Actu

Huit ans après son annonce, Kodak lance enfin la Super 8 Camera à destination des nostalgiques fortunés

01 décembre 2023
Par Pierre Crochart
Huit ans après son annonce, Kodak lance enfin la Super 8 Camera à destination des nostalgiques fortunés
©Kodak

Elle avait été présentée au CES de 2016 avant de sombrer dans l’oubli : la Super 8 Camera de Kodak sera pourtant présente sous (quelques) sapins cette année.

La nostalgie et le vintage ont le vent en poupe, et Kodak va surfer allègrement sur cette vague. L’une des marques phares du millénaire dernier, aujourd’hui davantage connue pour ses appareils photo jetables, tente de revenir sur le devant de la scène avec un produit aussi intrigant qu’onéreux : la Super 8 Camera. On fait le tour du propriétaire.

349,99€
449,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com

La nostalgie à prix d’or

Il faut déjà commencer par dire que la caméra analogique de Kodak se paie au prix fort : malgré les annonces initiales (en 2016) d’un produit plutôt accessible, autour des 800$, la marque s’était vite ravisée et visait un tarif compris entre 2500 et 3000$. Ce sera finalement 5495$ (soit environ 5030€ hors taxes) pour s’offrir ce petit bijou de low-tech.

Reprenant le design de la caméra qui a fait les grandes heures d’Hollywood dans les années 1960, la Super 8 Camera filme bien entendu sur des pélicules Kodak 4,2 x 6,3 mm de 15 mètres de long. Le tournage se fait au ratio 1:1,5, mais un mode 16:9 est aussi au rendez-vous pour un peu plus de modernité. Par ailleurs, différentes fréquences d’image sont disponibles : 18, 24, 25 ou 36 i/ps. Attention à être sûr de votre coup avant de presser le bouton « Rec » : les péllicules ne peuvent filmer que pendant 2 minutes 40 et coûtent 35$ pièce.

Kodak Super 8 Camera
©Kodak

La Super 8 Camera acceptera les objectifs en monture C. Elle est livrée avec une optique manuelle Ricoh de 6 mm ƒ/1.2 (équivalent à un 37 mm sur un capteur plein format moderne). Il existe également une option permettant d’obtenir un zoom 8-48 mm, et les possesseurs d’objectifs en monture C pourront a priori les utiliser sur l’appareil.

Délicieusement anachronique

Proposer un produit rétro ne devrait pas empêcher les constructeurs d’adopter les normes actuelles en matière de stockage et de recharge. Ainsi, on s’étonne qu’une caméra vendue presque 5500$ ne propose qu’une recharge… via micro USB. Totalement anachronique.

Pour le reste de la connectique, on trouve un port micro-HDMI permet de connecter un moniteur externe. Le son est quant à lui enregistré sur des cartes SD ou de façon externe via le port jack 3,5 mm.

N’en déplaise aux personnes qui hallucinent devant le prix de cet appareil, une file d’attente est déjà en ligne sur le site du fabricant pour tenter de sécuriser un exemplaire. Comme quoi, le vintage a encore de très beaux jours devant lui.

Kodak Super 8 Camera
©Kodak

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste
Pour aller plus loin