Actu

Trois bonnes raisons de voir Mean Girls, Lolita malgré moi 

13 janvier 2024
Par Robin Negre
Le retour des Plastiques dans “Mean Girls, Lolita malgré moi“.
Le retour des Plastiques dans “Mean Girls, Lolita malgré moi“. ©Paramount Pictures

Le remake sous forme de comédie musicale de Lolita malgré moi (2003) est dans les salles obscures depuis hier. L’Éclaireur revient sur les trois bonnes raisons de voir ce nouveau film.

1 Inspiré du musical de Broadway

Si Mean Girls, Lolita malgré moi (2024) est identique au premier film de 2003 concernant l’histoire et les personnages, la nouvelle itération adapte principalement le musical de 2018 créé à Broadway par Tina Fey.

Avec ses numéros de danse énergiques et ses chansons cultes — Meet the Plastics, Apex Predator, Word BurnMean Girls, Lolita malgré moi se démarque de son prédécesseur et arrive à utiliser les codes de la comédie musicale pour déchainer la folie de ses protagonistes, tout en créant d’excellents numéraux musicaux. Le passage de la scène à l’écran n’est jamais simple, Mean Girls, Lolita malgré moi y parvient.

La bande-annonce de Mean Girls, Lolita malgré moi.

2 L’humour Tina Fey du SNL

Comme pour le film original et comme pour le musical de Broadway, l’actrice et scénariste Tina Fey est derrière le projet et ajoute son humour caustique et irrévérencieux au long-métrage. Principalement connue pour sa longue participation au célèbre Saturday Night Live (de 1997 à 2006), Tina Fey excelle dans les relations conflictuelles et dans l’humour du détail, distillé à travers le sous-texte, la référence, les décors ou l’arrière-plan.

Mean Girls, Lolita malgré moi déclenche le rire plusieurs fois grâce à ces petits éléments parsemés dans le film, avec une mention spéciale pour le rôle secondaire de l’excellent Jon Hamm.

À partir de
20,90€
En stock vendeur partenaire
Acheter sur Fnac.com

3 Lolita malgré moi face aux années 2020

Ce nouveau long-métrage consacré aux Plastiques et à l’enfer du lycée se passe à l’ère contemporaine et créé une rupture franche avec le précédent film. Les années 2020 ne sont en effet pas les mêmes que les années 2000.

Les modes de communications sont différents, les moyens technologiques ont évolué et la sur-présence des réseaux sociaux et du partage instantané rend le film encore plus méchant que son prédécesseur. Il permet surtout de poser un regard sur une période, sur un temps, et justifie ainsi totalement son existence et son interêt…

Mean Girls, Lolita malgré moi de Samantha Jayne et Arturo Perez, avec Reneé Rapp, Angourie Rice et Tina Fey, au cinéma depuis le 10 janvier 2024.

À lire aussi

Article rédigé par