Article

Tina Turner, symbole de résilience

27 mai 2023
Par Edouard Lebigre
Tina Turner, symbole de résilience
©shutterstock

La chanteuse est décédée ce mercredi à l’âge de 83 ans. Retour sur une vie semée d’embuches, face auxquelles la star s’est toujours relevée.

Connue pour ses tubes The Best (1989) et What’s Love Got to Do with It (1984), Tina Turner est décédée ce mercredi à l’âge de 83 ans. Elle laisse derrière elle une grande carrière, tout d’abord aux côtés de son ex-mari Ike, puis en solo dans les années 1980. Son histoire, Tina Tuner l’a racontée dans une autobiographie, Moi, Tina en 1986, récit d’une vie compliquée qui a forgé le caractère de la star. Née en 1939 dans une famille de travailleurs noirs, la jeune artiste fait face au racisme, à la ségrégation, et à un climat familial tendu, marqué par la violence de ses parents.

C’est dans une église baptiste qu’elle s’impose déjà par sa voix, se réfugiant dans la musique pour échapper à son enfance solitaire et violente. À l’âge de 16 ans, elle fait une rencontre qui changera sa vie, celle d’Ike Turner, pour le meilleur mais surtout pour le pire.

Si le duo cartonne avec les morceaux River Deep, Mountain High (1966) et Proud Mary (1970), la relation est chaotique dans les coulisses. À partir de 1966, Tina Turner souhaite quitter cet homme violent, alcoolique et cocaïnomane, rendu paranoïaque par la jalousie qu’il éprouve envers son épouse. « Il y avait de la violence parce qu’il avait peur que je le quitte », racontera plus tard la chanteuse.

Après une dispute de trop en 1976, la chanteuse quitte le domicile sans un dollar en poche et se retrouve quasiment à la rue. S’ensuit alors une traversée du désert que Tina Turner qualifiera pourtant plus tard « d’une des plus belles périodes de sa vie ». La chanteuse n’a plus jamais adressé la parole à Ike Turner, jusqu’à son décès en 2007.

Un des « plus grands come-backs de l’histoire »

Dans les années 1980, la quarantaine passée, Tina Turner est criblée de dettes, mais sa résilience est bien plus forte que les embuches sur son chemin. Dans une époque où le jeunisme et MTV sont rois, la chanteuse va pourtant faire son grand retour avec un nouveau look et le producteur australien, Roger Davis. En 1984, l’album Private Dancer et le tube What’s Love Got to Do With It signe son grand retour, Tina Turner inonde les ondes avec de nouveaux succès et une jeunesse retrouvée. Malgré son âge avancé par rapport à ses contemporaines, la chanteuse éblouit le public avec des performances scéniques remarquées.

C’est également lors de cette décennie qu’elle raconte les violences conjugales dont elle a été victime, 40 ans avant le mouvement #MeTooIcône afro-américaine, Tina Turner devient également la première personnalité noire à faire la couverture du célèbre magazine Rolling Stone, en 1967.

Une fin de vie difficile

Actrice et star planétaire de la chanson, Tina Turner fait ses adieux sur scène en 2009, lors d’une grande tournée mondiale. Après avoir quitté les États-Unis en 2013 pour la Suisse, la chanteuse épouse Erwin Bach mais est victime d’un AVC qui la paralyse pendant plusieurs mois. Le sort semble ensuite s’acharner sur la diva, avec un cancer de l’intestin en 2016 et la perte de deux de ses enfants : Craig Raymond par suicide en 2018 et Ronnie en décembre 2022. Quelques mois plus tard, Tina Turner décède « paisiblement » dans sa maison suisse selon ses proches. Les hommages du monde de la musique se sont multipliés sur les réseaux sociaux après l’annonce, l’association féministe Women’s Aid saluant notamment la mémoire d’une « survivante de violences conjugales ». Elle avait 83 ans.

À partir de
77,59€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Dernières publications

Découvrez leur univers

Article rédigé par
Sélection de produits