Article

L’art du prompt : 9 conseils pour bien guider les IA génératives

20 décembre 2022
Par Florence Santrot
« Donuts sur une mer de spaghettis rouges ».
« Donuts sur une mer de spaghettis rouges ». ©lexica.art

Un prompt, c’est un court texte qui permet de diriger une intelligence artificielle pour qu’elle crée une image ou un texte. Encore faut-il savoir comment le rédiger. Suivez nos conseils.

Vous voyez partout de très belles images générées par intelligence artificielle (IA) et des textes parfaitement ciselés, mais, lorsque vous avez essayé ChatGPT, Dall-E, Rytr ou encore MidJourney, vos tentatives se sont révélées risibles ? C’est sans doute parce que vous ne connaissez pas l’art du prompt. Ce terme, encore relativement inconnu il y a quelques mois pour le grand public, consiste le plus souvent en une simple phrase, parfois deux ou trois. Rarement plus.

Il s’agit donc d’un court texte qui indique à une intelligence artificielle ce qu’on attend d’elle. Par exemple, pour la création d’une image, on peut imaginer des prompts très variés en thématiques mais aussi en formes. « Un chien loup endormi dans un cratère sur Mars », « Donald Trump jouant à la dictée magique sur le toit de l’Empire State Building au coucher du soleil, digital art, grand angle », « Des donuts photographiés avec un appareil photo reflex doté d’un objectif de 35 mm »

Instructions assez vagues ou, au contraire, très précises, quel que soit le prompt, chaque intelligence artificielle proposera des réponses différentes… et qui varieront à chaque soumission du même prompt. Il y aura donc toujours cette part de mystère, cette magie dans la façon dont l’IA va réagir.

« Un chien loup endormi dans un cratère sur Mars » : un seul prompt, des réponses bien différentes. ©Lexica.art

9 astuces pour un bon prompt

Malgré tout, il est possible d’apprendre à faire de bons prompts pour s’assurer que les résultats seront le plus souvent conformes à vos attentes. On a demandé à ChatGPT de définir ce qu’est un bon prompt, que ce soit pour un texte ou une image. Voici sa réponse : « Un bon prompt est clair et concis et fournit suffisamment d’informations pour que l’IA comprenne ce qu’on lui demande de faire. Il doit également être spécifique et pertinent pour le sujet traité. »

1. Commencez par un verbe ou un terme clair

Le début du prompt doit aller droit au but pour gagner en efficacité. Commencez par un verbe qui indique clairement le but que vous visez, comme « décris », « explique », « comparer », « résume », « justifie », « dessine » ou alors un terme simple « une photographie », « une affiche », « un meme ».

2. Tout ce qui n’est pas écrit dans le prompt sera une surprise

Que ce soit pour une image ou un texte, si vous ne précisez pas les couleurs ou le ton souhaité, alors c’est l’IA qui décidera à votre place. Donc si vous avez une idée précise en tête, il ne faut pas hésiter à donner un maximum de précisions. Contexte et détails auront leur importance. Pour une image, plutôt que « fleur dans un champ », décrivez un maximum de détails. Tel que « fleur unique sur le point d’éclore dans un champ bien vert en bordure de forêt avec un ciel bleu et le soleil qui se lève à l’horizon ». Pour un texte, le principe est le même. Par exemple, au lieu de dire « Écrivez sur un moment où vous vous êtes senti heureux », préférez « Décrivez un événement spécifique qui vous a rendu heureux et expliquez pourquoi il a eu un impact si positif sur votre humeur ».

3. Écrivez votre prompt sur un ton positif, pas négatif

L’expérience démontre qu’une intelligence artificielle gère mieux les prompts tournés de manière positive. Indiquez donc de préférence ce que vous souhaitez et non ce que vous ne voulez pas. Les modèles développés ont tendance à ne pas prendre en compte les termes comme « sauf », « à l’exception de », « sans », « mais ». Ayez donc cela en tête quand vous rédigez votre prompt.

4. Mettez-y du sentiment

Ces intelligences artificielles semblent comprendre assez bien les sentiments forts et les thèmes à connotation mystique. Il ne faut donc pas hésiter à ajouter au prompt une précision sur l’ambiance globale (joyeuse, sérieuse, romantique, fin du monde…) ou des caractéristiques sur le caractère du personnage (motivé, désabusé, hésitant, etc.).

5. Décrivez une atmosphère

« Au petit matin dans le brouillard », « un professeur psychédélique », « dans le rush des fêtes de Noël »… Voilà autant de petits détails qui auront leur importance pour apporter une touche particulière à une image ou un texte.

Pour cette image, le prompt a été le suivant : « Ambiance super chill avec une maison typique norvégienne au bord d’un fjord, vue extérieure, grand angle, en hiver sous la neige ».©lexica.art

6. Pour un visuel, précisez un maximum de critères

Outre le sujet de l’image, pensez à indiquer si vous voulez une photo, un dessin, un rendu 3D ou encore un effet peinture. Vous pouvez aussi notifier la texture et la couleur dominante (ou si le visuel doit être en noir & blanc). Ensuite pensez au cadrage (grand-angle, macro, fisheye…) et au type d’objectif (50 mm pour un portrait est une bonne idée). Enfin, vous pouvez indiquer où se placera le sujet principal de l’image (plein centre, décalé sur la droite…).

7. Inspirez-vous des plus grands artistes

Vous pouvez demander à l’IA d’adopter un style s’inspirant d’un artiste connu. À la manière de Banksy ou de Leonardo da Vinci, pour une image. De Michel Houellebecq, Jack Kerouac ou Amélie Nothomb, pour un texte. Mieux, vous pouvez même lui demander de combiner deux styles. Keith Haring et Vincent van Gogh par exemple.

Pour cette image, nous avons soumis l’invite suivante : « Un temple grec dans le style de Keith Haring et Vincent van Gogh ».

8. Oubliez les termes trop techniques

Évitez d’utiliser un jargon technique ou un langage complexe qui pourrait être difficile à comprendre pour l’intelligence artificielle lorsque vous soumettez un prompt. Gardez l’invite simple et directe, afin qu’elle soit facile à suivre.

9. Enfin… essayez et essayez encore !

C’est le principe du « test & learn » : ce n’est qu’en multipliant les prompts que vous comprendrez comment tout cela fonctionne. Il faut avoir un peu de patience (et parfois de chance) pour arriver au bon prompt et à la génération par IA qui vous conviendra. Même les plus habitués des « prompteurs » ne trouvent jamais le bon prompt du premier coup. En outre, l’intelligence artificielle fonctionne à sa manière. Un bon prompt pour l’une ne sera pas efficace sur une autre. À force de les tester, vous finirez sans doute par trouver celle qui vous convient le mieux et fournit les meilleurs résultats selon vos critères.

À partir de
1 169€
En stock
Acheter sur Fnac.com

À lire aussi

Article rédigé par
Pour aller plus loin