Actu

Netflix enregistre une chute historique de son nombre d’abonnés, et après ?

20 avril 2022
Par Félix Tardieu
Netflix enregistre une chute historique de son nombre d’abonnés, et après ?
©Michael Vi / shutterstock.com

Par rapport à la fin 2021, la plateforme de streaming américaine a perdu 200 000 abonnés au premier trimestre 2022, ce qui n’était pas arrivé depuis plus de 10 ans. Reed Hastings, co-fondateur de la firme, envisage plusieurs options pour attirer de nouveaux abonnés. 

Pour la première fois depuis plus de dix ans, le géant du streaming Netflix voit sa courbe d’abonnements décroitre et accuse une perte de 200 000 abonnés au premier trimestre 2022, bien loin des chiffres avancés en début d’année par la plateforme co-fondée par Reed Hastings qui prévoyaient l’arrivée de 2,5 millions nouveaux d’abonnés pour la même période. La balance s’est aujourd’hui complètement inversée et la plateforme de streaming, qui compte à cette heure un peu plus de 221 millions d’abonnés dans le monde, estime même aujourd’hui qu’elle pourrait perdre deux millions d’abonnés supplémentaires entre avril et juin. Conséquence immédiate de ces résultats historiques, l’action de Netflix a chuté de 25% le 19 avril dernier lors de la clôture de la Bourse de New York.

Une baisse historique en partie causée par la suspension du service en Russie qui a entraîné la perte de 700 000 abonnements pour la plateforme qui, sans cela, aurait au contraire pu compter sur 500 000 nouveaux abonnés au premier trimestre 2022. Netflix tente également d’expliquer cette baise de régime par la compétition croissante des autres services de streaming (HBO Max, Apple TV+, Disney+, etc.) et le partage des mots de passe entre les abonnés, ce à quoi la plateforme entend d’ailleurs remédier à l’avenir. En effet, Netflix estime qu’environ 100 millions de foyers (dont 30 millions rien qu’aux États-Unis et au Canada) bénéficient de ses services de streaming sans pour autant payer un abonnement.  

Netflix hausse le ton

Ainsi, la firme tente actuellement de trouver une solution pour facturer le partage de mots de passe aux utilisateurs de Netflix qui ne sont pas techniquement abonnés à la plateforme. « Nous devons juste faire en sorte qu’ils payent au moins en partie pour le service qu’ils adorent », a déclaré Reed Hastings. Cette nouvelle modalité d’abonnement devrait voir le jour d’ici un an. Tout en investissant massivement dans la production de contenus « originaux », Netflix envisage également de mettre en place, dans les deux années à venir, une formule d’abonnement à moindre coût, mais incluant pour la première fois des publicités, à la manière de Hulu, qui propose déjà ce type d’abonnement.

Netflix, dont le bénéfice net est en légère baisse (1,6 milliard de dollars pour le premier trimestre 2022 contre 1,7 milliard pour la même période en 2021), cherche ainsi de nouvelles sources de revenus et s’est à ce titre récemment lancé sur le marché du jeu vidéo en rachetant son premier studio de développement de jeux vidéos, Night School Studio. 

À lire aussi

Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste