Article

L’heure du bilan : que valent les escape game adaptés en jeux de société ?

12 octobre 2021
Par Ugo Bocchi
Avec les escape games version jeux de société, devenez le Sherlock de votre salon. ©Aleksandr Ugorenkov/Creative Commons

Pour un team-building ou une soirée entre amis, l’escape game est devenu en quelques années un incontournable. Le passage aux jeux de société a été plus compliqué. On fait le point.


Depuis l’avènement des escape games au début des années 2010, nombreux sont ceux à avoir voulu l’adapter sur d’autres supports : en livre, en extérieur, en jeu vidéo, en réalité virtuelle, en jeu de société… Pour cette dernière, deux franchises se sont clairement imposées dans le milieu : Exit et Unlock!. Mais pas que. D’autres séries ont également leur mot à dire et autre chose à offrir : Undo, Mystery House, Escape Box, Escape the Asylum, T.I.M.E Stories, Detective ou encore Escape from the Asylum. Bref, difficile d’être exhaustif, mais on essaiera de faire un bilan et un tour d’horizon aussi complet que possible des escape games version jeux de société.

Le suspense est au rendez-vous, l’ambiance propre aux escape game un peu moins

Commençons par le vrai point faible des jeux d’évasion de société : l’immersion. Les éditeurs de jeu ont beau avoir pensé à tout (Game master numérique, des applications pour accompagner les joueurs, musiques d’ambiance, plateaux hyper travaillés), jouer dans son salon, c’est quand même moins bien qu’en vrai. Le dépaysement, les objets, les décors ne seront jamais au rendez-vous…

Mais voilà, il y a quand même quelques réels efforts faits de ce point de vue là et notamment dans la série Exit où le matériel est manipulable (et même déchirable), ce qui rend l’expérience franchement plus réelle. Plus en tout cas que sur d’autres séries où l’effort d’imagination requis est parfois intense.

En revanche, les notions de délais et de suspense, chères et indispensables aux salles d’escape game, sont globalement présentes sur toutes les séries citées plus haut. Il faut lutter contre le temps et c’est tout aussi captivant que dans un complexe pensé pour ça. Mieux, les histoires et le storytelling autour des énigmes à résoudre semblent parfois plus travaillés en jeu de société. Il faut bien compenser les lacunes sensorielles par un peu de fantaisie. Les différentes versions d’Unlock! sont particulièrement inventives à ce niveau-là, avec à chaque fois plusieurs scénarios disponibles. À noter : les voyages dans le temps proposés par T.I.M.E Stories et Undo sont assez inédits, prenants et surprenants.

Dans Mystery House, les joueurs explorent un manoir et doivent aller le plus loin possible. © Gigamic

Du divertissement, de la vraie collaboration et des énigmes bien ficelées

Rien à redire à ce niveau-là. Un escape game, c’est avant tout un moment de partage. Et cette envie de communiquer, de travailler à plusieurs pour résoudre l’enquête, de faire appel aux qualités de chacun et de s’amuser est présente dans quasiment tous les escape games de société. C’est particulièrement vrai avec les Escape Box, la série la plus familiale (la plupart sont jouables à partir de 8 ans), dans lesquels l’un des joueurs devient le maître du jeu et dissimule vraiment des indices dans la pièce. Même constat avec la série Mystery House où il faut parfois sortir la lampe-torche pour trouver des indices et, non pas sortir, mais pénétrer le plus loin possible dans un manoir.

Au niveau de la complexité des énigmes, là encore c’est plutôt une réussite. Bien que cela dépende des goûts de chacun et des jeux de société choisis. Dans Escape from the Asylum, ambiance thriller psychologique et angoissante au possible, le niveau des énigmes n’est pas à la portée de tous. Pareil pour Detective, plus polar et enquête, dans lequel le sens de l’observation et les capacités de déduction des joueurs sont mis à rude épreuve. Pas facile à résoudre seul, par exemple. De son côté, la série Unlock! propose à chaque fois plusieurs niveaux de difficulté et c’est très appréciable de sentir qu’il y a une progression possible pour les détectives amateurs.

Une expérience globalement positive, parfaite pour une soirée jeux

Le pari était osé, mais il est globalement réussi. Même si peu de jeux d’évasion de société arrivent à vraiment nous dépayser, il faut reconnaître que les éditeurs ont mis le paquet sur les scénarios disponibles et la complexité de certaines énigmes à résoudre. Les applications mobiles et autres accessoires numériques pour accompagner les joueurs sont basiques et ne remplacent pas un vrai Game master, mais aident plutôt bien au déroulement du jeu. Pour passer une bonne soirée en famille ou entre amis, les escape games version jeux de société sont franchement une bonne idée.

Article rédigé par
Ugo Bocchi
Ugo Bocchi
Journaliste