Actu

Free lance Flex, une offre de location de smartphone avec option d’achat

06 juillet 2021
Par Thomas Estimbre

Comme prévu, Free a dévoilé ce mardi sa vision du subventionnement des smartphones. Avec Flex, l’opérateur révise son offre de location de smartphone avec possibilité d’achat et plus de “transparence”.

Après avoir agité la toile avec un teaser parodique, Free a levé le voile sur sa “nouvelle façon transparente de s’offrir son mobile”. L’opérateur souhaite renouer avec son image de trublion des télécoms en contrant le modèle “opaque” de subventionnement des smartphones de ses concurrents. Dénoncé depuis de nombreuses années par Free et son fondateur Xavier Niel, le système actuel s’apprête à être contré avec Free Flex. Cette nouvelle offre propose d’acquérir un smartphone en étalant son prix sur 24 mois, sans frais supplémentaires et sans engagement.

 © Free
© Free

Free Flex : comment ça marche ?

Le programme Free Flex est une offre de location de smartphone avec option d’achat (LOA). Concrètement, un abonné va pouvoir acquérir un smartphone neuf ou reconditionné en étalant son prix sur 24 mois, sans frais supplémentaires. Après un premier versement plus important, l’abonné peut étaler les paiements avec des mensualités sur 24 mois. Il est ensuite possible de restituer le mobile ou de l’acquérir en versant le montant de l’option d’achat.

À tout moment durant cette période, l’abonné peut acheter son mobile avec la promesse de ne pas le payer “plus cher que son vrai prix”. L’offre Free repose en effet sur cinq éléments que sont la liberté, la transparence, la flexibilité, le juste prix et la responsabilité. L’opérateur rappelle que les forfaits restent sans engagement, au même prix, et que les mensualités sont distinctes de celles versées pour le smartphone.

Tous les smartphones ne sont pas éligibles, mais Free revendique une gamme de “près de 50 modèles” et “plus de 100 références différentes”. De nombreux terminaux Android sont disponibles, comme le Xiaomi Redmi 9A, le Samsung Galaxy A12 ou le Samsung Galaxy S21. Toujours du côté des haut de gamme, l’iPhone 12 est également présent. En choisissant le smartphone d’Apple et un forfait Free, il faudra effectuer un premier paiement de 259 € (via une remise immédiate de 70 €), puis débourser 19,99 € par mois pendant 24 mois. À la fin de cette période, il sera possible d’acquérir l’appareil en versant l’option d’achat de 100 €.

 © Free
© Free

En l’état, le coût total s’élève à 838,76 € soit un tarif inférieur à celui pratiqué par Apple (909 €). Toutefois, il est actuellement possible de se procurer ce smartphone à un prix plus bas chez certains revendeurs, comme la Fnac (799 €).

Free veut une politique commerciale responsable

Comme toujours, il faut également regarder les petites lignes avant de se lancer. Dans le cas du Galaxy S21, Free évoque un premier versement de 179 € alors qu’il faudra débourser 279 € avant d’être remboursé de 100 € “sur demande par le constructeur”. Par ailleurs, tous les smartphones éligibles disposent d’un SAV pendant deux ans. De plus, les appareils restitués sont reconditionnés ou recyclés “en fonction de leur état”. Enfin, il est précisé que la formule Flex “n’incite pas au renouvellement anticipé du smartphone, puisque l’abonné bénéficie pour son forfait d’un tarif qui est le même avec ou sans téléphone”. L’opérateur ajoute que son offre est disponible dès aujourd’hui et qu’elle est ouverte à tous.

 © Free
© Free

Sans révolutionner le secteur, cette formule apporte de la clarté sur le marché de la subvention de smartphones. Alors que Free conteste le système de la subvention, rappelons que la politique de location de l’opérateur était aussi dans le viseur de l’UFC-Que Choisir. Avec la mise à jour de son offre, Free espère sans doute rectifier le tir.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin