Actu

The Morning Show est-il inspiré d’une histoire vraie ?

12 septembre 2023
Par Apolline Coëffet
”The Morning Show” est l'une des séries phares d'Apple TV+.
”The Morning Show” est l'une des séries phares d'Apple TV+. ©Apple TV+

The Morning Show est de retour ce mercredi 12 septembre pour une troisième saison qui s’annonce riche en rebondissements. À cette l’occasion, L’Éclaireur revient sur les faits réels qui ont inspiré la série.

Déjà renouvelé pour un quatrième chapitre, The Morning Show dévoilera sa troisième saison dès demain. Depuis 2019, la série phare d’Apple TV+ raconte le quotidien de deux journalistes, Alex Levy (Jennifer Aniston) et Bradley Jackson (Reese Witherspoon), au sein de l’émission matinale d’une chaîne de télévision américaine. Alors que celle-ci est ébranlée par les révélations d’un scandale d’inconduites sexuelles, les deux femmes essayent tant bien que mal de tirer leur épingle du jeu.

Dans les premières saisons, Mitch Kessler (Steve Carell) est contraint de quitter l’UBA après avoir été accusé d’agression sexuelle. Profitant des tensions grandissantes dans l’entreprise, un géant de la Tech, incarné par Jon Hamm, s’intéresse vivement à la chaîne de télévision. L’occasion pour la série d’aborder des sujets comme la grève ou l’intelligence artificielle

Une fiction inspirée de faits réels

Au-delà de se faire le miroir d’évènements actuels, The Morning Show s’inspire bel et bien d’une histoire vraie, et plus particulièrement de celle du Today Show. Alors que l’affaire Weinstein prenait une ampleur considérable et que les témoignages dénonçant des harcèlements et agressions sexuelles se faisaient de plus en plus nombreux, le nom du journaliste Matt Lauer est ressorti. Accusé de « comportement sexuel inapproprié », il fut licencié dans la foulée par la NBC, chaîne pour laquelle il travaillait depuis deux décennies.

Dans un entretien accordé à Variety, Jennifer Aniston a confirmé que le scénario avait été complètement retravaillé après le scandale de Matt Lauer et l’émergence du mouvement #MeToo« Mitch Kessler n’est pas du tout basé sur lui, nuance-t-elle toutefois. Il est, en quelque sorte, l’archétype de tous les hommes qu’il représente. »

L’ensemble des protagonistes relèveraient de la fiction, mais celui de Steve Carell mettrait en évidence tous les aspects de ce type de personnes, appartenant « à une génération qui ne pensait pas qu’il s’agissait d’un mauvais comportement ».

Engagement auprès des femmes

De son côté, Reese Witherspoon, co-star et productrice de la série, n’a eu de cesse de réaffirmer ses engagements auprès des femmes. Œuvrant pour leur meilleure représentation et l’égalité salariale, l’artiste a toujours cherché à produire des longs-métrages avec des personnages féminins marqués, forts et complexes, à l’image de Gone Girl. Quant à The Morning Show, elle fut la première série à parler de #MeToo. Dans le sillage du mouvement, la série diffusée sur Apple TV+ propose ainsi d’ouvrir la parole.

À partir de
41,22€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

En mars 2020, Reese Witherspoon confiait à Vanity Fair que « des choses terribles [lui] sont arrivées. » « J’ai été agressée et harcelée. On m’a demandé pourquoi je n’ai pas parlé plus tôt […]. Vous racontez votre histoire avec votre temporalité, quand vous êtes prête. On m’a traitée d’égoïste d’avoir gardé mon expérience pour moi. Il y a 25 ans, l’opinion publique ne s’intéressait pas à ce qui m’était arrivé. Les réseaux sociaux ont créé une nouvelle manière pour les gens de s’exprimer que moi je n’avais pas. Il y avait beaucoup de jugement. »

À lire aussi

Article rédigé par
Apolline Coëffet
Apolline Coëffet
Journaliste
Pour aller plus loin