Actu

Panne de Facebook : Bruxelles aimerait davantage de concurrence

06 octobre 2021
Par Thomas Estimbre
©Shutterstock

Après la panne géante subie par Facebook, Margrethe Vestager n’a pas tardé à réagir. La Commissaire européenne à la Concurrence estime que cette affaire met en lumière le risque d’un marché aux mains de seulement quelques acteurs. Elle souhaite une plus grande concurrence, grâce notamment au futur règlement européen Digital Markets Act (DMA).

La “dame de fer” de Bruxelles a pris l’habitude de faire trembler les géants du numérique. Alors que Google ou Apple sont régulièrement dans le viseur de la Commissaire européenne à la Concurrence, c’est la panne subie par Facebook qui est désormais au cœur de l’actualité. Margrethe Vestager a réagi à cette panne géante qui a empêché plusieurs milliards d’utilisateurs dans le monde d’utiliser Facebook, WhatsApp, Instagram ou encore Messenger pendant plus de six heures ce lundi. Pour la vice-présidente de la Commission chargée de la concurrence, cette panne mondiale inédite montre le risque d’un marché aux mains de seulement quelques acteurs, rapporte Reuters.

 © Creative commons
© Creative commons

“Nous avons besoin d’alternatives et de choix”, estime Margrethe Vestager

Elle ajoute que cette affaire témoigne de la nécessité d’une plus grande concurrence dans le secteur. “La panne de Facebook nous dit deux choses : nous avons besoin d’alternatives et de choix sur le marché de la technologie, et nous ne devons pas nous reposer sur quelques grands acteurs, quels qu’ils soient. C’est l’objectif de (la) DMA”, a expliqué Margrethe Vestager sur Twitter. Avec TikTok et certaines messageries telles que Signal ou Telegram, le réseau social a observé un afflux de nouveaux utilisateurs suite aux problèmes rencontrés par son concurrent.

La sortie de la responsable européenne est surtout l’occasion de rappeler que Bruxelles travaille sur des projets de règlements appelés Digital Services Act (DSA) et Digital Markets Act (DMA). Ils visent à “réguler l’espace numérique” en mettant fin à “l’irresponsabilité des géants du numérique”. La législation sur les marchés numérique (DMA) pourrait contraindre des entreprises comme Apple ou Facebook à changer de modèle économique et intensifier la concurrence. Elle pourrait notamment empêcher un géant du numérique de racheter des start-ups prometteuses, comme Facebook a pu le faire avec Instagram ou WhatsApp. Le sujet est également source de tensions entre Tim Cook et la Commissaire européenne à la Concurrence. Notez que Margrethe Vestager a également rappelé sur Twitter “que parfois, il n’y a rien de mieux que de se parler… juste au téléphone ou… hors ligne ».

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste