Sélection

Isabelle Adjani en musique : ses plus belles chansons

07 novembre 2023
Par Manue
Isabelle Adjani en musique : ses plus belles chansons
©DR

Certes, on connaît l’immense actrice qu’est Isabelle Adjani mais n’oublions pas qu’en dehors du mythique album avec Serge Gainsbourg, la dame a souvent poussé la chansonnette auprès de divers artistes : Higelin, Christophe, Malik Djoudi, Pascal Obispo… A l’occasion de son nouvel album (« Bande originale »), faisons un tour d’horizon de ses morceaux les plus notables.

« Je ne peux plus dire je t’aime » – Duo avec Jacques Higelin (1982)

On connaît sans doute plus le Higelin farfelu, rockeur burlesque, mais l’artiste sait aussi se faire tendre. Il suffit d’écouter la chanson Je ne peux plus dire je t’aime enregistrée d’abord en solo pour l’album Champagne pour tout le monde, caviar pour les autres. Cet  amour qui s’éteint, il a voulu aussi le chanter avec une jeune actrice qui va bientôt tourner L’Eté meurtrier : Isabelle Adjani. C’est Higelin qui demande expressément à l’actrice de venir relire ce titre avec lui pour l’émission de Maritie et Gilbert Carpentier, Formule 1+1 en 1982. Cette version longue a longtemps été inédite avant d’appaître sur Higelin entre deux gares. Adjani, fébrile à l’idée de chanter avec Higelin, a vécu cette rencontre comme « un rêve inespéré« . Beau, profond, à vous donner des frissons.   

« Pull marine » – Extrait de l’album Pull marine (1984)

Même si c’est l’art dramatique qui l’intérresse, la musique tient une place particulière pour Isabelle Adjani. Elle a 18 ans lorsque l’on entend sa voix de chanteuse lors d’un duo avec Jane Birkin sur Rockin chair en 1974. 10 ans plus tard, Serge Gainsbourg lui propose tout un album, conçu rien que pour elle. C’est que Gainsbourg aime faire chanter les actrices, surtout celles qui possèdent un joli filet de voix et de la sensualité. Le jeune femme est fascinée par Gainsbourg, elle qui écoutait Je t’aime moi non plus, plus jeune. La fascination est réciproque. Cette collaboration à quatre mains, (Adjani écrit 7 textes) a donné naissance à un album culte Pull marine. Dans cet album, on ne peut pas avoir oublié la chanson éponyme dont le clip a été tourné et réalisé par un certain Luc Besson. Le même avec qui l’actrice tournera le mythique Subway

« Léon dit » – Extrait de La princesse au petit pois (1986)

Difficile de revenir après la tornade Pull Marine. Le maxi La Princesse au petit pois / Léon dit, ne remporte pas le succès escompté. Pourtant la face B signée Adjani et Santa Maria va comme un gant à l’artiste. Pourquoi ? Parce que cette chanson parle des rumeurs, des ragots. Femme discrète, la star a en effet dû affronter de nombreuses désinformations au cours de sa carrière. 

« On ne sert à rien » – Extrait de l’album 10 ans ensemble (2004)

Ce n’est pas un secret, la lutte contre le SIDA fait partie des combats que mène Adjani auprès des acteurs de la santé et associatifs. Pas étonnant donc qu’en 2004 elle ait accepté l’invitation de Pascal Obispo pour un duo sur le titre On ne sert à rien sur l’album Ensemble contre le SIDA et participe à la chanson chorale Y’a pas un homme né pour çà. Au-déla de l’engagment de l’actrice, c’est aussi sa voix qui a conquis Obispo. Cette rencontre sera déterminante pour les deux artistes.

« Wo Wo Wo Wo » – Extrait de l’album Aimer ce que nous sommes de Christophe (2008)

En 2008, Christophe sortaitun album magistral : Aimer ce que nous sommes. “Est-ce que les chansons de Christophe ont compté dans ma vie ? Ecoutez, qu’on le veuille ou non, c’est difficile de ne pas en avoir eu certaines dans la tête. Mais ce qui m’intéresse chez lui, ce sont moins ses chansons que son univers », disait Isabelle Adjani aux Inrocks en 2008. Il est vrai que Christophe avait “une façon d’agencer des climats, de rentrer dans des obsessions et de les suivre.” Il aimait expérimenter, jouer avec les sons, plus qu’avec les mots. Son écriture cinématographique a sans doute séduit Adjani puisque ce duo ouvre l’album. 

« D’accord » – Extrait de l’album Pascal Obispo de Pascal Obispo (2018)

Au début des années 2000, Pascal Obispo et Adjani ont le projet de faire un album ensemble mais le projet ne voit pas le jour. En 2018, Obispo revient vers l’actrice et lui demande s’il peut utiliser pour son album l’un des titres qu’ils avaient travaillés ensemble des années auparavant. C’est ainsi que le titre D’accord apparaît sur l’album Pascal Obispo. Alors que 12 ans auparavant, seule Isabelle Adjani chantait, Obispo a ajouté sa voix pour en faire un duo. Il expliquait dans l’émission Entrée libre du 12 octobre 2018 que : « La voix d’Adjani est un miracle de pureté et de sensualité. Les chanteurs que j’aime ne sont pas spécialement des chanteurs avec de la technique. Donc le verbe est mieux mis en exergue quand il n’est pas servi par une technique démesurée« . Youssou N’Dour apparaît également sur le titre.  

« Meet me by the gates » avec The Penelope (2019)

On la pense diva, renfermée sur elle-même, et pourtant la curiosité et le désir profond de faire des expériences caractérisent cette grande dame. Pour preuve, son travail avec le duo français The Penelope. Ces derniers expliquent l’origine du projet : « Nous avons adoré notre première rencontre avec Isabelle, en 2019, pour le morceau Meet Me by the Gates. Nous avions booké un studio à Paris pour pouvoir écouter de la musique. On a tout de suite échangé de manière très vive. Je me rappelle qu’on lui a joué les deux remixes qu’on avait fait pour Lana Del Rey (« Ultraviolence » et « Brooklyn Baby »). On a également parlé de Leonard Cohen et évoqué directement l’idée de produire les voix avec peu d’effets dessus sur nos morceaux. Pas de tricherie, contrairement à ce qui se passe sur beaucoup de disques actuels. On voulait une certaine proximité de la voix avec l’auditeur. C’était vraiment incroyable d’avoir une discussion artistique à bâtons rompus après deux minutes« . Visiblement le courant est passé aussi de l’autre côté puisqu’Adjani dit ceci : « Vincent et Axel sont deux garçons tellement doués, absolument délicieux, d’une délicatesse hors du commun, passionnés et zen à la fois. Il n’y a jamais de moment ennuyeux ou de stress avec eux pendant l’enregistrement. Ils sont des partenaires d’une grande douceur. La voix d’Axel est complètement « barrywhytienne ». C’est le seul chanteur que je connaisse avec des graves aussi étonnants. Et la discrétion de Vincent me scotche. Et puis, ce sont deux artistes dont Lana Del Rey (j’en suis fan !) ne peut pas se passer… » (Extrait du magazine Numéro – octobre 2022). C’est pour cela qu’elle a renouvelé l’expérience avec The last goodbye.

« Quelques mots » avec Malik Djoudi – Extrait de l’album Troie (2021)

Pour Malik Djoudi, la rencontre avec Adjani et sa participation a son album Troie a quelque chose d’irréel. Il racontait dans Essentiart du 27 septembre 2021 comment le projet était né. « J’ai découvert Isabelle Adjani avec Pull Marine qui est pour moi une des plus belles chansons écrites. Sa voix est magnifique sur ces mots. Elle m’a beaucoup inspiré. Je l’ai ensuite découverte au cinéma dans L’été meurtrier et Subway. C’est une immense actrice, une muse pour beaucoup d’autres artistes et créateurs. Un jour, je lis dans un journal une interview d’elle. Le journaliste lui demande ce qu’elle écoute en ce moment et elle me cite ! J’étais comme un enfant en lisant ça. Isabelle Adjani écoute ma musique ! J’ai voulu la remercier. Nous nous sommes rencontrés et le courant entre nous est passé vraiment naturellement. J’avais en tête une ligne de basse et une mélodie qui lui irait bien, je voulais vraiment faire ce morceau avec elle. J’ai mis du temps à écrire Quelques mots car je voulais que cette chanson lui aille comme un gant. Je lui ai envoyé le titre et elle a accepté immédiatement ». Voici un titre magnétique où les deux voix s’unissent à merveille. Les artistes nous plongent dans une faille spatio-temporelle pop des plus attirantes magnifiée par le clip.

« Sous le soleil exactement » – Extrait de l’album Les pianos de Gainsbourg d’André Manoukian (2021)

Quand André Manoukian accepte sur une idée de Blue Note de faire un album consacré à Gainsbourg (la période des débuts), comment imaginer qu’Isabelle Adjani ne s’y trouve pas ? Bien sûr, il n’était pas question de reprendre l’une des chansons de l’album Pull marine, cela aurait été quelque peu déplacé et bizarre. Elle reprend néanmoins la chanson d’une actrice, celle d’Anna Karina, exraite du film Anna. Cette version piano-bar de Sous le soleil exactement, toute en délicatesse, n’aurait sans doute pas déplu à l’auteur, lui qui aimait le jazz. « Serge n’avait pas envie d’une voix de mezzo, il cherchait le point le plus perché possible. C’est pour ça qu’il composait pour des actrices, plus vulnérables que des chanteuses qui ont maté leurs cordes vocales ! » souligne Adjani dans le JDD (mars 2021), fière de participer à ce projet. Manoukian dit qu’elle l’a enregistré en un 1/4 d’heure. Vrai ou pas, le feeling est là. Vraiment là. 

« Les courants d’air » avec Gaëtan Roussel – Extrait de l’album Bande originale (2023)

Après leurs premières collaborations, Obispo y va franco avec l’actrice : « Tu n’as pas eu l’idée de refaire un album ? Tu n’as pas envie qu’on en fasse un ?« . Adjani semble avoir répondu par l’affirmative même si le projet a mis beaucoup, beaucoup de temps à se concrétiser. C’est pour cela que l’on trouve sur cet album des duos avec des artistes qui ne sont malheureusement plus là, comme les regrettés Christophe ou Daniel Darc. En 2017, Obispo rencontre une musicienne Cécile Léogé. Avec elle, entre autres, il relance le projet et ajoute deux titres supplémentaires : les duos de l’actrice avec Benjamin Biolay et Gaëtan Roussel. « Je l’ai fait écouter à Isabelle. Elle est heureuse, il sonne comme elle voulait. Avec un climat particulier, un côté musique de films, un autre électro, entre Massive Attack, Ryūichi Sakamoto et Billie Eilish, » souligne Obispo au journal Le Parisien en mars 2023. « Tous ceux qui ont écouté les chansons sont très surpris, explique le chanteur au quotidien. Il ne faut pas s’attendre à Pull Marine numéro 2, c’est même peut-être le contraire ».

À partir de
32,77€
En stock
Acheter sur Fnac.com

« Je me suis toujours vue comme une actrice-chanteuse et je suis toujours surprise quand on me parle de moi en tant que chanteuse. Si la chanson existe dans ma carrière, donc la musique, c’est seulement parce que le génial Gainsbourg a existé. Il m’a convaincue que le souffle et le grain de voix d’une actrice pouvaient receler un charme infini. Et puis les actrices que j’aime ont chanté… Marilyn Monroe, Jeanne Moreau et d’autres« . Voici ce que disait Isabelle Adjani dans une entrevue accordée au magazine Numéro (octobre 2022). Au-delà de la grande actrice, Adjani est une artiste qui embrasse l’art pour se dépasser toujours, sans jamais être là où on l’attendait.  

À lire aussi

Article rédigé par
Manue
Manue
Disquaire à la Fnac Saint-Lazare
Sélection de produits