Décryptage

Steam Deck, Asus ROG Ally, Ayaneo : le nouveau marché des consoles portables

15 mai 2023
Par Nicolas Aguila
La Switch a fait de Nintendo un leader incontesté des consoles portables.
La Switch a fait de Nintendo un leader incontesté des consoles portables. ©Nintendo

Depuis l’arrivée du Steam Deck en 2022, le marché des consoles portables connaît un regain impressionnant et de nombreux modèles envahissent le marché. Revenons sur l’avènement de ces machines.

S’il était florissant dans les années 1990 et 2000, le marché des consoles de jeu portables s’est réduit ces dernières années à un acteur principal : Nintendo et son incontournable Switch. En face, son concurrent Sony semble avoir quelque peu délaissé le marché suite au relatif échec commercial de sa PlayStation Vita, bien que des rumeurs persistent autour d’une possible machine nomade liée à la PlayStation 5.

Pourtant, après 2020, un nouveau marché s’est créé, et il est venu d’un univers qu’on n’attendait pas forcément sur ce segment : celui des ordinateurs portables de jeu. Ces derniers ont en effet connu un important regain d’intérêt après la crise du Covid-19, notamment face à la pénurie de composants qui a largement touché les PC de bureau : pour beaucoup, le meilleur moyen d’obtenir une machine de jeu sans trop casser sa tirelire était de se tourner vers un PC portable.

Une opportunité pour AMD

En 2020, le constructeur AMD est présent sur tous les fronts : il vient d’annoncer ses nouvelles générations de processeurs et cartes graphiques pour PC, et il équipe les deux principales consoles de salon à venir cette année, la PlayStation 5 et la Xbox Series. Cette omniprésence sur le marché de l’informatique grand public n’est pas un hasard, AMD ayant parfaitement mis en avant sa maîtrise technologique et l’efficacité énergétique de ses composants pendant qu’Intel, son principal concurrent et toujours leader sur le marché des CPU, peine à proposer des produits aussi compétitifs.

Dans les faits, les produits d’AMD présentent un avantage de taille par rapport à Intel : à puissance égale, ses processeurs consomment moins d’énergie. Pour arriver à ce résultat, AMD se repose notamment sur le processus de fabrication d’un de ses sous-traitants, le taïwanais TSMC, qui « grave » les processeurs du géant américain. La gravure consiste à inscrire une piste dans laquelle se trouveront les transistors sur une plaque de silicium qui constituera le processeur. Et plus la gravure est fine (les processeurs actuels sont gravés en 5 nanomètres, et les prochaines générations pourraient atteindre 3 nanomètres), moins le processeur consommera d’électricité en fonctionnement.

À lire aussi

Le Steam Deck ouvre la voie

Logiquement, une faible consommation d’énergie dans un processeur qui reste assez puissant est un argument de poids pour un ordinateur ou une console portable. Ainsi, lorsque Valve, l’éditeur de la célèbre plateforme Steam, décide de se pencher sur un projet de console portable, le choix d’AMD s’impose comme une évidence. Il devient en effet possible pour la marque de proposer une console équipée d’un processeur similaire à celui de nos PC, ce qui permet de lancer les mêmes jeux qu’une machine sous Windows tout en jouant en déplacement avec une chauffe contenue.

Le Steam Deck a été un succès pour Valve et a ouvert la voie à un nouveau marché.©Valve

Le Steam Deck sort donc en février 2022, et il présente un certain nombre d’arguments de poids qui vont en faire un succès immédiat. Il permet de lancer la quasi-totalité de sa bibliothèque Steam sur une petite console (bien que la compatibilité puisse être limitée par le système SteamOS installé par défaut), il offre une puissance suffisante pour profiter de ces jeux dans de bonnes conditions et, surtout, il affiche un prix de départ à 420 € – certes supérieur à celui d’une Switch, mais contre la promesse d’un catalogue bien plus fourni. Tout cela est rendu possible par le processeur fabriqué par AMD pour l’occasion, capable de monter à une fréquence de 3,5 GHz pour une consommation maximale annoncée autour de 15 Watts.

Fort du succès du Steam Deck, AMD décide de continuer sur cette voie et de se lancer dans une nouvelle spécialité : les processeurs pour consoles portables. C’est que le Steam Deck n’est pas seulement un succès commercial : la machine de Valve a ouvert les portes d’un nouveau marché de consoles avec un objectif clair, aller chercher les parts de marché du mastodonte Nintendo. Plusieurs constructeurs, principalement venus d’Asie, présentent dès 2022 de nombreuses consoles portables avec différentes caractéristiques, mais qui ont presque toutes un point commun : elles sont équipées d’un CPU AMD, réputé puissant et économe. Parmi eux, des marques comme Ayaneo, OneXPlayer ou Aokzoe font beaucoup parler d’elles.

À lire aussi

Le Z1 d’AMD enfonce le clou

Pour la première fois, AMD fabrique avec le Z1 un processeur exclusivement dédié aux consoles portables.©AMD

Le 1er avril 2023, un nouveau constructeur fait son entrée sur ce marché grandissant, et il s’agit d’une marque bien connue. Asus annonce son propre produit : la ROG Ally. La date de l’annonce laisse penser à un poisson d’avril, mais quelques jours plus tard, Asus précise que ce n’était pas une plaisanterie et qu’une console portable est bel et bien en préparation, avec pour objectif d’être « plus puissante que le Steam Deck ». À mesure que les infos filtrent sur la console, nous découvrons ce que beaucoup avaient déjà deviné : le processeur est fabriqué par AMD, mais il s’agit d’un modèle jamais vu auparavant.

En effet, dans la foulée de cette annonce, AMD a présenté le Ryzen Z1, un modèle de processeur spécifiquement pensé pour les consoles portables, et dont le premier utilisateur sera donc Asus pour sa ROG Ally. Ce CPU se décline en deux version, Z1 et Z1 Extreme, et présente tout ce qui a fait le succès d’AMD dans ce domaine : une puissance équivalente à celle d’un PC de jeu pour une consommation annoncée sous les 30 Watts.

L’Asus ROG Ally est un concurrent sérieux pour le Steam Deck, mais ce n’est pas le seul…©Asus

Les annonces autour de l’Asus ROG Ally n’ont pas manqué de faire sensation auprès du public, mais son prix risque toutefois d’être un frein plus important que pour le Steam Deck : annoncée à 800 € en France, la console est presque deux fois plus chère que sa concurrente. Son intérêt viendra donc surtout de ses capacités et de sa compatibilité avec les différents jeux PC du marché.

À partir de
699,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Un marché toujours plus concurrentiel

Le prix est d’ailleurs le principal souci rencontré avec les différentes machines sorties en 2022 pour concurrencer le Steam Deck. Ayaneo, constructeur chinois très actif, propose plusieurs modèles de consoles portables dont les prix avoisinent régulièrement les 1000 €. En face, Aokzoe vient d’annoncer la sortie prochaine de son A1 Pro, une machine équipée de la dernière génération de CPU AMD et dont le prix démarre à 900 € hors promotion.

Mais, malgré les tarifs encore souvent élevés, il est clair que l’intérêt du public pour ces machines toujours plus puissantes ne faiblit pas, et l’initiative d’AMD de poursuivre dans ce domaine pour continuer à équiper les nombreux constructeurs montre que l’offre devrait suivre la demande.

À lire aussi

Article rédigé par