Décryptage

Cryptomonnaies, xNFT : tout ce qu’il faut savoir sur les monnaies virtuelles

23 août 2022
Par Benoît Duval
Cryptomonnaies, xNFT : tout ce qu’il faut savoir sur les monnaies virtuelles
©DR

Vous avez probablement déjà entendu parler du Bitcoin, des NFT et d’autres cryptomonnaies sans forcément bien saisir leur sens et leur utilité. En voie de démocratisation, les monnaies virtuelles se préparent à révolutionner l’économie mondiale. Ce décryptage vous explique l’utilité des cryptomonnaies, comment se lancer dans le Bitcoin ou les NFT, mais aussi les risques de ce business.

C’est quoi la cryptomonnaie ?

La cryptomonnaie, parfois appelée cryptodevise, cybermonnaie ou monnaie virtuelle, est un actif numérique qui s’échange de pair à pair (P2P) sans intermédiaire comme les banques et assurances. Elle n’utilise pas de monnaie physique comme les pièces et billets, mais repose sur une chaîne de blocs, plus communément appelée Blockchain. Comparable à un grand livre de comptes public, c’est une technologie qui stocke et sécurise les monnaies virtuelles à travers des algorithmes sans passer par un organe central de contrôle.

La Blockchain permet aussi d’échanger des actifs numériques et ainsi de transférer la propriété d’une cryptomonnaie d’une personne à une autre. Contrairement à une banque, il n’est pas nécessaire d’avoir une autorisation pour définir un montant. La Blockchain est accessible à tous les utilisateurs, mais son contenu ne peut ni être modifié ni être détruit.

Les origines de la crypto

Les premières cryptomonnaies sont apparues dans les années 1990 sans avoir de réel succès. Il faut attendre 2009 et l’arrivée du Bitcoin pour voir les monnaies virtuelles propulsées sur le devant de la scène mondiale. Près de 20 000 cryptomonnaies ont ensuite suivi le pas comme Ethereum, Dogecoin, Litecoin, Ripple, Cardano, Solana ou encore Peercoin.

Leur valeur totale est aujourd’hui estimée à près de 1 000 milliards de dollars. Les cryptomonnaies s’obtiennent sur Internet, depuis un ordinateur ou un smartphone, en échange de monnaie réelle comme l’euro et le dollar. Elles n’ont pas de cours légal comme l’or et leur valeur n’est pas régulée par une autorité financière, c’est pourquoi il en va de la responsabilité de leur propriétaire.

Quels sont les avantages des cryptomonnaies ?

Les monnaies virtuelles offrent des opportunités d’enrichissement aux investisseurs grâce au placement spéculatif. Tout comme le marché des actions, la valeur des cryptomonnaies peut fortement grimper ou au contraire baisser soudainement. Le prix de chaque monnaie virtuelle est évalué par l’approvisionnement des actifs par les mineurs de cryptomonnaies et la demande des actifs par les acheteurs.

Par exemple, le prix du Bitcoin est passé de moins de 1 dollar à plus de 60 000 dollars en l’espace de 10 ans et celui de l’Ethereum de 6 dollars en 2016 à plus de 4 800 dollars en novembre 2021. Les autres intérêts des cryptomonnaies résident dans leur transparence, dans leur sécurité avancée et dans leur disponibilité 24h/24. Certaines cryptomonnaies comme le Bitcoin peuvent être utilisées comme moyen de paiement pour du commerce en ligne ou physique.

Les risques de la crypto

Bien qu’elles offrent des perspectives d’enrichissement intéressantes, les monnaies virtuelles présentent quelques risques. Le marché des cryptomonnaies est instable : il peut connaître des montées impressionnantes et peut chuter aussi vite de plusieurs centaines, voire milliers de dollars. Il est vulnérable à la fluctuation des prix et la valeur des cryptomonnaies peut atteindre des taux ridiculement bas. Par exemple, le Dogecoin a chuté de plus de 90% en mai 2022 et sa valeur est descendue à 0,73 dollars.

Les cryptomonnaies ne sont pas immunisées contre les problèmes techniques, les erreurs humaines et les piratages informatiques. Les investisseurs débutants sont les plus vulnérables aux attaques de sécurité et doivent protéger leurs actifs. De plus, certaines personnes utilisent des cryptomonnaies pour financer des activités illégales. Enfin, les cryptomonnaies nécessitent des ressources informatiques puissantes pour être minées et sont particulièrement énergivores. À titre d’exemple, une transaction de Bitcoin émet 122 kg de CO2, soit la consommation journalière de 9 foyers.

C’est quoi un NFT ?

NFT est l’abréviation du terme anglais Non Fungible Token qui peut se traduire en français par Jeton Non Fongible. Tout comme la cryptomonnaie, un NFT est un actif numérique émis par la Blockchain à la différence près qu’il n’est pas remplaçable ni divisible, ce qui le rend unique. Comparable à un titre de propriété numérique, un NFT est une unité digitale qui ne peut pas être imitée, mais que tout le monde peut consulter.

logo-nft

Il existe aujourd’hui de nombreuses catégories de NFT : les œuvres d’art 3D, les objets uniques de jeux vidéo, les musiques, les titres et certificats, les utilitaires, les noms de domaine, ou encore les metaverses. Le premier NFT unique, nommé Quantum, a vu le jour en 2014. Il s’agissait d’une image pixélisée d’un octogone avec en son cœur plusieurs autres formes comme des cercles et des arcs.

Quels sont les avantages des NFT ?


Les NFT peuvent être créés, achetés et vendus par n’importe qui. Les professionnels et les particuliers sont tous libres de transformer n’importe quel type d’objet numérique en NFT sur la Blockchain, et ce même sans avoir de l’expérience. Ce processus porte le nom de “minting” et permet à un NFT de ne plus être éditable ni modifiable.

Les créateurs de NFT peuvent décider du pourcentage de commission à chaque fois que leurs œuvres sont échangées. Les ventes se font par le biais d’un contrat numérique intelligent dit “smart contract”. Les NFT s’échangent sur des places de marché décentralisées et reliées à la Blockchain comme OpenSea, Rarible et SuperRare. Les utilisateurs connectés peuvent les consulter, placer des enchères, les acheter ou les vendre. La Blockchain permet de vérifier l’authenticité des NFT et garde également une trace de toutes les transactions.

nft-monkey

Les risques des jetons non fongibles

Le marché des NFT engendre une empreinte carbone conséquente due à la consommation d’électricité élevée des blockchains, notamment celle de Ethereum. Selon l’artiste numérique Memo Atken, la production de 18 000 NFT est estimée à 340 kWh, soit une émission de 221 kg de CO2 par NFT. C’est l’équivalent d’un mois de consommation d’électricité pour un habitant de l’Union Européenne ou d’un vol de 2 heures.

Le marché des NFT n’a aucune barrière et ouvre la voie aux personnes mal intentionnées qui veulent escroquer des acheteurs avec des NFT de mauvaise qualité, voire même inexistants. Certaines personnes considèrent les NFT comme une arnaque du fait que n’importe qui peut être en possession virtuelle d’une œuvre associée. D’autre part, la fiscalité sur les NFT reste toujours floue. Étant non fongibles, les NFT ne sont toujours pas considérés comme des actifs numériques ni des cryptomonnaies, mais bien comme des données valorisées.

Comment se lancer dans la cryptomonnaie ?

Avant de se lancer dans la cryptomonnaie, il est essentiel de s’informer pour comprendre les différents principes. Il existe de nombreuses façons d’étudier en profondeur les monnaies virtuelles comme visiter des sites informatifs ou lire des livres sur la cryptomonnaie. Cette période d’apprentissage vous permettra de déterminer votre profil d’investisseur. Vous pouvez alors choisir d’investir sur du court terme, ou au contraire miser sur du long terme à condition de mesurer les conséquences sur votre porte-monnaie.

En prenant en compte votre budget et votre appréhension des risques, vous pouvez aborder sereinement le marché des cryptomonnaies. Il existe plusieurs plateformes pour échanger des monnaies virtuelles. Pour votre sécurité, privilégiez une plateforme certifiée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Coinbase et eToro conviennent pour les débutants grâce à leur sécurité et leur facilité d’utilisation. Avec de l’expérience, vous pourrez ensuite vous orienter vers des plateformes plus avancées comme Kraken et Binance qui proposent de l’achat/vente et du trading.

Si vous choisissez un investissement sur le court terme, le trading reste la meilleure option. Elle consiste à miser sur le cours des cryptomonnaies à la hausse ou à la baisse. Le trading offre des opportunités d’enrichissement immédiat, mais les risques de perte sont omniprésents.

Le staking est une autre option intéressante. Elle consiste à investir dans une cryptomonnaie verrouillée pour percevoir des intérêts réguliers. Si vous optez pour un investissement sur le long terme, votre but sera d’attendre de faire la meilleure plus-value. Aujourd’hui, le Bitcoin reste une valeur sûre. C’est la monnaie virtuelle la plus échangée dans le monde et elle autorise le paiement par cryptomonnaie.

Comment protéger sa crypto ?

Le wallet physique, également appelé cold wallet ou hardware wallet, est le moyen le plus fiable de sécuriser ses cryptomonnaies. Comparable à une carte bancaire, il s’agit d’un portefeuille de cryptomonnaies qui utilise un support physique. Il permet de stocker des clés privées en toute sécurité et de prouver que son utilisateur est le véritable propriétaire des cryptomonnaies. Il peut aussi être utilisé pour dépenser et gagner des cryptomonnaies. Il est impératif d’être en possession de son wallet physique pour pouvoir accéder à ses monnaies virtuelles et pour confirmer une transaction. Notez que les cryptomonnaies ne sont pas stockées dans le wallet physique, mais restent bien en ligne dans la Blockchain.

Quel wallet physique choisir ?

La marque française Ledger domine actuellement le marché des wallets physiques face à des concurrents de taille comme CoolWallet et Trezor. Elle propose une large gamme de produits qui se présentent comme des clés compactes et légères en acier inoxydable avec des écrans digitaux pour visualiser ses transactions.

Ils sont compatibles avec Windows, Mac, Linux et smartphones Android. Parmi les meilleurs wallet physiques, le Ledger Nano S Plus est un modèle idéal pour la DeFi et les NFT. Il permet de sécuriser plus de 5 500 actifs numériques, d’explorer le Web3, et d’acheter, d’échanger ou de faire fructifier ses cryptomonnaies. Le Ledger Nano X est un wallet physique encore plus évolué qui propose une compatibilité Bluetooth.

ledger-nano-s-plus

Tous nos conseils high tech

Article rédigé par
Benoît Duval
Benoît Duval
Conseiller Fnac.com
Sélection de produits