Actu

L’IA Gemini Nano boude les possesseurs de Pixel 8 : pour quelle raison ?

12 mars 2024
Par Pierre Crochart
Le Pixel 8 Pro, lui, peut profiter de la nouvelle IA de Google.
Le Pixel 8 Pro, lui, peut profiter de la nouvelle IA de Google. ©Gabo_Arts/Shutterstock

Incompréhension chez les fans de la marque. Lors d’une séance de questions-réponses la semaine dernière, Google a affirmé que le Pixel 8 n’était pas assez puissant pour supporter Gemini Nano.

Gemini Nano, c’est la nouvelle intelligence artificielle déclinée de Gemini, permettant aux smartphones qui en sont équipés d’effectuer, localement, des tâches variées comme l’aide à la composition de messages, le résumé de textes ou la transcription de mémos vocaux. Mais, pour les pontes de Google, le Pixel 8 serait trop limité techniquement pour en profiter. Vraiment ?

799€
849€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Les différences entre le Pixel 8 et le Pixel 8 Pro

Les puces intégrées dans les smartphones les plus récents accordent une importance capitale au NPU (Neural Processing Unit), le cœur de toutes les tâches dédiées à l’intelligence artificielle. Google étant à la pointe en la matière, le SoC Tensor G3 muscle son jeu dans le domaine et permet notamment au Pixel 8 Pro de bénéficier des fonctionnalités de Gemini Nano.

Pourtant, le Pixel 8 « classique » dispose exactement de la même puce ! Alors, quelles différences concrètes entre les deux modèles ? Tenez-vous bien : la mémoire vive. Quatre gigaoctets de mémoire vive, plus exactement.

Le Pixel 8 plafonne à 8 Go quand son grand frère, plus à l’aise, dispose de 12 Go. L’incompréhension est d’autant plus grande quand on se souvient que le Samsung Galaxy S24, qui dispose de fonctionnalités IA similaires avec Galaxy AI, embarque justement 8 Go de RAM.

L’IA à deux vitesses

Peut-être les ingénieurs de Google ont-ils effectivement rencontré des problèmes techniques retardant le lancement de Gemini Nano sur le Pixel 8. L’IA étant une véritable course, la direction aura finalement tranché pour un lancement partiel, réservé au Pixel 8 Pro. Ce ne sont là que des conjectures, évidemment, mais elles pourraient expliquer la situation, ainsi que cette phrase prononcée à l’occasion de la session de questions-réponses : « [Google] travaille à apporter Nano sur d’autres appareils, en particulier des appareils haut de gamme dans un futur proche. » Quant à savoir si Google considère le Pixel 8 comme étant haut de gamme, le mystère reste entier.

Comme le souligne 9to5Google, une autre possibilité serait de développer une branche de Gemini Nano tournant sur des serveurs distants, via le cloud, exactement comme le fait ChatGPT (qui ne s’exécute pas localement sur les machines). Les temps de réponse seraient fatalement allongés, mais moins d’utilisateurs et d’utilisatrices se sentiraient lésées.

Pour rappel, le Pixel 8 est sorti en octobre 2023.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste