Actu

DJI RS 3 : plus de souplesse dans la créativité vidéo

17 juin 2022
Par Johanna Godet
DJI lance son RS 3, un stabilisateur pour les Pro.
DJI lance son RS 3, un stabilisateur pour les Pro. ©DJI

Le constructeur annonce un nouveau stabilisateur pour filmer avec plus de précision et de netteté sans nuire à sa créativité.

DJI est initialement spécialisé dans les drones, mais la firme chinoise étend peu à peu ses activités et propose aussi des caméras pour le cinéma comme la Ronin 4D. Elle annonce désormais un nouveau stabilisateur, le RS 3.

Ces dispositifs permettent d’améliorer l’efficacité et la créativité des cinéastes et autres spécialistes et amateurs de tournage vidéo. Ces accessoires sont particulièrement indispensables lors des enregistrements en phase de mouvement pour le caméraman ou dans des postures complexes comme la contre-plongée, allongé sur le sol. Parfois, il est nécessaire de changer rapidement de position, ce qui peut nuire à la qualité de la vidéo. C’est notamment pour ce type de situations que les stabilisateurs de DJI ont été conçus.

Dans ce cadre, le nouveau RS 3 s’inscrit comme le successeur du RSC 2. Quelques évolutions sont au programme pour cette nouvelle génération qui devrait selon le fabricant offrir une prise de vue plus flexible.

Un équipement repensé

Le DJI RS 3 se veut plus personnalisable pour s'adapter au besoin de chacun.
Le DJI RS 3 se veut plus personnalisable pour s’adapter aux besoins techniques de chacun.©DJI

Le RS 3 arbore un écran tactile OLED de 1,8 pouces, soit un affichage en couleurs contrairement à celui du RSC 2. L’interface a été refondue pour apporter un contrôle intuitif et plus précis. Un nouveau commutateur placé sur le côté permet quant à lui de basculer facilement entre les modes panoramique, inclinaison et FPV (vue à la première personne).

Il profite aussi d’une nouvelle molette qui permet d’orienter la caméra vers l’avant ou l’arrière avec une plus grande précision. Elle est personnalisable et permet alors de contrôler le zoom, la mise au point, l’obturation, l’ouverture, l’ISO ou encore les mouvements de la nacelle, en fonction des besoins de l’utilisateur.

En complément, le RS 3 serait plus efficace que le modèle antérieur lors des changements de position et plus précisément lorsque le caméraman se lève. En appuyant sur le bouton d’alimentation, il suffit de quelques secondes pour que la nacelle se déploie complètement et automatiquement.

DJI ajoute que le démontage suite au changement de batterie (12 heures d’autonomie) ou de carte mémoire serait aussi plus rapide grâce à des supports double. Il ajoute qu’il n’est plus requis de rééquilibrer la nacelle systématiquement, ce qui génère d’autant plus une meilleure efficacité.

Arrivée du Bluetooth et IA améliorée

D’autres avancées ont été embarquées dans le RS 3. Parmi elles, l’obturateur devient compatible avec le Bluetooth. Il n’est donc plus nécessaire de connecter un câble de commande pour la caméra. Ce qui offre plus de liberté de mouvements.

En matière de stabilité, il serait 20% plus performant que son prédécesseur selon les dires de DJI. La fluidité serait elle aussi améliorée grâce à un mode SuperSmooth.

Enfin, le RS 3 se veut particulièrement léger puisqu’il ne pèse que 1,3 kg. Il n’est donc pas source de fatigue musculaire pour les utilisations prolongées.

Le DJI RS3 est d’ores et déjà disponible en précommande au prix de 549 euros.

469,99€
549,79€
Voir sur Fnac.com

À lire aussi

Article rédigé par
Johanna Godet
Johanna Godet
Journaliste
Pour aller plus loin