Test Labo

Test Labo du Xiaomi 12T : un cador… sauf en photo

19 novembre 2022
Par Jean-Charles Frelier, Georges Prat
Test Labo du Xiaomi 12T : un cador… sauf en photo

Pour 250 € de moins que le 12T Pro, le 12T tout court offre une expérience utilisateur quasiment équivalente. Seuls les passionnés de photo et les amateurs de puissance brute se tourneront vers le plus onéreux des deux membres de cette fratrie plutôt séduisante.

En résumé

Note LABOFNAC

Successeur évident du Xiaomi 11T, ce nouveau modèle signé Xiaomi peine à trouver sa place dans l’épais catalogue du fabricant. Ceci étant, le Labo Fnac souligne combien il est à l’aise dans pratiquement toutes les situations… si ce n’est en photo. En effet, malgré une fiche technique à l’avenant (notamment un module principal de 108 mégapixels), le mobile ne donne pas de gages de qualité suffisants pour les experts du Labo. En particulier, ce sont les capteurs secondaires qui tirent sa note vers le bas – un point largement négligé par le constructeur depuis des années. Pour le reste, le Xiaomi 12T délivre des performances très satisfaisantes et se montre suffisamment endurant pour tenir une, voire une journée et demie sans croiser la route d’un chargeur.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Un smartphone performant
  • Une bonne autonomie
  • Recharge rapide
  • Écran de qualité
Les moins
  • Les photos (au sortir du grand-angle)
  • Beaucoup de bloatwares

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Cette note reflète la qualité globale de l'écran
Photo
Cette note reflète la performance de l'appareil à produire des clichés de qualité
Autonomie
Plus la note est elevée et plus le smartphone restera allumé sans avoir à être rechargé.
Performance et rapidité
Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Qualité audio
Cette note reflète de la qualité globale du système audio du smartphone
À partir de
649€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

En attendant l’arrivée de son futur millésime haut de gamme, Xiaomi a lancé les très ambitieux 12T et 12T Pro, ce dernier ayant déjà fait l’objet d’un test Labo complet que vous trouverez ici. Si la version Pro a été largement évoquée dans tous les médias et dans la communauté de fan de la marque, sa version classique semble être passée un peu plus inaperçue. Mais faut-il la cantonner à un rôle de second couteau ? Cela serait injuste, car le Xiaomi 12T ne manque pas d’arguments pour prix largement moindre.

En France, ce smartphone est proposé en trois couleurs : bleu, gris et enfin noir, et en une architecture mémoire soit 8/256 Go.

Les différentes mesures ont été prises par le Labo sur un modèle commercial tandis que la prise en main s’appuie sur un 12T noir prêté par le constructeur.

Design et ergonomie

Ce chapitre sera bref puisque le design des deux versions (12T et 12T Pro) est tout simplement identique. La façade avant est ainsi occupée à hauteur de 86,7 % par un grand écran de 6,67 pouces avec la caméra frontale dans un poinçon central.

Xiaomi 12T
©L’Éclaireur

La dalle intègre un lecteur d’empreinte digitale très rapide à défaut d’être idéalement placé. L’arrière est en verre mat plutôt sensible aux traces de doigt. Le bloc photo est imposant sans être trop proéminent. Sir les trois caméras, le module principal est visuellement mis en avant en prenant place au centre d’un carré noir.

Xiaomi 12T
©L’Éclaireur

Les commandes matérielles sont facilement accessibles. Le Xiaomi 12T est un imposant smartphone, il mesure en effet 163,1 x 75,9 x 8,6 mm, et plutôt lourd. Il pèse 202 g contre 205 g pour la version Pro. Sans surprise, il se passe de prise casque et de trappe pour une éventuellement carte mémoire. Comment souvent chez Xiaomi, ce smartphone n’est pas étanche, mais simplement résistant aux éclaboussures et à la poussière. L’assemblage est rigoureux et le Xiaomi 12T présente bien.

Xiaomi 12T
©L’Éclaireur

Général

Taille écran
6.7 "
OS
Android
Version OS
12
Mémoire vive
8 Go
Mémoire occupée
27.5 Go
Emplacement carte mémoire
Non

Dimensions & poids

Largeur
76 mm
Hauteur
163 mm
Epaisseur
9 mm
Poids
202 g

L’écran

Écran
8.3
Densite des pixels
7
Définition de l’écran
1220 x 2712
Densité de l’écran
444 ppp
Contraste et progressivité
9
Taux de contraste (:5)
452 :5
©Labo Fnac
Fidelité des couleurs
9.5
Directivité
8
Perte de lumière à 30° (en %)
29 %
Perte de lumière à 45° (en %)
60 %

Sur le papier, nous voilà face au même écran que sur le 12T Pro. La dalle AMOLED protégée derrière une vitre en Gorilla Glass 5 présente la peu commune définition de 1220 x 2712 pixels soit une densité de pixels de 446 ppp. La fréquence de rafraîchissement est toujours de 120 Hz au maximum. La marque propose trois réglages : dynamique, 60 Hz et 120 Hz. Xiaomi annonce une compatibilité avec les contenus Dolby Vision et HDR10+, de qui exploiter une luminosité, toujours selon les dires du constructeur, très élevée : 900 nits en l’occurrence. Le Labo a bien entendu évalué cette dalle et les experts confirment que les deux smartphones disposent du même composant, car les résultats sont réellement très proches.

Xiaomi 12T
©L’Éclaireur

Le Labo mesure un taux de contraste de 452:5 avec une progressivité satisfaisante. La fidélité des couleurs est impressionnante pour se rapprocher de la perfection. Enfin la perte de lumière lorsque l’on n’est pas face au smartphone demeure raisonnable selon les mesures du Labo : 29 % de perte avec un angle de 30°.

Sans nul doute, nous avons devant nous un très bel écran.

Qualité audio

Qualité audio
7.9
Puissance maximale des Hauts-Parleurs
80 dB
Réponse en fréquences des Haut-Parleurs
©Labo Fnac

Les deux haut-parleurs co-développés avec les experts d’Harman-Kardon nous ont satisfaits à l’écoute, mais qu’en sera-t-il pour les spécialistes du Labo ? La puissance maximale est pour le moins élevée avec 80 dB. La courbe de réponse en fréquences est assez classique pour un smartphone avec des haut-médiums bien représentés et une relative paresse dans le bas du spectre.

Performances et interface

Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Performances & rapidité
8.3
Performance usage simple
10
Performance usage moyen
8
Performance usage complexe
6
Performance usage extrême
5

C’est certainement dans ce chapitre que les plus grandes différences entre la version classique du 12T et sa déclinaison Pro devraient se faire sentir. En effet, si cette dernière s’appuie sur la plateforme mobile la plus puissance du moment, à savoir le Qualcomm Snapdragon 8+ Gen 1, le 12T tout court dispose d’une mécanique plus modeste, sur le papier en tout cas.

En effet, nous avons affaire à une puce MediaTek Dimensity 8100 Ultra. Gravée en 5 Nm (4 Nm pour le modèle Qualcomm), elle dispose d’une architecture un peu plus simple avec deux groupes de quatre noyaux : 4 Cortex-A78 à 2,85 GHz et 4 Cortex-A55 à 2 GHz. À l’usage, la fluidité du smartphone saute aux yeux. Il répond sans mal à toutes nos sollicitations, mais que nous disent les mesures du Labo ?

Xiaomi 12T
Xiaomi fournit une coque de protection en silicone de bonne facture.©L’Éclaireur

Le 12T fait moins bien que le 12T Pro, mais dans une proportion qui n’a rien de déraisonnable ou en tout cas rien qui viendrait se montrer véritablement pénalisant à l’usage. Les deux protagonistes obtiennent ainsi la même note face aux usages les plus extrêmes c’est-à-dire lorsqu’ils sont véritablement poussés dans leurs derniers retranchements. En pratique, nous avons ressenti une chauffe légèrement moindre sur le 12T en comparaison de son grand frère.

Xiaomi 12T
Xiaomi préinstalle de nombreuses applications.©L’Éclaireur

Les deux modèles partagent le même environnement logiciel soit un duo formé d’Android 12 et de la surcouche Xiaomi MIUI 13. Nous retrouvons la même inspiration Apple et les nombreuses applications pré-installées. Si certaines ne vous sont pas utiles, vous pourrez bien entendu les désinstaller, mais cela oblige à quelques manipulations supplémentaires.

La marque indique que le 12T aura droit aux futures versions d’Android (13, 14 et 15) et à quatre années de mises à jour de sécurité.

Communications

Communication
8.3
Cette note indique la capacité du smartphone à émettre et recevoir quelque soit les conditions (sur les réseaux 2G, 3g et 4G)
Nombre de carte SIM
2
Type de carte SIM
nano
Note 2G
9.1
Note 3G
8.4
Note 4G
7.6
Compatibilité 5G
Oui
Radar Radio-fréquences
Ce graphique détaille la capacité du smartphone à envoyer ou recevoir un signal selon les bandes de fréquences
©Labo Fnac
WIFI
7.3
Compatibilité WiFi
a, b, g, n, ac, ax.
Bluetooth
8
Norme Bluetooth
5;3
NFC
Oui

Le Xiaomi 12T dispose logiquement d’une partie radio fournie par MediaTek. Au menu, la 5G bien entendu mais aussi le wifi 6 et le tout nouveau Bluetooth 5.3. Rien ne manque sur le papier. Le smartphone s’est plutôt bien comporté face au banc de mesures du Labo. Excellent en 2G et en 3G, il convainc aussi en 4G avec la traditionnelle légère faiblesse sur la bande 8 (900 MHz). Les performances du Bluetooth et du wifi ne sont pas en reste. Voici donc un smartphone qui ne devrait pas vous laisser tomber.

Xiaomi 12T
©L’Éclaireur

Photo et vidéo

Photo
5
Qualité photo du capteur principal (arrière)
4.8
©Labo Fnac
Qualité photo du capteur frontal (selfie)
5.2

Le 12T ne bénéficie pas de l’énorme capteur de 200 mégapixels de la version Pro. Il se contente, entre guillemets, d’un capteur également fourni par Samsung, mais n’affiche « que » 108 mégapixels au compteur associé à un grand-angle f/1,7. Le pixel binning qui regroupe les pixels par groupe de 16 sur le 12T Pro opère ici par groupe de 9. Les images produites par défaut demeurent ainsi en 12 mégapixels sur les deux modèles.

Xiaomi 12T
La mise au point est efficace et la caméra principale permet d’obtenir un flou d’arrière-plan naturel.©L’Éclaireur

En pratique, le Xiaomi 12T permet de réaliser des photos plutôt détaillées avec un bruit numérique limité. La mise au point est précise et les couleurs boostées, mais sans être caricaturales. En revanche la plage dynamique est décevante, mais le smartphone dispose d’un mode nuit plutôt efficace.

Xiaomi 12T
©L’Éclaireur

Le Labo armé de ses nombreuses sondes a été plutôt sévère avec cette caméra principale en lui attribuant une note sous la moyenne.

Les deux autres caméras sont identiques entre les deux versions du 12T. Nous retrouvons donc un ultra grand-angle doté d’un capteur de seulement 8 mégapixels qui effectue un travail plutôt honnête en journée en tout cas, car la nuit c’est très moyen. Inutile de s’appesantir sur la caméra macro largement dispensable. Nous l’échangerions volontiers contre un téléobjectif…

Xiaomi 12T
©L’Éclaireur

La caméra frontale est correcte. Employant le même capteur de 20 mégapixels que la version Pro, elle convainc cependant beaucoup moins les experts du Labo.

Pour la vidéo, le 12T se passe de la 8K proposée par le 12T Pro… Autant dire que cela ne devrait pas affecter votre quotidien. Absence un peu plus regrettable, filmer en 4K à 60 FPS est malheureusement impossible alors la puce MediaTek en est capable. Dommage. Cependant, en 4K à 30 images par seconde, le smartphone réalise des vidéos détaillées aux belles couleurs avec une nouvelle fois un léger manque de dynamisme.

Autonomie

Autonomie
9
Durée autonomie
12:31:00
Temps de charge
00:25:00

Le Xiaomi 12T dispose d’une batterie 5000 mAh qui nous a permis en pratique de tenir une journée en recharge. Le smartphone a résisté 12 h 31 aux tests menés par le Labo. Un chiffre très correct, mais un peu décevant, car c’est tout de même 90 minutes de moins que le 12T Pro embarquant la même batterie et une mécanique plus puissante.

Xiaomi 12T
Le bloc secteur fourni d’une puissance de 120 W n’est peut-être pas le plus compact qu’il soit mais il est rudement efficace.©L’Éclaireur

En revanche, rien à redire sur la vitesse de rechargement, car en utilisant le bloc secteur fournit de 120 W, le Labo a réalisé une charge complète en 25 minutes seulement. Sans surprise, comme tous les smartphones de la série T, le 12T se passe de recharge sans fil.

À lire aussi

Conclusion

Note LABOFNAC

Successeur évident du Xiaomi 11T, ce nouveau modèle signé Xiaomi peine à trouver sa place dans l’épais catalogue du fabricant. Ceci étant, le Labo Fnac souligne combien il est à l’aise dans pratiquement toutes les situations… si ce n’est en photo. En effet, malgré une fiche technique à l’avenant (notamment un module principal de 108 mégapixels), le mobile ne donne pas de gages de qualité suffisants pour les experts du Labo. En particulier, ce sont les capteurs secondaires qui tirent sa note vers le bas – un point largement négligé par le constructeur depuis des années. Pour le reste, le Xiaomi 12T délivre des performances très satisfaisantes et se montre suffisamment endurant pour tenir une, voire une journée et demie sans croiser la route d’un chargeur.

Note technique

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Photo
Autonomie
Performance et rapidité
Qualité audio
Article rédigé par
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo
Georges Prat
Georges Prat
Journaliste
Pour aller plus loin