musicale en stéréo, et AVRCP pour piloter le baladeur à l’aide des boutons qui sont intégrés derrière l’écouteur droit. Ceux-ci sont un peu petits avec un relief très légèrement marqué. Ceci étant, on arrive à les manipuler aisément à l’aveugle.

B&O Beoplay H4

Un micro est également prévu pour passer des appels directement avec le B&O Beoplay H4. Nous avons passé quelques appels à partir d’un iPhone 7 Plus et la qualité sonore est excellente. En revanche, c’est plus mitigé du côté de notre correspondant, notamment en l’absence d’un réducteur de bruit. À propos de réduction de bruit, le B&O Beoplay H4 se contente d’une isolation passive, comme nous le verrons plus loin.

B&O Beoplay H4

Avant de passer le B&O Beoplay H4 au Labo, nous avons installé l’application Beoplay qui est disponible gratuitement sur Android, iOS et même Apple Watch. Au lancement, celle-ci permet de choisir la couleur de l’interface pour qu’elle corresponde à celle du casque. Cela ne sert à rien, mais ça reste sympa. Basique, l’app est surtout utile pour choisir le profil d’écoute. Malheureusement, aucun égaliseur n’est disponible et il faut donc se contenter des quatre préréglages qui sont disponibles.

B&O Beoplay H4

Toutefois, la fonction Tonetouch permet d’affiner le rendu en fonction des goûts en déplaçant le rond blanc pour renforcer les graves ou les aigus. De plus, l’app permet également de consulter le niveau de la batterie. Une information redondante, car elle est déjà affichée dans la barre d’état de l’iPhone, le B&O Beoplay H4 étant certifié MFI. De la même façon, il est possible de mettre la lecture en pause, et de passer au morceau suivant ou précédent. Là encore, des fonctionnalités qui sont déjà disponibles dans le baladeur.

B&O Beoplay H4

Enfin, nous avons tenté de regarder quelques vidéos à partir d’une tablette connectée en Bluetooth au B&O Beoplay H4. La latence est imperceptible et le casque est bien adapté pour l’exercice.

Confort

Le B&O Beoplay H4 pèse 235 grammes. Nous avons mesuré une force d’appui de 550 grammes-force. Une valeur qui est élevée et qui se ressent au bout de quelques minutes de port. Le casque appuie sur le haut du crâne mais aussi et surtout sur le pavillon des oreilles. Rapporté au poids, son indice de confort est de 164,6.

Poids
235 g

La perturbation audio du B&O Beoplay H4 est excellente. La fuite vers l’extérieur est limitée et les personnes assises à côté de vous ne seront pas dérangées par votre musique, même à volume élevé.

Bande passante perturbation

La qualité audio

Le B&O Beoplay H4 peut être utilisé en mode filaire ou Bluetooth. En filaire, la bande passante est moyenne. On remarque une accentuation dans les graves et une grosse faiblesse au-delà de 6 kHz. Même constat en Bluetooth avec toujours la préaccentuation dans le grave, et un aigu qui pèche cette fois dès 4 kHz. Dans les deux cas, la distorsion est bien maîtrisée avec une légère faiblesse à 80 Hz, mais qui est imperceptible à l’écoute.

La sensibilité du B&O Beoplay H4 est de 95 mV en filaire et de 89 mV en Bluetooth. Quelle que soit la configuration choisie, il n’est pas nécessaire de monter le volume de la source audio pour bénéficier d’un rendu acoustique élevé.

Bande passante

L’isolation (passive)

Le B&O Beoplay H4 offre une isolation passive correcte à partir de 400 Hz. Ce sont donc surtout les basses fréquences comme les bruits de moteur, par exemple, qui sont audibles. Dans le métro, l’écoute reste agréable.

Graphique de bande passante de l’isolation
Isolation fréquentielle passive et active (si un réducteur de bruit est présent)
Isolation
5.9

Conclusion

Note LABOFNAC

Le B&O Beoplay H4 est un bel objet qui bénéficie d’une finition soignée avec des matériaux premium. Relativement léger, il appuie néanmoins sur les oreilles, ce qui finit par être désagréable lors d’une écoute prolongée. Côté son, les amateurs de graves seront aux anges, les autres un peu moins. Néanmoins en installant l’application Beoplay, il est possible d’ajuster le rendu.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
Distorsion
Sensibilité
Isolation
Perturbation
Article rédigé par
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo