Actu

Le Palais Augmenté revient pour une nouvelle édition au Grand Palais Éphémère

03 mai 2022
Par Apolline Coëffet
Le Palais Augmenté revient pour une nouvelle édition au Grand Palais Éphémère
©Gourau Phong

Le Palais Augmenté revient cette année pour une nouvelle édition ! Elle se tiendra au Grand Palais Éphémère du 17 au 19 juin 2022.

Premier festival dédié à la création artistique en réalité augmentée, le Palais Augmenté est de retour pour une deuxième édition. Sur le thème de l’alchimie et de l’énergie collective, la manifestation présentera les dernières innovations culturelles immersives, entremêlant arts et avancées technologiques. Elle prendra ses quartiers au Grand Palais Éphémère du 17 au 19 juin.

Imaginé par Fisheye et la RMN – Grand Palais, le Palais Augmenté rassemblera, une fois de plus, de nombreux artistes internationaux. Leurs créations en réalité augmentée dessineront un parcours étonnant. À l’aide de leur smartphone, visiteurs et visiteuses pourront donner vie à chacune de ces œuvres surprenantes.

Une programmation prometteuse

En chemin, ils croiseront quelques espaces de démonstration, baptisés « labs ». Ils seront alors happés par ces expériences avec lesquelles ils pourront interagir. Le festival sera également ponctué de cycles de conférences. Elles seront l’occasion de mieux appréhender les problématiques et les opportunités qui découlent de la création numérique contemporaine.

Au cours du festival, Mouawad et Laurier présenteront leur Paysage sonore, une performance musicale qui évolue au gré des sons produits par les visiteurs. Inspirée par la flore sauvage, elle confond mondes réels et virtuels pour nous offrir une superbe expérience contemplative. Gourau Phong se plaît, quant à lui, à imiter la faune. Dans Can Dogs Save the Worlds?, des créatures d’apparence canine se laisseront ainsi apprivoiser. Le reste de cette programmation prometteuse sera révélé le 9 mai prochain, lors de l’ouverture de la billetterie. 

Palais Augmenté #2, au Grand Palais Éphémère, du 17 au 19 juin 2022. 

À lire aussi

Article rédigé par
Apolline Coëffet
Apolline Coëffet
Journaliste