Actu

Dying Light étendra bientôt son univers à travers un jeu de plateau

26 février 2024
“Dying Light” va avoir droit à son jeu de plateau.
“Dying Light” va avoir droit à son jeu de plateau. ©Techland

Après deux jeux à succès en 2008 et 2022, la franchise Dying Light s’apprête à revenir dans un tout nouveau format.

Depuis le retour triomphal de la saga Fallout en 2008, les joueurs du monde entier ont été séduits par l’attrait terrifiant des univers post-apocalyptiques vidéoludiques, et la façon qu’ils ont de nous amener à nous questionner sur notre propre existence. Paru en 2015, le jeu du studio polonais Techland s’inscrit dans cette longue lignée.

Le premier Dying Light proposait un mélange (d)étonnant des mécaniques habituelles du survival horror agrémentées de sauts de plateforme hérités d’un sport urbain que l’on aurait difficilement associé à ce genre : le parkour. Sortie il y a deux ans, sa suite avait également rencontré un grand succès avec pas moins de 5 millions d’unités vendues en à peine un mois. Les fans attendent le troisième opus, mais un nouveau projet pourrait les faire patienter.

« Parkour ! »

Créé par Bartosz Tomala et Przemysław Zub, ce jeu de plateau s’inspire de la série de jeux d’horreur à succès. Il situe son action dans la dernière ville à avoir tenu le coup sur terre : Villedor. Pensé pour un à quatre joueurs, Dying Light: The Board Game leur proposera d’endosser le rôle des traceurs. Ces casse-cous adeptes de parkour seront bien contraints de collaborer avec les autres survivants pour résister aux hordes d’infectés (euphémisme pour zombies) qui prennent d’assaut le dernier avant-poste de l’humanité.

Le système de jeu est articulé autour des courses effrénées et des combats qui rythmeront la partie. Il repose aussi sur l’usage du plateau de jeu (une carte de la ville qui se révèle petit à petit) et sur l’impact oppressant des cycles de jour et de nuit (reprenant un concept au cœur du jeu vidéo originel).

Lorsqu’il s’agit du genre horrifique, les produits vidéoludiques ne sont pas en reste. Nous pouvons citer par exemple les succès d’adaptations boardgame des œuvres de H.P. Lovecraft ou de films tels que le Shining de Kubrick et The Thing de John Carpenter. Les règles de Dying Light sont bien décidées à perpétuer cette tradition tout en se démarquant en proposant une véritable expérience solo pour celles et ceux qui voudraient faire cavalier seul. Sa campagne Kickstarter sera ouverte dès le 27 février, et il y a fort à parier qu’elle saura remplir ses objectifs très rapidement.

À partir de
35,19€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

À lire aussi