Actu

La nouvelle puce de Qualcomm offre le wifi 7 et l’IA aux smartphones de milieu de gamme

25 mars 2024
Par Pierre Crochart
La nouvelle puce de Qualcomm offre le wifi 7 et l'IA aux smartphones de milieu de gamme
© Qualcomm

Le fournisseur principal des puces pour smartphones Android vient de présenter sa Snapdragon 7+ Gen 3 : un SoC destiné à trouver sa place sur des mobiles entre 400 et 700€ environ.

C’est sûr, l’annonce a fait un peu moins de bruit que lors du lever de rideau sur la Snapdragon 8 Gen 3, qui trouve aujourd’hui sa place au sein des smartphones ultra haut de gamme du marché (Xiaomi 14, Galaxy S24 Ultra…). Pourtant, elle ne doit pas être négligée, pour la simple et bonne raison que la 7+ Gen 3 est justement destinée au segment le plus vivant du marché des téléphones intelligents.

À partir de
349€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Des capacités impressionnantes

Si le Snapdragon 8 Gen 3 peut dormir sur ses deux oreilles en matière de performances, le Snapdragon 7+ Gen 3 est un SoC qui aligne des arguments très convaincants – et rassurants – quant à sa vélocité. Gravé en 4 nm, il embarque un processeur huit cœurs (un cœur à 2,8 GHz, quatre cœurs à 2,6 GHz et trois cœurs à 1,9 GHz) polyvalent, lequel est présenté comme 15 % plus performant que son prédécesseur.

La partie graphique n’est pas en reste, avec un GPU Adreno 732 censé offrir des performances en hausse de 45 % et donc autoriser du jeu à haute fréquence de rafraîchissement, sans rogner sur la qualité des graphismes. Le marché des smartphones gaming milieu de gamme (dont le Poco X6 Pro est un superbe représentant) devrait profiter à plein de ce gain de puissance.

Snapdragon 7+ Gen 3
© Qualcomm

Plus moderne, le Snapdragon 7+ Gen 3 est aussi le premier du genre à apporter une compatibilité wifi 7 à des smartphones qui ne sont pas en bout de chaîne alimentaire. Bien entendu, la 5G est aussi au rendez-vous avec un nouveau modem X63 autorisant des vitesses de téléchargement jusqu’à 4,2 Gbps. Enfin, le gros atout de la dernière puce de Qualcomm est de disposer d’un NPU performant, à même de faire fonctionner des grands modèles de langage (LLMs) localement, et donc de pouvoir exécuter des tâches liées à l’IA plus rapidement que les solutions cloud. L’intégration, ou non, de fonctionnalités IA reste à la discrétion des fabricants, mais ils ont là avec le Snapdragon 7+ Gen 3 une bonne assise technique pour y songer.

OnePlus, realme et Sharp déjà sur le pont

On souhaite à ce Snapdragon 7+ Gen 3 plus de succès que son devancier le 7+ Gen 2 qui, malheureusement, n’a pas trouvé beaucoup de preneurs sur le marché l’an dernier. Pour maîtriser leurs coûts, les fabricants de smartphones milieu de gamme ont en effet tendance à se tourner vers MediaTek, dont l’offre de SoC au bon rapport performances-prix est toujours plus musclée.

Toujours est-il que plusieurs fabricants se sont déjà positionnés pour être parmi les premiers à faire la démonstration de cette nouvelle puce : OnePlus, son petit frère realme et le Japonais Sharp. On ignore encore quels modèles sont concernés, ou même s’ils sortiront en France un jour.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste
Pour aller plus loin