Décryptage

Comment choisir son abonnement téléphonique ?

29 août 2023
Par Amandine
Comment choisir son abonnement téléphonique ?
©dr

Le prix est souvent le premier critère au moment de choisir un forfait mobile, mais il ne doit pas être le seul. Avec ou sans engagement, avec ou sans smartphone, appels illimités, data, performances du réseau 5G : les critères sont nombreux pour privilégier un opérateur et une offre qui correspondra réellement à vos besoins, avant de matcher avec vos moyens !

Où habitez-vous ?

Si vous résidez dans une grande ville et que vous avez un mode de vie essentiellement sédentaire et citadin, vous n’aurez pas, a priori, à vous soucier de l’opérateur que vous choisissez. En effet, tous proposent une excellente couverture dans les métropoles. La question se pose en revanche si vous habitez en milieu rural : il est alors intéressant de regarder au préalable la carte de couverture réseau des opérateurs sur le site de l’ARCEP. Si les zones « blanches » dépourvues de toute couverture mobile sont aujourd’hui très rares, les réseaux 5G, 4G et même 3G ne sont pas accessibles partout.

Il serait dommage de souscrire un abonnement auprès d’un opérateur que vous ne capteriez jamais ! Enfin, si vous bougez beaucoup, ou que vous allez souvent à l’étranger (pour le travail par exemple), privilégiez un opérateur à la plus grande couverture nationale possible, et vérifiez que votre forfait ne surfacture pas (ou alors, pas trop cher) les communications hors de la France (et de l’union européenne).

 GettyImages-1029777636

Pour qui est ce forfait ?

La plupart des forfaits sont pensés pour une utilisation « classique » mêlant téléphonie, SMS et navigation sur Internet. Ces abonnements conviennent à la plupart des utilisateurs adultes. Cependant, si vous utilisez énormément votre smartphone pour naviguer sur Internet, il se peut que vous ayez besoin d’un forfait plus conséquent en data (ou données mobiles, qui correspondent à la consommation de 3G/4G/5G).

Même chose si vous vous servez de votre téléphone en partage de connexion pour connecter votre ordinateur en wifi. Pensez-y par exemple si vous avez souvent besoin de télécharger ou d’héberger des fichiers photo ou vidéo, assez volumineux, lorsque vous êtes en mobilité.

À l’inverse, si le forfait s’adresse à votre enfant ou adolescent, et que vous souhaitez limiter l’utilisation de son smartphone au strict nécessaire, un abonnement avec peu voire pas de données mobiles sera plus adéquat. Idem pour les seniors : généralement peu technophiles, ils souhaitent surtout se servir de leur mobile pour téléphoner. Inutile de payer de la data qui ne sera pas consommée.

À lire aussi

Un forfait pour quel usage ?

Vous l’avez compris, il faut choisir un forfait qui correspond à vos usages. Pour téléphoner ou pour envoyer des SMS, la plupart des forfaits feront le job. Pensez toutefois à vérifier les options concernant les appels vers l’étranger si vous avez des contacts qui ne vivent pas en France. Si vous consommez beaucoup d’applications de divertissement – streaming vidéo (YouTube, Netflix) ou musical (Spotify, Deezer, etc.) – veillez à disposer d’une enveloppe data conséquente.

Vous jouez à des jeux en ligne ? Il vous faudra a minima une connectivité 4G : rien de plus frustrant que de perdre votre progression parce que la qualité du réseau a diminué ! Si toutefois vous êtes quelqu’un qui passe l’essentiel de son temps à la maison, parce que vous êtes en télétravail par exemple, sachez que vous pourrez faire tout cela en wifi et que la connectivité data aura donc une importance très limitée.

Enfin, n’oubliez pas de prendre en compte vos accessoires connectés (tablette, montre connectée), pour lesquels certains opérateurs vous proposent de souscrire une eSIM en option.

À lire aussi

Un forfait à quel prix ?

Tous les forfaits ne valent pas le même prix : si les tarifs des opérateurs classiques (Bouygues Télécom, SFR, Orange, Free) sont généralement comparables, les tarifs promotionnels sont fréquents ­– surveillez-bien les offres ! – et il existe des abonnements qui combinent le forfait avec l’achat d’un smartphone, de même qu’il existe des offres associant l’abonnement téléphonique avec la souscription à une box Internet par exemple. En contrepartie, ce genre d’offre requiert souvent un engagement sur plusieurs mois (12 ou 24).

Les alternatives low cost (Sosh, RED, B & You, etc.) pour leur part ne nécessitent pas d’engagement tout en offrant la même qualité de réseau. En revanche, vous ne pouvez pas vous rendre en boutique et les services clients sont totalement dématérialisés. À vous de voir ce qui répond le mieux à vos besoins. Un dernier point de vigilance au niveau du prix : prenez garde au hors forfait, car certains opérateurs le tolèrent gratuitement avec une simple réduction du débit, tandis que d’autres le surfacturent.

operateurs-low-cost

Le cas particulier de la 5G

Tout d’abord, il n’est pas utile d’y souscrire si vous ne disposez pas d’un smartphone compatible 5G. Si c’est votre cas en revanche, la question se pose si vous êtes parmi les profils technophiles que nous décrivions plus haut : si par exemple vous utilisez beaucoup votre smartphone professionnel en mobilité, ou si vous jouez à des jeux en ligne de façon régulière.

utilisateur-smartphone

À lire aussi

Article rédigé par
Amandine
Amandine
experte High Tech sur Fnac.com