Article

Hommage à Joseph Joffo : la fin de l’histoire

07 décembre 2018
Par Melanie C.
Hommage à Joseph Joffo : la fin de l’histoire
©dr

L’auteur du Sac de billes vient de nous quitter. Joseph Joffo s’est fait connaître grâce à ce récit autobiographique et à ses adaptations cinématographiques dont il était également le scénariste. Hommage à un auteur dont la vie était un roman.

Un-sac-de-billesLe roman d’une vie

En 1941, la famille Joffo est persécutée par les Allemands qui occupent Paris, parce qu’elle est juive. Pendant leur fuite en zone libre, parents et enfants sont séparés, avant de se retrouver à Nice. En 1943, ils sont à nouveau dispersés. Deux des quatre fils, Maurice et Joseph, se cachent dans un camp dédié à la jeunesse, nient être Juifs, fournissant de faux certificats de baptême catholique pour s’en sortir. Après bien des péripéties, ils retrouveront leur famille à Paris en 1944, sauf leur père, disparu au camp d’Auschwitz. Une histoire qui marquera à jamais Joseph Joffo et dont il fera un roman autobiographique, Un sac de billes, paru en 1973. Le succès est immédiat, le livre obtient le prix Broquette-Gonin de l’Académie Française en 1974 et bénéficie de nombreuses adaptations au cinéma, au théâtre ou en bande dessinée. Joseph Joffo signera d’ailleurs le scénario du film de Jacques Doillon tiré de son livre et participera à celui de l’adaptation de 2016 de Christian Duguay avec Patrick Bruel.

Au-delà des billes

Si le grand public identifie tout de suite Joffo à son Sac de billes, ce n’est pourtant pas le seul ouvrage qu’il fit éditer. En 1975, il publie Anna et son orchestre, également à portée autobiographique, prix RTL Grand Public, qui retrace la jeunesse de sa mère violoniste et Baby-foot en 1977, sur son adolescence après-guerre. On lui doit également plus d’une quinzaine de romans où la réalité laisse place à la fiction : Le Cavalier de la terre promise en 1983 ; La Jeune fille au pair en 1984 ; Un enfant trop curieux en 1995 ; Le Partage en 2005, son dernier ouvrage… Joffo s’initie même aux contes pour enfants (Le Fruit aux mille saveurs, Le Rouge-gorge ou encore Bashert en 2009) et au cinéma, en tant que comédien, comme dans L’Origine de la violence d’Elie Chouraqui. Marqué à jamais par son enfance et la culture juive, Joseph Joffo n’aura eu de cesse de rechercher ses racines dans son écriture. Il peut désormais enfin se reposer, avec ou sans sac de billes…

Aller + loin : Un sac de billes de Joseph Joffo, un classique au ciné

Photo de Joseph Joffo © Esby – CC 2009 

Découvrez leur univers

Decouvrez cette série

Article rédigé par
Melanie C.
Melanie C.
Libraire Fnac.com
Sélection de produits