Décryptage

Journal d’un libraire – Saison 2 – Épisode 2 – La rentrée poche

27 janvier 2021
Par Sébastien Thomas-Calleja
Journal d’un libraire – Saison 2 – Épisode 2 – La rentrée poche

Vous les attendiez pour certains depuis longtemps. Les nouveautés poche sont toujours un événement. Une deuxième vie pour ces titres auparavant disponibles uniquement en broché. Moins chers, plus pratiques, je ne vous ferai pas l’article sur les avantages du format, mais sachez qu’en librairie, la rentrée des poches est un moment important.

IMG_2287Si janvier sonne le top départ pour la rentrée littéraire d’hiver, les nombreuses nouveautés en poche ne sont pas à délaisser. Double travail me direz-vous ? Peut-être… En tous cas, nos rayons sont prêts et nous sommes sur le pied de guerre pour vous satisfaire.

La rentrée poche est l’occasion idéale de découvrir des livres qu’on avait laissés passer au moment de leur sortie en grand format ou de se plonger dans des romans plus anciens et que l’on avait, pour certains, oubliés.

Et il n’y a aucune raison d’hésiter car, que ce soit en ligne ou en magasin, du 7 janvier au 14 février, 1 poche vous est offert pour l’achat de 2 dans la même collection ! Vous pouvez retrouver ici la liste des éditeurs participants, mais si vous voulez mon avis, c’est le moment de se faire plaisir !! 

Pour en savoir plus +, retrouvez tous les romans en poche sur Fnac.com ainsi que le meilleur de la rentrée poche 2021

Concernant les nouvelles sorties, j’aimerais vous reparler de deux coups de cœur de l’année passée qui paraissent en petit format :

thumbnail_La-femme-revelee– La femme révélée : le destin d’une femme traquée, exaltée et révélée dans son combat pour la liberté. Elle ne supportait plus l’injustice, malgré son confort, et fuit Chicago dans le tumulte des émeutes raciales pour se réfugier dans l’atmosphère enfumée des clubs de jazz parisiens. Vivre sa vie de femme libre et sa passion pour la photographie.

Les années 50 sont emplies d’espérance avec ce très beau roman de Gaëlle Nohant, que je vous conseille vivement !

Retrouvez ma chronique : La femme révélée, sur la plaque photosensible de Gaëlle Nohant

thumbnail_Otages– Une autre femme forte et fière dans Otages de Nina Bouraoui. Sylvie Meyer a cinquante ans, deux enfants, divorcée, elle n’aspire désormais qu’à une vie tranquille et sereine, dans son travail comme chez elle. Mais trop consciencieuse et volontaire, elle n’a plus de temps pour elle. Otage de son patron, de sa vie et d’elle-même, elle devra se rebeller pour survivre et gagner sa liberté avant de se faire dévorer.

Le portrait très touchant de la révolte d’une femme ordinaire.

Retrouvez ma chronique : Otages, la révolte d’une femme ordinaire

Pour ma rubrique coup de cœur, j’ai cependant eu envie de vous parler d’un autre titre que je viens de terminer et qui m’a beaucoup touché. Un autre portrait de femme, encore que… pas tout à fait.

Mon coup de coeur de libraire

IMG_2586

Paion-simpleL’histoire d’une simple passion ?

Passion simple – Annie Ernaux – Folio

♫ Une nuit, je m’endors avec lui
Mais je sais qu’on nous l’interdit ♫
C’est ainsi que commence la chanson Amoureuse de Véronique Sanson pour nous parler d’un amour fou mais interdit.
Annie Ernaux ne s’endormira pas avec l’être qui obsèdera pourtant pendant longtemps toutes ses nuits. Avec lui, c’est seulement l’après-midi. A. est marié. On ne connaîtra pas sa véritable identité. La femme qui aime, c’est Annie Ernaux, qui nous parle d’elle-même comme dans tous ses romans d’une façon telle qu’on pourrait croire qu’il s’agit de nous-mêmes.
Elle nous parle ici de la passion. Le portrait d’une femme amoureuse ? Pas vraiment, mais plus sûrement le tableau impressionniste de l’amour. C’est quoi aimer ? Qu’est-ce qu’on ressent ?
♫ Et je sens la fièvre qui me mord ♫
Annie Ernaux décortique, analyse sous la forme romanesque, le sentiment le plus enivrant de l’âme humaine, celui de la passion amoureuse, totale et irréductible.
« J’étais sûre qu’il n’y avait jamais rien eu de plus important dans ma vie, ni avoir des enfants, ni réussir des concours, ni voyager loin, que cela, être au lit avec cet homme au milieu de l’après-midi. »
Annie ne vit plus que par et pour la présence de cet homme qui hante chaque minute de son existence. Nous sommes dans les années 80, la communication est moins facile qu’aujourd’hui et fait revêtir à une sonnerie de téléphone une puissance dramatique qu’aucun SMS n’égalera désormais.
Chaque tâche est difficile entre deux signes de l’être aimé : « J’aspirais au désœuvrement complet ». Vivre lui paraît impossible sans l’aimer. Ce sont ces signes infimes et extrêmement violents qu’elle nous décrit pudiquement, ses doutes aussi, car comment peut-on aimer jusqu’à souhaiter son propre anéantissement ?
♫ Sans que j’aie l’ombre d’un remords ♫
Écrire les signes pour les fixer, pour ne pas oublier ce que c’est que d’aimer, pour tenter d’expliquer « la réalité la plus violente qui soit et la moins explicable ». Comprendre l’insaisissable, reconnaître l’inavouable, sans fard, dans le seul souci de vérité, et avec pour seule ambition celle de vivre et d’aimer.
Troublant, ce roman exaltant vous plongera dans les tourments de l’amour : « L’absolu de la passion et son universalité ».
Paru aux éditions Gallimard en 1992, plusieurs fois transposé sur les planches, Passion simple a récemment fait l’objet d’une adaptation cinématographique et d’un recouverturage du poche paru chez Folio en 1994. Un texte court, fort et puissant qui risque bien de ne pas vous laisser indemne. Mais n’est-ce pas en cela un des risques de la passion ?
♫ Et je me demande
Si cet amour aura un lendemain
Quand je suis loin de lui
Quand je suis loin de lui
Je n’ai plus vraiment toute ma tête
Et je ne suis plus d’ici
Oh, je ne suis plus d’ici
Je ressens la pluie d’autres planètes
D’autres planètes ♫

Paroles : Véronique Sanson (1972) 

Parution en janvier 1994 – 77 pages

Passion simple, Annie Ernaux (Folio) sur Fnac.com

Retrouvez tous les épisodes du Journal d’un libraire : #journal d’un libraire

* Sébastien est libraire à la Fnac de Parly 2 rayon fiction, spécialisé en littérature française. Il participe depuis plusieurs années au prix du Roman Fnac et écrit des chroniques sur son blog Fnac.com.

Découvrez leur univers

Article rédigé par
Sébastien Thomas-Calleja
Sébastien Thomas-Calleja
libraire à Fnac Parly 2
Sélection de produits