Décryptage

Tu sais que c’est Jordan Peele quand…

03 août 2022
Par Camille J.
Tu sais que c'est Jordan Peele quand...

Après avoir trouvé le succès en seulement 2 films avec Get Out et US, Jordan Peele s’est imposé dans le genre horrifique comme personne d’autre. Un genre particulièrement difficile à renouveler, et pourtant son nouveau film Nope, nous prouve une fois encore qu’il a un style bien à part. A nous de le décrypter ! Tu sais que c’est Jordan Peele quand…

… le cast est en majorité afro-américain

Us DVDNé d’une mère blanche et d’un père noir, Jordan Peele puise dans ses origines pour inspirer ses films d’une mixité troublée par l’intolérance. Particulièrement attaché à mettre en avant la communauté noire des Etats-Unis, il met un point d’honneur à promouvoir des acteurs noirs dans ses films aussi stressants sur le fond que sur la forme. Dans Get out (2017) il en fait même son cri de guerre. Un premier film coup de poing, maitrisé qui n’a pas peur de dénoncer le racisme défini comme ordinaire. C’est Daniel Kaluuya qui va en payer les frais, lorsque sa petite amie blanche Allison Williams va le présenter à sa famille. S’en suit un huis-clos prenant renforcé de sous-entendus et de mal-être presque insoutenable. Dans Us (2019), c’est Lupita Nyong, qui va être au cœur de la tourmente, lorsque sa famille se retrouve en proie à une autre leur ressemblant trait pour trait. Un thriller horrifique et psychologique tout aussi perturbant, qui porte sur la discrimination, différente du racisme, mais tout aussi poignante. Dans le dernier film Nope, on retrouve de nouveau Daniel Kaluuya aux côtés d’un casting majoritairement noir.

… l’horrifique est ancré dans une réalité sordide

Get out DVDSi la forme de ses films entre dans une catégorie thriller horrifique, le fond, lui, est bien ancré dans une réalité effroyable. Avec pour socle le racisme et la différence, on ne sort jamais indemne de la salle de cinéma. Jordan Peel a le don de nous questionner et de se positionner en défenseur des causes avec une subtilité qui le caractérise. Sans jamais donner de leçons de morale, il nous ouvre à sa façon sur un monde qui demeure ignoré de certains. Dans tous les cas, il suscite l’attention et mérite qu’on s’attarde sur sa filmographie.

… le mystère plane autour du scénario

Nope Blu-ray 4K Ultra HD - 1Que ce soit pour Get out, Us et maintenant Nope, le mystère est toujours présent au coeur des intringues, et ce dès la bande-annonce. On ne sait jamais à quoi s’attendre. On peut essayer de deviner mais Jordan Peel entretien la magie de son cinéma et ce n’est qu’une fois spéctateurs que l’on peut entrevoir des indices sur ce dont  le film va parler. Parfois, le mystère persiste jusqu’au bout de la séance !

Et ce fut le cas pour Nope, après sa sortie, nombreuses ont été les théories et interprétations à poindre sur le nouveau long-métrage du réalisateur. Critique du traitement animal sur les plateaux de tournage, métaphore de la maltraitance des acteurs afro-américains dans les débuts du cinéma, critique du grand spectacle et de la passivité des spectateurs ou encore dénonciation du cinéma hollywoodien, beaucoup de possibilités ont été évoquées par les spectateurs. Un mystère qui peut avoir tendance à déplaire, car si Get Out prenait place dans un contexte des plus ordinaires sans évènements surnaturels, rendant ainsi le film accessible et plus concret, le film US arborait déjà cette dimension plus mystérieuse et propice aux interprétations.

En dépit de ses nombreuses qualités, le film Nope semble presque trop chargé en sous-textes pour être compris au premier visionnage. Une complexité qui se fait ressentir dans les recettes du film qui lors de sa semaine de sortie n’a engrangé  »que » 44 millions de dollars, contre 71 millions pour US sur la même periode.

Espérons donc que la prochaine réalisation de Jordan Peele conserve cette maitrise technique, mais allège quelque peu son intrigue de manière à ce qu’elle soit aussi digeste et appréciable que celle de Get Out.

… il y a un twist totalement inattendu

CandymanCandyman DVDQue ce soit dans ses propres réalisations ou dans les films qu’il produit, (Blackkklansman de Spike Lee en 2018, ou Candyman de Nia DaCosta (2021), un projet signé Jordan Peel ne fait jamais dans la simplicité! Si au début, tout semble normal et convenu, plus l’histoire avance et plus le twist anticipé arrive. Il y a toujours ce fameux moment où l’intrigue bascule et transforme le film en œuvre originale et surprenante. Ce petit truc en plus que l’on attend désormais dans chacun de ses projets, mais qui arrive toujours au moment le moins attendu, le plus improbable ! Un art du twist qui est loin d’être gratuit, mais qui bien au contraire, renforce de plus belle le propos du réalisateur.

Après avoir trouvé le succès en seulement 2 films

Article rédigé par
Camille J.
Camille J.
Vendeuse Vidéo à la Fnac Champs-Elysées
Sélection de produits