Actu

Subventions de mobiles : Free promet de la “transparence” demain

05 juillet 2021
Par Thomas Estimbre

Dans un teaser parodique, Free donne rendez-vous ce mardi et promet de la “transparence” concernant la subvention des téléphones. Le fournisseur d’accès Internet et Xavier Niel ont régulièrement critiqué cette approche commerciale utilisée par leurs concurrents.

Sharon Stone et Xavier Niel ont un point commun, ils ont chacun joué la scène culte de l’interrogatoire de Basic Instinct. La célèbre actrice américaine a “annulé au dernier moment” et c’est le trublion patron de Free qui s’est mis en scène pour annoncer un nouvel événement. Xavier Niel ne dévoile pas tout dans ce teaser parodique, mais il promet de la “transparence” avec son opérateur et donne rendez-vous ce mardi 6 juillet. Après une courte vidéo qui promet qu’on “y verra plus clair”, une version longue permet d’en savoir davantage sur les intentions de l’opérateur.

 © Capture d’écran/Free
© Capture d’écran/Free

La seconde version, diffusée ce matin, ne laisse guère de doute et confirme que Free Mobile va évoquer la subvention des smartphones. Le sujet est brûlant pour le trublion des télécoms, qui ne cesse de dénoncer les pratiques de ses concurrents depuis son entrée sur le marché du mobile. Lors d’une audition devant la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale en novembre dernier (à partir de 24 minutes 55), Xavier Niel jugeait le système actuel “opaque pour les abonnés, et nuisible pour l’environnement et le commerce extérieur, puisque bien évidemment ça pousse à changer plus souvent son mobile”. Il rappelait au passage que Free était le seul opérateur à ne pas faire de subvention des mobiles.


Dès 2012, Free contestait cette approche commerciale en engageant un bras de fer avec SFR. La Cour de cassation avait donné raison à la firme de Xavier Niel six ans plus tard. “La reconnaissance de la subvention comme un crédit à la consommation pourrait rendre nuls certains forfaits avec les conséquences qui en découlent”, avait alors expliqué l’opérateur. Un litige est également en cours avec Orange et Bouygues Telecom, Free réclamant 1,5 milliard d’euros à ses deux concurrents, comme l’indiquait L’Express en mars dernier. Pour Xavier Niel, il faut interdire cette pratique ou “forcer à plus de transparence au sujet de la subvention des mobiles”. Dès demain, Free pourrait choisir la deuxième option.

“Vous savez ce qu’il faut avec votre opérateur ? Il faut de la transparence”

La vidéo mise en ligne par le FAI met une nouvelle fois en avant cette notion de transparence. “J’ai juste dit qu’acheter un portable avec son forfait, c’est souvent se faire avoir”, glisse Xavier Niel. L’actionnaire principal d’Iliad assurait en novembre dernier qu’il fallait “éviter que les abonnés continuent de payer un abonnement coûteux alors que leur mobile a été complètement remboursé”. Reste à savoir comment Free Mobile compte s’y prendre pour se distinguer. Depuis quelques mois, l’opérateur met régulièrement en place des offres comprenant un smartphone “offert” pour tout abonnement à un forfait Free au prix habituel, mais avec un engagement de 24 mois.

Si Free milite depuis de nombreuses années contre le schéma actuel, le marché a évolué et les forfaits sans engagement sont désormais majoritaires. Pour convaincre, Free pourrait insister sur la nécessité d’allonger la durée de vie des smartphones afin de réduire leur impact environnemental.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin