Test Labo

Test Labo des AirPods Pro de 2nd génération : des améliorations sur toute la ligne

07 octobre 2022
Par Régis Bertrand, Pierre Crochart
Les AirPods Pro de seconde génération dans leur boîtier de recharge.
Les AirPods Pro de seconde génération dans leur boîtier de recharge. ©Pierre Crochart/L'Éclaireur

D’apparence inchangés par rapport au premier modèle, les AirPods Pro de seconde génération alignent les arguments massue pour convaincre.

En résumé

S’ils donnent l’impression d’une mise à jour sans intérêt, les AirPods Pro 2 éclipsent totalement leurs prédécesseurs, et ce sur tous les aspects. Le son est mieux défini, les basses plus présentes et, surtout, la réduction de bruit est de bien meilleure composition. S’ajoutent à cela une autonomie en hausse et un boîtier plus pratique et facile à retrouver, et nous avons là un produit de haute qualité, recommandable aussi bien aux inconditionnels de la marque à la pomme qu’aux audiophiles exigeants. Dommage que cela se paie à un prix tutoyant les 300 € et qu’Apple n’ait pas fait plus d’efforts pour améliorer les microphones de ses écouteurs haut de gamme.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Un son de qualité
  • Ajustements intelligents de l'égaliseur
  • Excellente isolation sonore
  • Mode Transparence bluffant d'efficacité
  • Autonomie en hausse
Les moins
  • … mais très tourné vers les basses
  • Encore sensible aux distorsions sur les basses fréquences

Notre test détaillé

Au moins aussi populaires que les AirPods, qui ont pavé la voie à la quasi totalité des écouteurs sans fil du marché d’aujourd’hui, les AirPods Pro reviennent dans une seconde édition qu’il serait tentant de définir comme paresseuse. Mais ce n’est pas parce que leur design n’évolue pas qu’Apple se repose sur ses lauriers.

Prise en main réalisée sur des écouteurs prêtés par le constructeur. Test du Labo Fnac réalisés sur un exemplaire commercial.

Ergonomie et prise en main

Cela saute aux yeux : les AirPods Pro « 2 » comme nous les appellerons désormais campent sur leur position côté design. Du moins, en apparence. En effet, si l’on retrouve cette conception intra-auriculaire, avec ces embouts interchangeables (désormais en quatre tailles : XS, S, M et L) et cette tige caractéristique des AirPods, quelques menus ajustement ont été opérés par le fabricant.

Sur les écouteurs eux-même, pour commencer. Par rapport aux premiers modèles, ceux-ci disposent en effet d’un évent supplémentaire qui aide la nouvelle puce H2 à proposer une réduction de bruit plus efficace (nous y reviendrons).

Airpods Pro 2 test
Le design des AirPods Pro 2 évolue à la marge.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Ensuite, les tiges dont nous parlions plus haut se dotent d’une fonctionnalité attendue de longue date : il est désormais possible de régler le volume par un simple glissement vers le haut ou vers le bas. Oui, les AirPods Pro 2 permettent maintenant de contrôler son expérience musicale sans jamais avoir à se saisir de son smartphone – et il était temps !

Heureusement pour nos oreilles, l’incrément se fait de façon très contrôlée. Aucun risque de faire passer le volume de 10 à 100% en un geste. Il vous faudra répéter la manœuvre plusieurs fois pour atteindre le niveau souhaité.

On retrouve également les gestes usuels des AirPods Pro de première génération. Par défaut, un appui long sur la tige droite invoque l’assistant vocal Siri. À gauche, la même interaction permet de passer du mode réduction de bruit au mode transparence. Un double appui fera passer au titre suivant et un triple appui au titre précédent. Notez que tout ceci est paramétrable depuis un iPhone pour, par exemple, permettre d’activer le mode transparence sur les deux écouteurs.

Airpods Pro 2 test
Nouveau : on peut régler le volume de l’écoute directement depuis les écouteurs.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Le boîtier de recharge a lui aussi droit à quelques petites nouveautés. D’abord, il est maintenant compatible avec la charge MagSafe – le pad de recharge alternatif lancé par Apple avec ses iPhone 12. Mieux : on peut aussi se servir du socle de recharge de son Apple Watch pour recharger ses écouteurs. Appréciable pour voyager plus léger.

L’autre nouveauté, c’est l’intégration d’un haut-parleur sous le boîtier. Cela permet à celui-ci de nous avertir lorsqu’il est en charge, mais surtout de pouvoir émettre un son pour le retrouver facilement (via l’application Localiser). Enfin, on note également l’apparition d’une petite encoche sur la tranche droite permettant de venir fixer une dragonne.

Du reste, le boîtier des AirPods Pro 2 se recharge encore et toujours via un port Lightning.

Airpods Pro 2 test
Le boîtier des écouteurs se dote maintenant d’un haut-parleur.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Expérience utilisateur

Comme d’habitude avec Apple, les AirPods Pro 2 fonctionnent à merveille… avec d’autres produits Apple. Le passage d’un appareil à un autre se fait sans plus de cérémonie, et l’appairage avec un iPhone est d’une simplicité déconcertante : il suffit d’ouvrir le boîtier et de se laisser guider.

Sur Android, même si l’on peut tout à fait utiliser les AirPods Pro 2 et bénéficier de leur son de qualité, la démarche est – à peine – plus laborieuse. Il faudra presser le bouton d’appairage et se rendre dans le menu idoine pour les connecter à son périphérique.

Sur les iPhone, un nouveau menu dédié aux AirPods Pro fait son apparition dans les Réglages. Auparavant rangés dans un dédale de sous-menus depuis le volet Bluetooth, ceux-ci permettent entre autres de modifier les raccourcis attribués aux tiges des écouteurs.

Airpods Pro 2 test
L’appairage et le paramétrage des écouteurs depuis un iPhone sont enfantins.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Dans tous les cas, ne vous étonnez pas si vos interlocuteurs, lors d’un appel, vous font parfois répéter ce que vous venez de dire. En effet et comme les premiers modèles, les AirPods Pro 2 sont dotés de microphones que l’on pourrait, au mieux, qualifier de passables. Regrettable, alors que ce nouveau modèle s’approche des 300 €.

Réponse en fréquence

Apple l’affirme : ces nouveaux modèles offrent un bien meilleur son que leurs prédécesseurs. Et cela est dû en partie à l’adoption de la nouvelle puce H2. Comment ? En lui donnant la main sur un égaliseur intelligent qui, en fonction de la source audio en cours de lecture, va ajuster les réglages afin de privilégier là les basses, là les haut médiums ou les aigus. Les AirPods Pro de première génération faisaient de même. Mais, grâce à de nouveaux transducteurs, cette seconde génération est d’autant plus convaincante.

Concrètement, on s’aperçoit vite que les AirPods Pro 2 offrent un son plus présent, plus « basseux » oserions-nous écrire. L’idée sous-jacente étant d’offrir un son assez flatteur, qui plaise au plus grand nombre qu’importe le style musical à l’écoute. Pari réussi ? À nos oreilles oui !

Dans ses mesures, le Labo Fnac confirme d’ailleurs nos dires. On remarque que l’essentiel du spectre est concentré sur les fréquences sous le 1 kHz. Les AirPods Pro 2 s’en sortent beaucoup moins bien dans les aigus. Mais gardons aussi en tête que, pour ses mesures, le Labo utilise un bruit rose qui n’est pas forcément représentatif des styles musicaux qui vous intéressent. D’autant que les écouteurs d’Apple ajustent leur égaliseur en fonction de la source détectée.

Distorsion

Les tests du Labo Fnac le montrent : les AirPods Pro de seconde génération sont assez sujets aux parasites sur les fréquences les plus basses. Essentiellement à 80 Hz en réalité. Car dès lors que l’on grimpe, le problème s’efface et laisse place à un son juste, sans distorsion aucune. Une situation inverse aux Quetcomfort Earbuds II de Bose, qui ont quant à eux plus de mal à 200 Hz, justement.

Sensibilité

Les AirPods Pro 2 sont des intra-auriculaires très sensibles. Ils délivrent une qualité sonore optimale, sans que l’utilisateur ou l’utilisatrice ait à pousser le volume à un niveau important. Un gage d’une conception soignée.

Isolation

Les AirPods Pro de première génération écopaient d’un 6,6/10 dans les redoutables tests du Labo Fnac. Vous pouvez le constater : les progrès sont immenses sur cette nouvelle génération, avec une isolation sonore qui se montre particulièrement efficace entre 1 KHz et 6,3 KHz. Apple expliquait pendant sa conférence que cela est imputable à la nouvelle puce H2, et au nouvel évent dont nous parlions plus haut. Fonctionnant de concert, ils sont à même d’ajuster la puissance de l’ANC jusqu’à 48 000 fois par seconde pour un résultat impressionnant.

Toujours est-il que lorsqu’on décide de couper la réduction de bruit, le mode Transparence offre lui aussi une expérience tout à fait singulière. De très loin le plus impressionnant que nous ayons testé, celui-ci utilise les microphones des AirPods et un autre type d’égaliseur pour agir comme des bouchons d’oreilles (comme lors d’un concert). Le rôle de ce mode est non seulement de permettre de rester conscient de son environnement, de tenir une conversation avec autrui sans avoir à retirer ses écouteurs, mais sert désormais à prévenir la fatigue auditive en coupant automatiquement les sons alentour jugés trop forts. En ville, la fonctionnalité impressionne : la sirène d’une ambulance reste audible pour nous avertir de sa présence, mais le bruit n’apparait plus comme une gêne. Un peu comme si un ingénieur du son s’affairer à réduire notre inconfort.

Airpods Pro 2 test
Une nouvelle paire d’embouts, en taille XS, est disponible.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Perturbation

La note de perturbation a vocation à mettre à l’épreuve la capacité des écouteurs à ne pas faire partager à vos voisins la musique que vous écoutez. En l’occurrence, les AirPods Pro 2 laissent passer peu de « fuites ». L’un des atouts d’une conception intra-auriculaires, entre autres.

Autonomie

Mais les annonces d’Apple sur le point de l’autonomie sont encourageantes : les écouteurs seraient maintenant dotés d’une autonomie de six heures (avec réduction de bruit), et l’apport du boîtier de recharge permettrait d’atteindre un maximum de 30 heures.

Airpods Pro 2 test
Les écouteurs profitent d’une longue autonomie.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Dans les faits, il faut avouer que nous ne nous sommes jamais retrouvés à court de jus avec les nouveaux écouteurs du fabricant californien. Il faut dire que l’auteur de ces lignes utilisait toujours des AirPods Pro de première génération, achetés en 2019 qui, après trois années de bons et loyaux services, commençaient à fatiguer sur ce point.

Conclusion

S’ils donnent l’impression d’une mise à jour sans intérêt, les AirPods Pro 2 éclipsent totalement leurs prédécesseurs, et ce sur tous les aspects. Le son est mieux défini, les basses plus présentes et, surtout, la réduction de bruit est de bien meilleure composition. S’ajoutent à cela une autonomie en hausse et un boîtier plus pratique et facile à retrouver, et nous avons là un produit de haute qualité, recommandable aussi bien aux inconditionnels de la marque à la pomme qu’aux audiophiles exigeants. Dommage que cela se paie à un prix tutoyant les 300 € et qu’Apple n’ait pas fait plus d’efforts pour améliorer les microphones de ses écouteurs haut de gamme.

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 4.5 (88 avis)
Article rédigé par
Régis Bertrand
Régis Bertrand
Responsable des tests enceintes et chaînes audio
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste
Pour aller plus loin