Test Labo

Test Labo des BeatsX : tout pour les basses

29 mai 2017

Beats ne fait pas que des casques, on le sait, et la marque a sorti de nouveaux écouteurs au look sportif en début d’année. Passés par notre labo, ils nous livrent désormais leurs petits secrets.

En résumé

Note LABOFNAC

Les BeatsX ne sont pas de mauvais écouteurs, mais ils peinent à remplir leur office. La faute notamment à des graves trop prononcées et à des aigus très en retrait. Le produit s’avère en revanche excellent quand on en vient à parler de perturbation, et vos voisins de transport n’auront pas à râler du son émis par les BeatsX. Autre bon point : la charge rapide offre en quelques minutes deux heures d’endurance. Mais, dans tous les cas, il ne faudra pas rester trop longtemps loin d’une prise.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Recharge rapide efficace
  • Absence de perturbation
Les moins
  • Absence d'aigus
  • Autonomie maigrichonne

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Distorsion
Plus la note de distorsion est élevée et moins il y a de défaut, parasites ou décalage dans le signal sonore émis.
Sensibilité
Plus un casque est sensible et plus il aura un potentiel de puissance important.
Isolation
Cette note indique la capacité d'isolation du casque (elle intègre son isolation active et passive) C’est-à-dire, est-ce que lorsque j'utilise ce casque, je suis gêné par les bruits ambiants ?
Perturbation
Plus la note est haute et moins votre musique dérangera vos voisins ou personnes proches de vous

Notre test détaillé

L’ergonomie et le design

Avec ses BeatsX, la marque propose des écouteurs destinés aux sportifs, mais pas que. Le constructeur mise aussi sur l’utilisateur quotidien avec un look sobre mais classe, à la touche urbaine très reconnaissable.

BeatsX

Les BeatsX sont très légers puisqu’ils ne pèsent que 20 grammes. Pour autant, le confort n’est totalement au rendez-vous. Alors certes le cordon flex-form est bien pensé et se porte agréablement autour du cou, mais le design « tranchant » des oreillettes peut se montrer un peu gênant à certaines occasions, comme lorsqu’on appuie l’oreille sur un support. Ce cordon est également un peu long, et les fils viennent régulièrement nous frotter les joues.

BeatsX

Il existe plusieurs embouts, mais on a tendance à se sentir un petit peu compressés avec ces oreillettes (l’effet des basses accentue aussi l’impression). Apple oblige, on recharge le produit via un port lightning, et aucun autre. Vous avez donc plutôt intérêt de ne pas perdre le câble ou d’avoir celui de votre iPhone avec vous. Notons que la charge rapide est réellement performante, quelques minutes suffisant à offrir deux bonnes heures de batterie au produit. Autrement, cette autonomie est un peu juste, avec 8 heures seulement, ce qui revient globalement à le recharger tous les quatre jours en admettant que vous profitiez de deux heures de musique par journée.

Dans son packaging, Beats est plutôt généreux puisque la marque fournit un câble lightning, une pochette caoutchouc de rangement, 4 embouts de différentes tailles, et deux paires d’embouts sportifs.

S’il y a un domaine ou les BeatsX ne font pas défaut, c’est en perturbation acoustique. Une fois enfilés sur nos oreilles, nos voisins immédiats ne risquent pas d’être dérangés par le son qui émane du produit. Ce n’est pas toujours le cas. Les tests labo flattent les BeatsX puisqu’on mesure, au maximum, 25,4 dB sur un bruit de référence à 78,4 dB sur la fréquence 1,25 kHz. C’est par exemple mieux qu’un Plantronics BackBeat Pro 2, testé récemment, et déjà excellent dans ce secteur.

Bande passante perturbation

La qualité audio

Nul besoin de vérifier les mesures de nos machines pour s’apercevoir que la qualité audio des BeatsX est en deçà de ce qu’on espérait. Une fois les écouteurs insérés, on n’entend que les effets « boomy » des basses, et toute la partie aiguë de la bande de fréquence semble être largement en retrait.

C’est bien ce qui ressort de nos tests techniques. On observe une forte accentuation des basses graves entre 50 et 125 Hz, puis une bonne linarité de la courbe de réponse en fréquence entre 200 Hz et 3,5 kHz. À partir de là, la pente devient glissante et les niveaux acoustiques ne cessent de chuter. Malheureusement, cela se ressent bien trop dans nos oreilles, qui méritent un son bien meilleur au regard du tarif demandé pour le produit.

Bande passante

L’isolation (passive)

Bonne nouvelle : l’isolation passive des BeatsX dans les aigus est très bonne. Mais elle n’a rien d’exceptionnel dans les graves ou les médiums, ce qui vaut au produit d’être tout à fait dans la moyenne. D’ailleurs, les BeatsX ne proposent pas de réduction de bruit active, et il faudra donc se satisfaire de cette isolation.

Graphique de bande passante de l’isolation
Isolation fréquentielle passive et active (si un réducteur de bruit est présent)
Isolation
5.3

Conclusion

Note LABOFNAC

Les BeatsX ne sont pas de mauvais écouteurs, mais ils peinent à remplir leur office. La faute notamment à des graves trop prononcées et à des aigus très en retrait. Le produit s’avère en revanche excellent quand on en vient à parler de perturbation, et vos voisins de transport n’auront pas à râler du son émis par les BeatsX. Autre bon point : la charge rapide offre en quelques minutes deux heures d’endurance. Mais, dans tous les cas, il ne faudra pas rester trop longtemps loin d’une prise.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
Distorsion
Sensibilité
Isolation
Perturbation
Article rédigé par
Romain Challand
Romain Challand
Journaliste
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo