Actu

Telegram a accueilli 70 millions d’utilisateurs après la panne de WhatsApp

07 octobre 2021
Par Thomas Estimbre

Telegram est une nouvelle fois le grand gagnant des déboires de WhatsApp. Suite à la panne massive de Facebook, l’application de messagerie indique avoir battu un record d’inscriptions. Quelque 70 millions de nouveaux utilisateurs se sont tournés vers cette alternative sécurisée à WhatsApp.

C’est bien connu, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Quand Facebook est en difficulté, plusieurs concurrents ont donc le sourire. La panne massive qui a perturbé l’ensemble de la galaxie Facebook en début de semaine a profité à Telegram. Le cofondateur de l’application, Pavel Dourov, affirme que plus de 70 millions d’utilisateurs ont rejoint sa plateforme dans les heures qui ont suivi la panne de Facebook. “Nous avons accueilli plus de 70 millions de ‘réfugiés’ d’autres plateformes en seulement une journée”, a indiqué Pavel Dourov sur son compte Telegram.

 © Capture d’écran/LaboFnac
© Capture d’écran/LaboFnac

Cette “hausse record du nombre des inscriptions” sur la messagerie sécurisée s’explique par les problèmes rencontrés par WhatsApp ou Messenger pendant plus de six heures. “Je suis fier de la façon dont notre équipe a géré cette croissance sans précédent, car Telegram a continué à fonctionner sans problème pour la grande majorité de nos utilisateurs”, poursuit le cofondateur de Telegram, reconnaissant toutefois quelques ralentissements chez certains utilisateurs basés sur le continent américain.

Fondée en 2013 par les frères Pavel et Nikolaï Dourov, l’application de messagerie avait déjà profité de la polémique sur les nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp pour faire grimper son nombre d’utilisateurs. Telegram indiquait ainsi avoir gagné 25 millions de nouveaux adeptes en 72 heures en janvier 2021, et même “100 millions de nouveaux utilisateurs” sur l’ensemble du mois. Une progression qui fait de Telegram l’une des alternatives les plus populaires à WhatsApp, même si l’application n’a pas forcément la réputation de Signal ou Olvid en matière de sécurité.

 © Capture d’écran/Telegram
© Capture d’écran/Telegram

“Nous ne vous laisserons pas tomber quand d’autres le feront”, affirme le patron de Telegram

Selon le cabinet SensorTower, la messagerie est passée lundi de la 56e à la 5e place des applications gratuites les plus téléchargées aux États-Unis sur iPhone, atteignant même la 2e place ce mercredi. Après cet événement, Telegram cherche désormais à fidéliser ses nouveaux arrivants, comme l’explique son cofondateur. “Je demande à nos utilisateurs actuels de saluer leurs amis nouvellement arrivés, de les aider à déballer leurs affaires et de leur faire savoir ce que nous avons en stock. Assurez-vous qu’ils restent dans le coin et qu’ils voient pourquoi Telegram a des années d’avance sur la concurrence”, écrit Pavel Dourov. Pour l’occasion, il a tenu à adresser à un message aux nouveaux adeptes de sa messagerie : “Pour les nouveaux utilisateurs, je voudrais dire ceci : bienvenue sur Telegram, la plus grande plateforme de messagerie indépendante. Nous ne vous laisserons pas tomber quand d’autres le feront.”

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin