Actu

Échanges de SMS entre Android et iPhone : ce qui change (et ne changera pas) avec iOS 18

19 juin 2024
Par Pierre Crochart
Échanges de SMS entre Android et iPhone : ce qui change (et ne changera pas) avec iOS 18
©Kafka Ibram/Shutterstock

La prochaine version du logiciel des iPhone doit s’accompagner d’un changement majeur concernant les communications textuelles : le RCS va remplacer le SMS.

Appelée de ses vœux par Google pendant des années, la prise en charge du protocole RCS (Rich Communication Service) par Apple et les applications iMessage de ses appareils est enfin une réalité. Avec la sortie d’iOS 18 à la rentrée prochaine, les bons vieux SMS seront relégués au second plan pour privilégier ce protocole d’échange, plus sécurisé et dynamique. Mais certaines fonctionnalités manquent à l’appel.

871€
971€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Le RCS arrive avec iOS 18, mais pas sous sa forme la plus complète

Les personnes inscrites chez Apple avec un identifiant de développeur peuvent déjà prendre en main iOS 18 depuis la semaine dernière. Une occasion saisie par de nombreux curieux, qui commencent déjà à décortiquer les nombreuses nouveautés de cette mise à jour majeure. Le développeur Dhinak G, lui, s’est justement concentré sur l’arrivée du RCS sur iPhone. Et ses observations soufflent le chaud et le froid.

On le savait, la prise en charge du protocole sur iOS ne signe pas pour autant l’arrêt de mort des « bulles vertes » qui s’affichent lorsqu’on tient une conversation avec des personnes n’utilisant pas un appareil Apple (qui, elles, affichent des bulles bleues). Un détail, puisque le reste des promesses du RCS est tenu : on peut réagir à des messages avec un emoji, envoyer des fichiers volumineux sans problème, et la création d’une conversation avec plusieurs personnes n’occasionne plus l’envoi individuel de SMS à chaque participant. En lieu et place, c’est une conversation de groupe qui est créée, comme sur n’importe quelle messagerie instantanée.

Cependant, Dhinak G fait aussi remarquer sur X que les échanges ne semblent pas chiffrés de bout en bout. C’est pourtant là un enjeu majeur de l’adoption du RCS face au SMS traditionnel : sa sécurité avancée. Il apparaît que les messages envoyés depuis iOS 18 sont aussi facilement déchiffrables que les fragiles SMS. Simple oubli dû à la version préliminaire de l’OS ? Énième bravade d’Apple, qui continuera de clamer qu’iMessage est plus sécurisé que n’importe quelle autre messagerie ? L’avenir nous le dira sans doute.

Pourquoi le RCS est-il privilégié face au SMS ?

L’adoption massive du protocole RCS est un enjeu de cybersécurité majeur en 2024. Pour résumer les choses simplement : envoyer des SMS à notre époque revient à déposer une lettre à la poste sans prendre la peine d’en sceller l’enveloppe. N’importe qui (d’assez compétent, s’entend) peut intercepter facilement le message et lire son contenu. Par ailleurs, on compte encore aujourd’hui d’innombrables arnaques par SMS (les fameux « colis en attente de livraison ») ou des usurpations d’identités facilitées par les défaillances de sécurité de ce protocole daté.

Le RCS, lui, cadenasse les échanges en les chiffrant de bout en bout de manière à ce que seuls l’émetteur et le destinataire puissent en consulter leur contenu. On l’a dit : ce protocole, plus moderne, permet également de dynamiser les échanges textuels avec des réactions par emoji, des réponses à des messages particuliers et du partage de fichier non seulement plus sécurisé, mais aussi plus permissif en termes de format et de poids que les MMS – qui sont tout aussi peu sécurisés que les SMS.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste