Actu

La PS5 Pro, ce serait pour cette année

21 février 2024
Par Pierre Crochart
La PS5 Pro, ce serait pour cette année
©Wachiwit/Shutterstock

Le coup d’essai se transformerait donc en habitude. Après la PS4 Pro, qui était venue rehausser les performances de la précédente console de Sony, la PS5 pourrait subir le même traitement.

Ce n’est pas la première fois qu’une console de mi-génération est évoquée concernant la PS5. Mais les prédictions de l’analyste Serkan Toto, PDG du cabinet Kantan Games, invité par CNBC, viennent préciser le calendrier de Sony.

À partir de
680,22€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

“Sony prépare le lancement de la PS5 Pro au second semestre 2024”

On ne peut pas faire plus clair et assuré que cette déclaration de l’analyste japonais. À en croire ses sources et ses estimations financières, nous devrions bien accueillir la nouvelle console de Sony cette année.

Une estimation qui colle avec l’historique de la marque ; la PS4 Pro avait été lancée en 2016, soit trois ans après la sortie de la PlayStation 4 sur le marché. La PS5 est sortie en novembre 2020, il y a un peu plus de trois ans. Nul doute que l’éventualité d’une campagne promotionnelle intense pour glisser un maximum de PS5 Pro sous le sapin est déjà à l’étude chez le fabricant.

Mais Sony vise moins le Père Noël qu’une autre poule aux œufs d’or : GTA VI, dont la sortie est attendue en 2025. « Sony veut s’assurer d’avoir une bonne machine prête pour la sortie de GTA VI en 2025, un jeu qui agira comme un coup de fouet pour toute l’industrie », reprend l’analyste.

Une nouvelle console pour sauver le marché ?

Mais Serkan Toto ne pense pas pour autant que le seul lancement de la PS5 Pro permettra à Sony de conjurer le sort, qui voit ses ventes de consoles décliner ces derniers mois, et dont les objectifs pour 2024 pourraient ne pas être atteints si la tendance se poursuit.

Malheureusement, on voit mal comment elle pourrait s’inverser. L’industrie du jeu vidéo est dans une période trouble et les licenciements s’enchaînent au sein des studios. D’après le site vglayoffs, plus de 6 000 personnes ont déjà perdu leur emploi en 2024. Par ailleurs, Sony a déjà annoncé qu’aucun nouvel épisode d’une de ses licences déjà établie (God of War, Horizon, The Last of Us…) ne verrait le jour cette année. Le succès de sa console repose donc en partie sur Rise of the Ronin, et surtout sur le très attendu Final Fantasy VII Rebirth, attendu le 29 février.

Toujours est-il que la rumeur selon laquelle Nintendo aurait décalé la sortie de la Switch 2 à 2025 devrait permettre à Sony de moins jouer des coudes en fin d’année. D’autant que son concurrent Xbox ne semble pas vouloir offrir à sa Xbox Series une version améliorée, de mi-génération.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste
Pour aller plus loin