Actu

Comte de Monte-Cristo : que retenir de la bande-annonce avec Pierre Niney ?

04 mars 2024
Par Robin Negre
L'affiche du “Comte de Monte-Cristo”, au cinéma le 28 juin.
L'affiche du “Comte de Monte-Cristo”, au cinéma le 28 juin. ©Pathé

Le film avec Pierre Niney se dévoile et propose une nouvelle adaptation de la plus célèbre histoire de vengeance de la littérature.

1 La transformation de Pierre Niney

Pierre Niney s’empare du rôle emblématique d’Edmond Dantès, et se lance dans un chemin de représailles et de vengeance implacable. Les images du film montrent une implication totale de l’acteur, entre défi physique, authenticité émotionnelle ainsi que jeu de dissimulation et duperie.

Le personnage du Comte de Monte-Cristo fascine pour son destin (accusé à tort, emprisonné au château d’If pendant des années, puis revenant d’entre les morts afin d’exécuter sa vengeance minutieuse) et offre aux interprètes une pluralité de jeu en un seul. Un défi de taille pour Pierre Niney !

La bande-annonce du Comte de Monte-Cristo.

2 L’ambition visuelle

Les images dévoilées dans cette bande-annonce attestent de l’ambition du long-métrage. Duels à l’épée, bateau en pleine mer, chevauchée rythmée, décors et costumes d’époques…

À l’image du diptyque des Trois Mousquetaires (2023) de Martin Bourboulon, Le Comte de Monte-Cristo a cette ambition du nouveau Blockbuster à la française, permettant d’adapter des grandes œuvres de la littérature. Livre emblématique d’Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo est une référence du récit d’aventure, et semble bénéficier d’une réelle volonté de grandeur et d’envergure pour cette adaptation.

3 Le duo Alexandre de la Patellière et Matthieu Delaporte

En plus de Pierre Niney, Anaïs Demoustier ou encore de Laurent Laffite, Le Comte de Monte-Cristo est porté par le duo de scénaristes Alexandre de la Patellière et Matthieu Delaporte, déjà à l’œuvre sur l’adaptation récente des Trois Mousquetaires. Cette fois-ci, ils condensent l’œuvre en un seul film, et passent également derrière la caméra en plus de se charger du scénario.

L’envie de rester dans un style visuel similaire au Trois Mousquetaires est indéniable, mais en devenant réalisateurs, le duo va être en mesure d’apporter un regard différent et singulier sur cette histoire aux thématiques propres, qui dépeint non pas la recherche d’honneur, mais le désir de vengeance.

À lire aussi

Article rédigé par