Actu

Victoires de la musique 2024 : le rap s’impose à la cérémonie

12 février 2024
Par Robin Negre
Aya Nakamura en 2019.
Aya Nakamura en 2019. ©Yacinefort/Shutterstock

La 39e cérémonie des Victoires de la musique s’est tenue le vendredi 9 février et a notamment récompensé la chanteuse Zaho de Sagazan pour La symphonie des éclairs ainsi que plusieurs artistes venant du rap, marquant une nette évolution de la cérémonie.

Les 39e Victoires de la musique ont eu lieu ce 9 février et ont récompensé la musique francophone de l’année écoulée. Lors de cette cérémonie, entre les moments de télévision marquants — dont l’hommage à un Bernard Lavilliers ému — , les gagnants, les déçus et les belles performances live, la soirée était riche en émotion et consacre principalement Zaho de Sagazan, qui repart avec le prix de la révélation féminine, la révélation scène, le meilleur album pour La symphonie des éclairs et la chanson originale pour (encore une fois) La symphonie des éclairs.

Un succès éclatant pour l’artiste de 24 ans, qui continue de s’imposer dans la musique française avec un style fort et des compositions marquantes.

Le triomphe de Zaho de Sagazan.

Le rap enfin récompensé

La deuxième belle surprise de la soirée concerne assurément le genre du rap, qui s’est enfin imposé dans la cérémonie avec plusieurs récompenses.

Cela faisait, en effet, quelques années que les artistes regrettaient un certain manque de considération de la part des Victoires de la musique à l’encontre du rap, provoquant parfois un boycott de leur part. En réaction à cela, en 2023, un collectif d’artistes avait initié la cérémonie de prix Les Flammes, dédiée notamment au hip hop et au rap.

La cérémonie des Flammes.

Le palmarès 2024 des Victoires de la musique change la donne puisque Yamê est sacré révélation masculine, Damso obtient le prix du meilleur concert pour Qalf Tour et Shay celui de la création audiovisuelle pour Commando.

Les deux prix les plus prestigieux sont également remis au monde du rap (en partie), avec le phénomène international, Aya Nakamura, comme artiste féminine tandis que Gazo et Vianney ont reçu le prix ex-aequo pour artistes masculins, une première dans l’histoire de la cérémonie.

Le palmarès et la reconnaissance du rap et du R’n’B est ainsi en accord avec les succès d’écoutes de l’année, puisque sur 2023, le rap était encore le genre prédominant dans les classements en France. Et concernant la seconde édition des Flammes, justement, elle se tiendra le 25 avril 2024. Le rap n’a visiblement pas fini d’être mis à l’honneur.

À lire aussi

Article rédigé par